La Troisième République : entre incertitude et maturité - Cours d'Histoire Première pro avec Maxicours

01 49 08 38 00 - appel gratuit de 9h à 18h (hors week-end)

La Troisième République : entre incertitude et maturité

1. Les conquêtes des républicains
a. La conquête du pouvoir
En 1870, le pays n'est pas majoritairement républicain. Il faut donc convaincre les Français. Peu à peu, lors des élections, les républicains remportent la majorité. Toutefois, il faut attendre 1875 pour que la France se dote d'une constitution dans laquelle apparaît le titre de « président de la République » et 1879, pour qu'un républicain occupe cette fonction.
b. La conquête des consciences et les conquêtes extérieures
Les républicains, par des lois sociales et scolaires (rôle de Jules Ferry), gagnent peu à peu la confiance des Français (les instituteurs deviennent les « hussards noirs » de la République). Ils se présentent comme des hommes de paix (par opposition aux bonapartistes) et comme les garants des acquis de la Révolution française (par opposition aux royalistes). Des hommes d'ordre aussi, capables de mater les revendications ouvrières excessives (grèves dures, mais surtout la Commune en mars 1871 qui s'achève par la Semaine sanglante).
Les républicains lancent ensuite la France dans la course aux colonies pour trouver des débouchés aux productions de la métropole, obtenir des matières premières bon marché et pour réaliser l'œuvre civilisatrice dont ils se sentent les principaux acteurs face aux monarchies européennes.
2. La République résiste aux crises et organise sa défense
a. La République stabilisée
De 1871 à 1914, plusieurs crises graves ont lieu en France. Mais si elles laissent des traces profondes dans les mémoires, elles ne permettent pas aux opposants de renverser le régime. Sur fond de crise économique et d'antiparlementarisme, la crise boulangiste se termine par la fuite du général Boulanger qui devait renverser le régime. Les scandales financiers sont résolus mais encouragent l'antiparlementarisme. Enfin, l'affaire Dreyfus révèle l'antisémitisme d'une partie de la population mais aussi l'obstination de certains (surtout des républicains) à défendre la dignité de l'individu et la démocratie.
b. Les réformes du début du siècle
Au début du XXe siècle, les radicaux, au gouvernement, décident de séparer l'Eglise de l'Etat. C'est la mise en place de la laïcité. En 1905, une loi préparée par E. Combes vise à séparer la religion et l'Etat. Le gouvernement favorise les écoles publiques et refuse d'aider ou de payer les hommes d'Eglise.
Enfin, alors que les opposants (royalistes et bonapartistes) sont désormais très minoritaires, les républicains ont réussi à rompre l'isolement diplomatique de la France (alliance avec la Russie et avec l'Angleterre). Le pays, fidèle au régime et influencé par le nationalisme, est prêt à entrer en guerre pour récupérer les provinces perdues tracées en noir sur les cartes dans les écoles de la République.
L'essentiel

En 1870, Napoléon III perd la guerre contre la Prusse. A Paris, le régime s'effondre : la République est proclamée le 4 septembre 1870. Mais la tâche des républicains est rude : le pays est envahi et est plutôt favorable aux monarchistes. Une fois la paix signée (traité de Francfort en 1871 avec la perte de l'Alsace-Lorraine), ils doivent donc convaincre les Français que la république est le meilleur régime possible.
Cette tâche réalisée, les républicains lancent la France dans la course aux colonies et renforcent le régime qui résiste aux crises. Enfin, ils mettent en place la laïcisation de l'Etat et trouvent des alliés à la France pour se protéger de la menace allemande.

Comment as-tu trouvé ce cours ?

Évalue ce cours !

 

Découvrez
Maxicours

Des profs en ligne

Géographie

Des profs en ligne

  • 6j/7 de 17h à 20h
  • Par chat, audio, vidéo
  • Sur les 10 matières principales

Des ressources riches

  • Fiches, vidéos de cours
  • Exercices & corrigés
  • Modules de révisions Bac et Brevet

Des outils ludiques

  • Coach virtuel
  • Quiz interactifs
  • Planning de révision

Des tableaux de bord

  • Suivi de la progression
  • Score d’assiduité
  • Une interface Parents