Les images dans Nadja - Cours de Français Terminale L avec Maxicours - Lycée

01 49 08 38 00 - appel gratuit de 9h à 18h (hors week-end)

Les images dans Nadja

Objectif : Etudier le statut des images dans Nadja.
1. Généralités
Les documents visuels proposés dans Nadja sont très variés : on trouve des lieux, des portraits, des dessins, des objets, des tableaux et des statues. Ces documents rompent le cours de la narration. Tous ces documents, sauf le dernier dessin de Nadja, sont accompagnés d'une citation renvoyant au texte et à sa page, ce qui permet au lecteur de lire et voir.

Le livre de Breton contient donc quarante-huit photographies de Jacques Boiffard (1902-1961), représentant des lieux, des personnes, ou des objets apparaissant dans le récit. Un bref extrait du texte sert de légende à ces illustrations. Les propos suivants de Pierre Reverdy, qui sont cités dans le Manifeste du surréalisme, résument les intentions de Breton et éclairent notamment sur la place de l'iconographie dans Nadja : «  L'image est une pure création de l'esprit Elle ne peut naître d'une comparaison mais du rapprochement de deux réalités plus ou moins éloignées. Plus les rapports des deux réalités rapprochées seront lointains et justes, plus l'image sera forte - plus elle aura de puissance émotive et de réalité poétique... ».

2. Les photographies
Les photographies dans Nadja se constituent selon plusieurs réseaux : les lieux parisiens, les portraits, les objets, les textes et les affiches, les tableaux, les portes, les yeux, les mains, les gants.

L'Avant-dire de Breton (1962) explique la présence de ces photographies : «L'abondante illustration photographique a pour objet d'éliminer toute description — celle-ci frappée d'inanité dans le Manifeste du surréalisme.» C'est la vision précise qu'André Breton a du lieu ou de l'objet et non celle du photographe. Par conséquent, il s'agit de donner une vision subjective de l'objet photographié. Les images sont des représentations. Breton précise qu'il ne faut pas leur accorder une fonction illustrative et qu'elles font partie du texte romanesque, qu'elles participent au sens et assurent différentes fonctions :
— La photographie authentifie l'écrit et efface toute logique narrative
— Elle exprime ce que ne dit pas le texte
— Elle donne à voir ce qui ne se réfère pas directement au texte : c'est le cas du portrait de Mme Sacco et du dernier dessin de Nadja « l'âme du blé » dont il n'est pas question dans le texte de Breton.
— La photographie dit autrement que le récit.
— La photographie élimine toute description : la photographie remplace la description romanesque.
— Les photographies entraînent une rupture dans la narration et la création d'un rythme particulier.

Ces photographies ont d'autres fonctions empruntées aux quatre des fonctions du langage verbal selon le linguiste Jacobson :
— Une fonction référentielle : les photographies situent le récit dans le réel. Les photographies des lieux parisiens donnent au texte un aspect documentaire sur Paris mais surtout authentifient le cadre du récit. Les lieux choisis ne sont pas des lieux célèbres et sont ceux qu'aiment les surréalistes.
— Une fonction expressive et émotive
— Une fonction impressive (ou conative) : les photographies s s'imposent à la vue du lecteur, qui doit arrêter sa lecture pour prendre le temps de les regarder.
— Une fonction poétique : les dessins de Nadja traduisent ses émotions.

Certaines de ces photographies sont surréalistes, à la manière des « ready made » de Marcel Duchamp, comme par exemple le demi cylindre, qui photographié devient par la transformation de sa forme plane initiale un autre objet.

3. Les dessins de Nadja
Véritable magicienne, Nadja a recours au dessin pour s'exprimer, laissant le narrateur le déchiffrer ou nous laisser y lire autant de signes. Le roman doit être lu comme une allégorie où l'impossibilité douloureuse d'associer le rêve à l'action s'exprime dans une imagerie où les mythes s'entrelacent de manière complexe.

Mais ce mariage difficile du rêve et de l'action est aussi l'histoire d'une chute, que la rencontre de Nadja et d'André Breton incarne en un vieux dilemme : Nadja, qui est à la fois « génie de l'air » et prostituée, reste complètement étrangère à Breton, qui ne l'aime pas passionnément, au contraire de la jeune femme.
Ainsi les dessins que la talentueuse Nadja, que Breton reproduit sans guère de commentaires, donnent au poète des clés énigmatiques à déchiffrer. Le lecteur participe également à ce décryptage.

Tous les dessins de Nadja reprennent des symboles élémentaires et disent la nécessité d'un syncrétisme entre les éléments : on note la part ascendante et rédemptrice que jouent le feu et l'air. Ainsi, par exemple, les cheveux d'André Breton sont comme des flammes «aspirées par le vent d'en haut».

L'esthétique du collage est chère aux surréalistes et consiste à juxtaposer, à superposer des objets ou des matières hétéroclites. C'est cette esthétique du collage qui organise les dessins de Nadja dans un ordre hétéroclite et en apparence aléatoire, qu'on appelle l'esthétique surréaliste. De ces rencontres naît une forme de poésie.

4. Etude de trois dessins représentant Mélusine
Autour des deux éléments eau et terre, Mélusine, qui figure sur trois dessins dans Nadja, est devenue sirène dans le roman d'André Breton alors que la tradition littéraire perpétue l'image d'une femme-serpent tellurique.

La fée Mélusine hante continuellement Nadja. Dans Arcane 17, André Breton reprendra par ailleurs la légende de Mélusine et en fera le support essentiel de sa pensée féministe. « Pour se faire la tête de Mélusine », son coiffeur répartit les cheveux de Nadja « en cinq touffes bien distinctes, de manière à laisser une étoile au sommet du front. Ils devaient en outre être tournés pour finir en avant des oreilles en cornes de bélier, l'enroulement de ces cornes étant aussi un des motifs auxquels elle se rapportait le plus souvent.»

Dans son commentaire d'un des dessins de Nadja s'intitulant «Le Salut du Diable», André Breton s'attarde sur ces cornes : «Il y a lieu d'insister sur la présence de deux cornes d'animal, vers le bord supérieur droit, présence que Nadja elle-même ne s'expliquait pas car elles se présentaient à elle toujours ainsi, et comme si ce à quoi elles se rattachaient était de nature à masquer obstinément le visage de la sirène ».La représentation de la fée Mélusine ainsi coiffée est assez répandue sur les chapiteaux et les voussures des églises romanes de la Saintonge et du Poitou.

Au Moyen Age, la lutte que le christianisme a livrée aux cultes païens explique que le mythe de Mélusine ait été rangé dans l'ensemble des motifs diaboliques, les cornes évoquant celles de Satan.Cette apparence aquatique et terrestre investit les deux éléments-clés d'une fonction allégorique : l'eau représente le règne limpide de la Femme et de la Mère alors que la Terre est symbole de déréliction, comme le poids retenant le rêve du chat dans un autre dessin de Nadja.

Nadja est par conséquent une parabole éclairant le rapport tragique de l'homme avec l'Esprit, préfigurant l'échec d'Icare. Comment concilier l'Esprit et le réel ? Car c'est la Femme qu'il faudra aimer, et non la Chimère.

L'essentiel

Les documents visuels proposés dans Nadja sont très variés : on trouve des lieux, des portraits, des dessins, des objets, des tableaux et des statues. Ces documents rompent le cours de la narration. Tous ces documents sont accompagnés d'une citation renvoyant au texte et à sa page, ce qui permet au lecteur de lire et voir.
Les photographies du roman ont des fonctions référentielle, expressive et émotive, impressive, et poétique qui sont empruntées à Jacobson.
Le personnage de Nadja fait référence à la fée Mélusine. La coiffure et les pouvoirs magiques de la jeune femme sont des éléments qui renvoient au personnage célèbre poitevin.

Comment avez vous trouvé ce cours ?

Évaluez ce cours !

 

Découvrez
Maxicours

Des profs en ligne

Géographie

Aidez votre enfant à réussir en histoire des arts grâce à Maxicours

Des profs en ligne

  • 6j/7 de 17h à 20h
  • Par chat, audio, vidéo
  • Sur les 10 matières principales

Des ressources riches

  • Fiches, vidéos de cours
  • Exercices & corrigés
  • Modules de révisions Bac et Brevet

Des outils ludiques

  • Coach virtuel
  • Quiz interactifs
  • Planning de révision

Des tableaux de bord

  • Suivi de la progression
  • Score d’assiduité
  • Une interface Parents