La diversité et la transformation des répertoires de l'action collective - Maxicours

La diversité et la transformation des répertoires de l'action collective

Objectifs
  • Caractériser les répertoires de l’action collective.
  • Expliquer l’évolution des répertoires de l’action collective.
Points clés
  • Les répertoires de l’action collective désignent l’ensemble des moyens d’actions dont dispose un groupe contestataire pour se faire entendre dans un lieu et une époque donnés.
  • Les répertoires d’action politique désignent un ensemble prédéterminé de moyens d’action connus et utilisables par les individus dans le cadre de leur participation politique au sein d’une société donnée et à une époque donnée.
Pour bien comprendre
  • Une action collective est une action commune menée par plusieurs personnes en vue d’atteindre un certain objectif.
  • La mobilisation est un processus qui conduit un ensemble de personnes ayant conscience de leur intérêt commun à s’organiser pour le défendre ou le promouvoir.
1. Les répertoires traditionnels de l’action collective
Les répertoires de l’action collective désignent l’ensemble des moyens d’actions dont dispose un groupe contestataire pour se faire entendre dans un lieu et une époque donnés.

Pour Charles Tilly (1929-2008) « Toute population a un répertoire limité d'actions collectives, c'est-à-dire de moyens d'agir en commun sur la base d'intérêts partagés (…). Ces différents moyens d'action composent un répertoire, un peu au sens où on l'entend dans le théâtre et la musique, mais qui ressemble plus à celui de la commedia dell'arte ou du jazz qu'à celui d'un ensemble classique ». Il définit ainsi deux répertoires d’action collective à partir de plusieurs variables.

D’une part, le « modèle local patronné » (1650-1850) :

  • l’action est locale et se déroule dans des lieux qui représentent l'objet du mécontentement ;
  • les actions ont recours à des notables intégrés dans le système politique selon un mécanisme « patronné » ;
  • elles sont souvent violentes.
Exemple : la révolte des Canuts à Lyon (ouvriers tisserands de la soie). Les canuts, étant soumis à de rudes conditions de travail (ils travaillaient dix-huit heures par jour), se révoltent à de nombreuses reprises. Leur première révolte, en novembre 1831, est considérée comme l'une des premières révoltes ouvrières. Ils occupent Lyon aux cris de : « Vivre libre en travaillant ou mourir en combattant ! ». Le roi Louis-Philippe envoie 20 000 hommes de troupe et 150 canons pour réprimer l'émeute.

D’autre part, le modèle « national-autonome » va prendre le relais entre 1850 et 1980 sans faire disparaître totalement les mobilisations politiques locales : 

  • les revendications sont présentées à l’échelle de la nation : l’action collective est centrée sur le cadre national pour correspondre aux autorités politiques et développe un côté médiatique ;
  • elles ont lieu dans des lieux symboliques du pouvoir politique national ;
Exemple : les manifestations de la République à la Nation à Paris ou les marches sur les Champs-Élysées jusqu'à l'arc de Triomphe.
  • elles passent par des groupes clairement identifiés ;
Exemples : partis politiques, syndicats, groupes d’intérêt.
  • les revendications s’expriment clairement sous la forme d’un programme, elles sont donc rationalisées ;
  • les actes violents spontanés laissent la place à des actions collectives organisées. La violence n'est plus que résiduelle comme les échauffourées avec la police en fin de manifestation.
Exemples : les gilets jaunes, les manifestations du personnel soignant.

Cette évolution des répertoires de l’action politique est analysée par Tilly comme une réaction à trois changements structurels au XIXe siècle :

  • la révolution industrielle (le développement du salariat et la concentration du capital qui l’accompagnent) ;
  • l’extension et la centralisation de l’État ;
  • la démocratisation de la société qui aboutit au développement de la participation politique démocratique.

Le conflit politique est pacifié par l'extension du droit de vote ainsi que par l’institutionnalisation du conflit, car ces groupes intermédiaires sont considérés comme légitimes (les « partenaires sociaux »), les règles du conflit sont codifiées par la loi (la grève est devenue peu à peu constitutionnelle, la manifestation est autorisée) et les objets du conflit portent sur l'instauration de nouvelles règles.

Ainsi, l’évolution des répertoires traditionnels (révoltes, grèves, manifestations, marches, pétitions) nous amène à nous interroger sur l’apparition d’un répertoire d’action politique de 3e génération depuis les années 1980, qui ne fait toutefois pas disparaître le répertoire national autonome.

2. L’évolution des répertoires de l’action collective

Ce nouveau répertoire d’action serait caractérisé par l’apparition d’une dimension internationale des actions, à l’image du mouvement altermondialiste censé unir les peuples du monde et sauver la planète, mais aussi par de nouvelles formes d'organisations.

L'action collective est aujourd’hui souvent organisée en réseau plutôt que de manière hiérarchique. Cela est favorisé par l'utilisation des nouvelles technologies qui permet d'informer tous les membres de la même façon aussi rapidement et qui facilite la communication et l'organisation.

Exemple : Sea Shepherd a un réseau d’action dans le monde entier et communique à travers les réseaux sociaux auprès de la population pour la défense des océans.

De plus, les actions collectives expriment à présent une défiance vis-à-vis de la démocratie représentative qualifiée d’oligarchique, ce qui aboutit à une autonomisation des militants qui sont plus réticents à la délégation du pouvoir au sein des organisations auxquelles ils appartiennent.

Exemple : le mouvement des indignés.

De nouveaux processus de démocratie interne sont aussi mis en place, et il y a une exigence de transparence de plus en plus forte.

La contestation est aussi de plus en plus théorique, c'est-à-dire qu'elle produit des programmes précis avec des propositions développées et quantifiées. Le rôle de l'expertise, et donc la parole de l'expert, deviennent de plus en plus importants pour légitimer le bien-fondé d'une action politique.

Exemple : le référendum pour les animaux qui présente six mesures fortes pour garantir le bien-être de l’animal.

Enfin, les citoyens autonomes dans leur mobilisation mettent en place des formes d’action plus volatiles, ponctuelles et éphémères. Il s’agit donc d’une implication plus spontanée des individus à la vie publique par des formes alternatives d’engagement politique qui sont en construction.

L’action pragmatique a remplacé les grandes utopies idéologiques. Dans l’action, on recherche davantage l'action concrète, de proximité et efficace. Les objectifs sont plus délimités, précis et atteignables. On exige un résultat concret où l'on puisse reconnaître son apport personnel. La faiblesse du militantisme empêchant de mobiliser des foules importantes, on préfère les opérations « coup de poing » qui auront une résonance médiatique.

Exemple : l’association Act-Up qui avait recouvert dans la nuit l'obélisque de la Concorde à Paris d’un préservatif géant rose fluo en janvier 1993 afin d’attirer les médias et sensibiliser l’opinion et les pouvoirs publics sur la gravité du sida.

Ainsi, le nouveau répertoire de l’action collective (référendum, pétitions ligne, marches dans le monde entier, boycott, sitting, etc.) s’appuie sur les nouvelles technologies et la mondialisation et se dirige davantage sur des valeurs, une planète et des hommes à défendre.

 

 

En conclusion, le répertoire de l’action collective a évolué pour s’adapter aux mutations technologiques, économiques, sociales et politiques de la société, pour continuer à exprimer les préoccupations et protestations des individus.

Vous avez déjà mis une note à ce cours.

Découvrez les autres cours offerts par Maxicours !

Découvrez Maxicours

Comment as-tu trouvé ce cours ?

Évalue ce cours !

 

quote blanc icon

Découvrez Maxicours

Exerce toi en t’abonnant

Des profs en ligne

  • 6 j/7 de 17 h à 20 h
  • Par chat, audio, vidéo
  • Sur les matières principales

Des ressources riches

  • Fiches, vidéos de cours
  • Exercices & corrigés
  • Modules de révisions Bac et Brevet

Des outils ludiques

  • Coach virtuel
  • Quiz interactifs
  • Planning de révision

Des tableaux de bord

  • Suivi de la progression
  • Score d’assiduité
  • Un compte Parent

Inscrivez-vous à notre newsletter !

Votre adresse e-mail sera exclusivement utilisée pour vous envoyer notre newsletter. Vous pourrez vous désinscrire à tout moment, à travers le lien de désinscription présent dans chaque newsletter. Conformément à la Loi Informatique et Libertés n°78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, au RGPD n°2016/679 et à la Loi pour une République numérique du 7 octobre 2016, vous disposez du droit d’accès, de rectification, de limitation, d’opposition, de suppression, du droit à la portabilité de vos données, de transmettre des directives sur leur sort en cas de décès. Vous pouvez exercer ces droits en adressant un mail à : contact-donnees@sejer.fr. Vous avez la possibilité de former une réclamation auprès de l’autorité compétente. En savoir plus sur notre politique de confidentialité