La mondialisation et ses contestations - Cours de Géographie 4eme avec Maxicours - Collège

01 49 08 38 00 - appel gratuit de 9h à 18h (hors week-end)

La mondialisation et ses contestations

Pourquoi et par qui la mondialisation et elle contestée ?
1. Les délocalisations en question
a. Un aspect de la mondialisation
La délocalisation est un transfert d'activités, de capitaux et d'emplois vers des régions offrant des avantages compétitifs, en particulier une main-d’œuvre bon marché. Souvent, c’est une entreprise d’un pays du Nord qui déplace ses activités de fabrication dans un pays du Sud. C’est comme cela que la Chine est devenue l’« atelier du monde ».
b. Effets économiques et spatiaux des délocalisations
Effets
Nord
Sud
Positifs • Augmentation du pouvoir d’achat car baisse des prix.
Création d'emplois (41 000 emplois par an entre 2000 et 2005) car hausse de la demande et donc augmentation des parts de marché.
Création d’emplois.
• Croissance du pouvoir d’achat car salaires plus élevés que les salaires moyens.
• Nouvelles zones d’activités comme les zones franches.
Négatifs • Destructions d'emplois et chômage (36 000 par an entre 200 et 2005).
• Aggravation des conditions de travail pour faire face à la concurrence.
• Développement de friches industrielle.
Conditions de travail difficiles.
• Dépendance vis-à-vis des pays développés du Nord.
• Perte d’identité culturelle.

c. Relocalisations en France
Le Héron sportif est un exemple d'entreprise de vêtements de sport, qui avait délocalisé une partie de sa production en Tunisie et en Corée du Sud dès 1988, a décidé de relocaliser afin de bénéficier du savoir-faire des ouvriers français et de réduire les frais de distribution vers les marchés français et européen tout en recherchant une production de qualité non-standardisée.

Mais surtout, des sociétés chinoises spécialisées dans l’assemblage de pièces fabriquées en Chine ont décidé de s’installer à Châteauroux afin de bénéficier de la qualité « made in France » et de gagner des parts de marché en Europe. Ce sont 40 entreprises qui devraient créer 4 000 emplois dont 80 % réservés aux Français.
2. La mondialisation en question
La circulation massive et accélérée des hommes, des capitaux, des marchandises, des technologies et de l’information a des effets qui font l’objet de débats.

En effet, si la mondialisation a réduit la pauvreté en favorisant les échanges (500 millions de personnes sont sorties de la pauvreté en 20 ans), la croissance des flux de capitaux a entraîné un accroissement des inégalités à l’échelle mondiale entre le Nord et le Sud mais aussi à d’autres échelles avec l’apparition des nouveaux pauvres dans les pays du Nord.

Doc. 1. Répartition des pays riches et des pays pauvres dans le monde


De plus, la diffusion d’un mode de vie uniformisé menace les cultures locales mais les progrès des transports et des télécommunications ont transformé la planète en village, le « village planétaire » en réduisant les distances en temps et en kilomètres.

Enfin, si la mondialisation a eu des effets négatifs sur l’environnement, elle a aussi permis grâce aux nouvelles technologies une meilleure prise en compte des questions environnementales au niveau international avec l’apparition de nouveaux acteurs pour des solutions globales comme l’OMC (Organisation mondiale du commerce), le G8 (les 8 pays les plus industrialisés de la planète), les organisations non gouvernementales (ONG) humanitaires.
3. Une autre mondialisation ?
a. Que veulent les altermondialistes ?
Depuis les années 1990, les altermondialistes dénoncent les injustices sociales et les dégâts écologiques qui seraient provoquées par la mondialisation. Ce mouvement s'oppose surtout à la mondialisation libérale car l’absence de régulation de l’économie par les Etats serait responsable de l’aggravation des inégalités et des nuisances environnementales.

Ce sont les FTN (Firmes transnationales) qui seraient la cause de tous ces maux ainsi que des institutions internationales comme l’OMC ou le G8 qui ne défendraient que les pays du Nord.

Or, selon les altermondialistes, « un autre monde est possible », c’est pour cela que les citoyens, les associations, les syndicats ou les ONG qui composent ce mouvement réclament une mondialisation plus juste et plus respectueuse de l’environnement.
b. Quels sont les modes d'action des altermondialistes ?
Les altermondialistes multiplient les actions de sensibilisation via les nouvelles technologies, notamment Internet qui permettent de relier les hommes entre eux et de former un véritable réseau.

Ils organisent aussi des manifestations comme les forums sociaux mondiaux (ou FSM) qui rassemblent annuellement des organisations citoyennes altermondialistes, principalement dans les pays du Sud. Et si celui de 2001 n’avait rassemblé que 15 000 personnes à Porto Alegre au Brésil, ils étaient près de 100 000 à Dakar au Sénégal en 2011.

Ils font également pression sur les Etats ou les organisations internationales pour qu’ils mettent en place une nouvelle forme de gouvernance mondiale soucieuse du développement durable. Afin de produire des richesses sans dégrader l'environnement tout en veillant à réduire les inégalités, le rôle des Etats doit être réaffirmé et des mesures doivent être prises au niveau mondial comme la taxe Chirac sur les billets d’avions dont le produit est reversé à l’organisation Unitaid qui lutte contre le SIDA ou le paludisme.

Ils proposent enfin des solutions telles que l’épargne solidaire, la décroissance ou le commerce équitable dont l’objectif est de garantir aux petits producteurs des pays pauvres du Sud un revenu minimum leur permettant de vivre décemment tout en intégrant des préoccupations environnementale. Par exemple, l’ONG Ethique sur l’étiquette sensibilise les consommateurs à l’exploitation des ouvriers du textile au Bangladesh.

Doc. 2. Exemple de produit du commerce équitable

L'essentiel
Les délocalisations font l’objet de débats. En effet, si elles augmentent le pouvoir d’achat, elles entraînent la destruction massive d’emplois dans les pays du Nord et l’exploitation des travailleurs dans les pays du Sud.
C'est pour cela que la mondialisation est contestée dans ses effets économiques, environnementaux et culturels par les altermondialistes pour lesquels « un autre monde est possible » fondé sur les principes du développement durable.

Vous avez déjà mis une note à ce cours.

Découvrez les autres cours offerts par Maxicours !

Découvrez Maxicours

Comment as-tu trouvé ce cours ?

Évalue ce cours !

 

Découvrez
Maxicours

Des profs en ligne

Géographie

Des profs en ligne

  • 6j/7 de 17h à 20h
  • Par chat, audio, vidéo
  • Sur les 10 matières principales

Des ressources riches

  • Fiches, vidéos de cours
  • Exercices & corrigés
  • Modules de révisions Bac et Brevet

Des outils ludiques

  • Coach virtuel
  • Quiz interactifs
  • Planning de révision

Des tableaux de bord

  • Suivi de la progression
  • Score d’assiduité
  • Une interface Parents