L'Odyssée, Homère - Cours de Français avec Maxicours

01 49 08 38 00 - appel gratuit de 9h à 18h (hors week-end)

Objectif
Découvrir l'œuvre fondamentale qu'est L'Odyssée, ainsi qu'un personnage mythique incontournable dans la culture littéraire.
1. Homère : le mystère d'un poète
Homère présente à ce jour tous les attraits du mystère : de nombreux chercheurs se penchent encore sur ce poète antique sans pour autant parvenir à des connaissances absolument fiables. On n'arrive pas même à s'accorder sur son lieu de naissance : plusieurs cités de la côte anatolienne prétendent être la patrie d'origine du célèbre poète, mais on a parfois imaginé sa naissance à Athènes, à Rome et même en Égypte !

L'époque même à laquelle vécut Homère n'est pas claire. Certains pensent qu'il a assisté à la guerre de Troie, mais d'autres le font vivre jusqu'à 5 siècles plus tard !

Des traditions en font même le fils d'une Muse, ou lui attribuent un père divin et maintes légendes circulent sur sa vie.

On s'accorde à dire qu'il a probablement été un aède (« poète épique et récitant », sorte de troubadour antique finalement !) itinérant. Il serait passé par Ithaque où il aurait entendu parler d'Ulysse. Homère n'est pas son vrai nom mais son surnom, après qu'il fut frappé de cécité dans des circonstances là aussi très incertaines, « Homère » signifiant en vieux dialecte éolien « l'Aveugle ».

Parmi tant de contradictions, la tradition s'accorde quand même sur la mort d'Homère : il est mort sur l'une des îles des Cyclades, Ios. Mais les circonstances sont là aussi très nuancées : mort de désespoir de n'avoir pu résoudre une énigme qui lui aurait été posée par de jeunes pêcheurs (Homère n'aurait pas supporté de ne pouvoir y répondre !), ou bien mort d'une chute accidentelle ?

La grande certitude concernant Homère reste la pérennité de ses deux grands poèmes épiques, encore que là aussi, on ne soit pas bien sûr qu'il les ait lui-même écrits. On sait que dès le 6e siècle avant J.-C., les poèmes homériques étaient au cœur de la culture grecque. Les enfants athéniens apprenaient à lire sur ses textes et à jouer de la cithare en récitant ses vers ! L'Iliade raconte les circonstances et le déroulement de la guerre de Troie et amorce le portrait du valeureux Ulysse, qui fut à l'origine de la ruse du cheval de Troie qui permit de remporter la guerre.

L'Odyssée commence 10 ans après la guerre de Troie, et va se concentrer, comme l'indique le titre (« Le Voyage d'Ulysse »), sur le personnage d'Ulysse, qui, victime d'une malédiction et de l'acharnement de Poséidon (dont il a aveuglé le fils, le Cyclope Polyphème), ne parvient pas à revenir chez lui après la guerre pour retrouver son royaume d'Ithaque, sa femme Pénélope et leur fils Télémaque.
2. L'Odyssée : construction et caractéristiques
a. Composition du poème
La composition de ce long poème de 12 000 vers est plus complexe que celle de L'Iliade (néanmoins long de presque 4 000 vers !) car là, deux histoires s'entrelacent : celle de Télémaque et celle d'Ulysse.
Les deux récits sont tout d'abord distincts et se déroulent en des lieux différents, mais ils se rejoignent à Ithaque, dès le chant XV.

Pourtant, Aristote dira de L'Odyssée dans sa Poétique :

« Un homme erre loin de son pays durant de nombreuses années, surveillé de près par Poséidon, totalement isolé. Chez lui, les choses vont de telle sorte que sa fortune est dilapidée par les prétendants, son fils exposé à leurs complots. Maltraité par les tempêtes, il arrive, se fait reconnaître de quelques amis, puis il attaque ; il est sauvé et écrase ses ennuis. Voilà le schéma propre au poème, le reste, ce sont des épisodes. »

On peut distinguer 3 parties dans ce poème :

– chants I à IV : l'histoire de Télémaque ;
– chants V à XII : les aventures d'Ulysse ;
– chants XIII à XXIV : à Ithaque, la vengeance d'Ulysse, à laquelle participe Télémaque.

L'action de L'Odyssée dure au total 41 jours (contre 56 jours pour L'Iliade) :

jour 1 : les dieux se réunissent ; Athéna aide Télémaque à résister aux prétendants ;
jour 2 : lors d'une assemblée à Ithaque, Télémaque ne parvient pas à avoir l'appui du peuple pour résister aux prétendants et quitte l'île pour se rendre à Pylos ;
jours 3 à 5 : séjour de Télémaque à Pylos, puis à Phères et enfin à Sparte ;
jour 6 : pendant l'absence de Télémaque, les prétendants préparent une embuscade pour le tuer à son retour ;
jour 7 : nouvelle réunion des Dieux ; Poséidon est absent et Athéna réussit à plaider en faveur d'Ulysse ; Hermès est autorisé à se rendre chez Calypso pour la convaincre de laisser repartir Ulysse qu'elle retient par amour ;
jours 8 à 11 : Ulysse construit son radeau pour repartir ;
jours 12 à 28 : Ulysse navigue sans encombres...
jours 29 et 30 : ...puis essuie une terrible tempête ;
jour 31 : Le héros arrive chez les Phéaciens ;
jour 32 : Nausicaa a rêvé qu'elle allait se marier puis elle rencontre Ulysse (dont elle ignore l'identité) en qui elle pense trouver l'époux de son rêve ;
jour 33 : fête chez les Phéaciens et grand récit chez Alcinoos (les aventures d'Ulysse et ses compagnons y sont contées) qui va toucher le coeur et la nostalgie d'Ulysse et le pousse à dévoiler son identité à ses hôtes; il veut retourner chez lui ;
jours 34 et 35 : retour d'Ulysse à Ithaque et rencontre avec Athéna qui le protège et le met en garde ;
jours 35 à 37 : Athéna a pressé Télémaque à revenir aussi à Ithaque et il y retrouve son père ;
jour 38 : Pénélope apprend le retour de son fils, de même que les prétendants qui conspirent contre lui ;
jour 39 : Ulysse est déguisé en mendiant et revient sous cette forme chez lui, avec Télémaque ; il s'entretient avec Pénélope sans se faire reconnaître d'elle ; les prétendants deviennent pressants et agressifs ;
jour 40 : dernier festin des prétendants avant la compétition, autour de l'arc d'Ulysse, destinée à désigner celui qui lui succédera sur le trône d'Ithaque et auprès de Pénélope ; Ulysse triomphe, les prétendants sont massacrés et les servantes infidèles châtiées ; Pénélope reste méfiante et éprouve Ulysse avant de se donner à lui en toute confiance durant une nuit de retrouvailles conjugales ;
jour 41 : descente aux Enfers des prétendants ; leurs parents essaient de se venger d'Ulysse mais ils sont calmés par Athéna.
b. Sources
Plusieurs des aventures d'Ulysse ici racontées s'inspirent de légendes très anciennes, grecques, phéniciennes, égyptiennes et autres encore. Elles peuvent aussi puiser dans des contes folkloriques de divers peuples.
Circé peut ressembler à bien des magiciennes et le Cyclope rappelle le personnage traditionnel de l'Ogre.

Le folklore transparaît aussi dans les rituels décrits dans le poème, notamment en ce qui concerne l'hospitalité (par exemple, on doit aider l'invité à regagner ensuite sa demeure) : celle donnée au voyageur, celle donnée au pauvre, celle donnée au héros.
Mais les rituels guerriers sont aussi très présents : le retour du héros victorieux, la compétition pour obtenir la main de la femme convoitée, les valeurs des hommes sont autant de détails qui anticipent sur l'univers chevaleresque des romans courtois.

On ignore encore à ce jour si L'Odyssée n'est pas une compilation de récits contés oralement et mis bout à bout par Homère (ou quelque autre aède talentueux).
Certains analystes ont par exemple soulevé la répétition de l'assemblée des dieux qui laisse penser qu'il s'agit là d'un « raccord » maladroit entre deux récits.
3. Quelques épisodes majeurs de cette épopée
Les épisodes les plus célèbres des aventures d'Ulysse sont ceux contés chez Alcinoos dans les chants IX à XII, soit ceux qui ont mené Ulysse de Troie à l'île de Calypso.

Homère y fait alterner des épisodes racontés de manière très détaillée (celui du Cyclope, de Circé) et d'autres évoqués plus brièvement, mais aussi des épisodes à fin heureuse (Circé, les sirènes, les Lotophages) et d'autres plus tragiques. Ulysse y rencontre des monstres et des personnages aux pouvoirs magiques qui enchantent encore aujourd'hui les lecteurs de tous âges :

– Ulysse et ses compagnons (dans 12 vaisseaux chargés de butin) vont faire escale sur l'île des Lotophages : les habitants s'y nourrissent d'une fleur, le lotos, qui provoque l'amnésie ;

– Ils vont ensuite faire halte sur l'île du Cyclope Polyphème (fils de Poséidon) ; Ulysse va devoir déployer toutes ses ruses et sa force (il va rendre aveugle Polyphème) pour s'échapper de la caverne où le Cyclope le retient prisonnier avec ses compagnons ; mais il ne sauvera pas tous ses amis, car le Cyclope aura eu le temps d'en dévorer quelques uns.

– Une autre célèbre escale sera celle sur l'île de la magicienne Circé : elle change les compagnons d'Ulysse en porcs et obtient les faveurs d'Ulysse. Il va rester un an auprès de la magicienne puis repartira avec ses compagnons à qui elle aura rendu forme humaine.

– Ulysse et ses compagnons vont devoir résister au chant légendaire des Sirènes, qui savaient mener les marins à la mort : les compagnons auront les oreilles bouchées par de la cire, et Ulysse se fera enchaîner au mât du bateau. Pour profiter de ce chant sans pouvoir toutefois s'y laisser prendre.

– On peut aussi évoquer le gouffre de Charybde qui précède dans les mers le monstre Scylla ; on comprend l'expression lexicalisée qui en a été tirée (« aller de Charybde en Scylla ») : Ulysse a le choix sur son chemin entre se précipiter dans le terrible tourbillon dans lequel tout l'équipage assurément mourrait, ou bien passer par Scylla (une énorme pieuvre à 6 têtes) qui ne prendrait que six compagnons en sacrifice. Ulysse opte pour la seconde solution.

La succession d'aventures alternant entre monde réel, imaginaire et magie n'a pu que captiver le public de l'époque mais on comprend aussi que cette épopée ravisse encore les lecteurs de maintenant.
4. Une famille remarquable soudée autour d'un personnage mythique : Ulysse, Pénélope et Télémaque
a. Ulysse
Ulysse est naturellement le personnage central de ce long récit épique. Il débute ses aventures entouré de compagnons fidèles au milieu desquels son statut de chef est bien assis. Et pourtant, très vite, la fidélité des compagnons vacille et Ulysse est remis en cause par les siens. Peu après leur départ vainqueur de la guerre de Troie, dès l'arrivée des compagnons sur l'île des Cyclopes, ceux-ci ignorent les conseils sages d'Ulysse et décident de piller les habitants de cette île fertile et accueillante. Ils ne savent pas encore dans quel milieu hostile ils sont arrivés ni que quelques uns d'entre eux serviront de déjeuner à Polyphème.

Ulysse va devoir déployer sa ruse et sa force pour venir à bout du géant. Mais il va pécher par vanité : une vieille conception magique veut que l'on ne dévoile pas son nom pour ne pas donner prise sur soi et se rendre vulnérable ; or, il va révéler au Cyclope son identité :

« Cyclope, auprès de toi, si quelqu'un des mortels veut savoir le malheur qui t'a privé de ton oeil, dis-lui qui t'aveugla : c'est le fils de Laërte, oui, le pilleur de Troie, l'homme d'Ithaque, Ulysse ».

En faisant cela, il incite le Cyclope à réclamer vengeance contre son vainqueur auprès de son père, le dieu Poséidon. Ce sera là la source de tous ses maux et de sa longue errance.

Mais l'indiscipline des compagnons d'Ulysse n'en est qu'à ses balbutiements. Alors qu'Ulysse s'endormira sur son navire, ses compagnons, jaloux de sa richesse, vont ouvrir l'outre qui lui avait été offerte par Eole, pensant qu'elle contient quelque trésor. Mais elle contient des vents et cela va déchaîner une terrible tempête qui va les éloigner davantage encore de leur patrie !

Sur l'île de Circé, alors que les compagnons d'Ulysse seront transformés en porcs, le héros sera supplié par la magicienne de s'unir à elle. Certains y ont vu là une parabole de la tentation : Circé représente la tentation de la chair qui fait des hommes des animaux.
Ulysse, seul, a su résister à ce péché (le poème dit que le charme est sans effet sur lui). Sa supériorité est là bien manifeste. De la même manière, Ulysse saura résister à la voix des Sirènes, autres allégories de la tentation.

Il goûtera en revanche la saveur de la vie commune avec la nymphe Calypso mais se lassera finalement, nostalgique de sa patrie et de sa famille. Comme le veut la coutume, Calypso devra lui fournir tout ce qu'il lui faut pour se construire un navire et repartir. Là, le poème nous apprend qu'il se révèle un charpentier expert.

Désormais, Ulysse est seul en mer et seul à affronter les dangers puisque ses compagnons ont tous péri. Il lui faudra redoubler de ruse et de méfiance. Dorénavant, il ne révélera plus son nom, pas même en arrivant chez les Phéaciens où il est pourtant accueilli avec un grand sens de l'hospitalité, d'autant qu'il a séduit Nausicaa.

La finesse d'esprit du héros se révélera surtout lors de son arrivée à Ithaque. Il va d'abord se faire reconnaître par Télémaque, puis prendre son temps pour élaborer un plan et observer ses ennemis autant que nécessaire. Il saura aussi se faire reconnaître de Pénélope qui pourtant se méfie de lui.

Dans l'épreuve qui l'opposera aux prétendants arrogants de Pénélope, il brillera par son adresse à manier l'arc. On peut voir ici à la fois un symbole de virilité indéniable mais aussi un symbole guerrier fort.

Malgré quelques faiblesses qui rappellent son humanité, Ulysse s'illustre par ses exploits guerriers, son intelligence, sa fidélité et sa force. On retrouve là les qualités chevaleresques qui vont caractériser les grands héros des romans courtois et surtout Perceval, lui aussi personnage solitaire en quête dans un milieu souvent hostile où interviennent des forces magiques.
b. Pénélope
Loin de l'épouse délaissée pleurant son mari perdu, Pénélope ne se soumet pas et résiste par la ruse et l'intelligence. Elle invente un stratagème : tisser un linceul pour Laërte, le père d'Ulysse, et promettre de choisir un nouvel époux quand ce linceul sera achevé ; mais chaque nuit, elle défait ce qu'elle a tissé la journée. Cela lui permet de gagner du temps. Elle ne place pas non plus son fils Télémaque sur le trône car elle sait qu'alors, il serait en danger de mort puisque les prétendants auraient vite fait de conspirer contre lui.

Elle est décrite comme étant très belle dans le poème. Les prétendants lui font une cour assidue. Mais à travers elle, c'est Ulysse qu'ils visent : coucher avec la femme d'Ulysse et monter à ses côtés sur le trône suffirait probablement à asseoir leur autorité.
Pénélope voit donc ses attraits accrus parce qu'elle est l'épouse d'Ulysse. L'épouse rusée les prend à leur propre piège : si elle avait refusé immédiatement leurs avances, elle aurait peut-être été tuée ; mais en les faisant attendre, elle se préserve, et son fils avec elle.

Pénélope a appris à se défendre des ruses masculines pendant qu'elle était seule. Aussi est-elle très méfiante quand Ulysse se dévoile à elle après la compétition de tir à l'arc. Elle le soumet à des questions très intimes afin d'éprouver son identité. Et lorsqu'elle reconnaît son époux, elle se livre à lui avec plaisir.

Homère
a pris le parti de présenter Pénélope comme une épouse totalement fidèle, et courageuse, alors que certaines légendes ont fait d'elle une femme vénale.
c. Télémaque
Télémaque soutient sa mère alors qu'elle est seule et n'a pas peur d'affirmer son opposition aux prétendants qui assiègent sa demeure et pillent les richesses de son père. Il ne peut agir par la force, seul, contre tous. Mais Athéna lui vient en aide, le pousse à partir pour échapper aux complots, puis le fait revenir pour assister Ulysse à Ithaque. Il se montre alors le digne descendant de ses parents et se sent prêt à tuer chacun des prétendants de Pénélope. Il fait preuve de bravoure lorsqu'il s'agit de prendre les armes et n'a pas peur d'affronter des hommes nombreux et opulents, lui qui n'est encore qu'un adolescent.

La compétition fait de lui un digne héritier : on voit bien qu'il est d'un excellent niveau au tir à l'arc et qu'il aurait sans doute pu l'emporter si son père ne lui avait pas fait signe d'arrêter. Dans cette course à la virilité et à la royauté, Télémaque n'est pas en reste.
L'essentiel
Dans L'Odyssée, long poème épique de 12 000 vers, Homère retrace le destin héroïque d'Ulysse au lendemain de sa victoire à la guerre de Troie. Mais pour avoir rendu aveugle le Cyclope Polyphème, il est poursuivi par le père de ce dernier, le dieu Poséidon. Dès lors, il devra affronter maints dangers, se retrouvant de plus en plus seul au fil des péripéties, jusqu'à son retour à Ithaque où l'attendent Pénélope et Télémaque.

Comment as-tu trouvé ce cours ?

Évalue ce cours !

 

Découvrez
Maxicours

Des profs en ligne

Géographie

Aidez votre enfant à réussir en histoire des arts grâce à Maxicours

Des profs en ligne

  • 6j/7 de 17h à 20h
  • Par chat, audio, vidéo
  • Sur les 10 matières principales

Des ressources riches

  • Fiches, vidéos de cours
  • Exercices & corrigés
  • Modules de révisions Bac et Brevet

Des outils ludiques

  • Coach virtuel
  • Quiz interactifs
  • Planning de révision

Des tableaux de bord

  • Suivi de la progression
  • Score d’assiduité
  • Une interface Parents