Lycée   >   Terminale   >   SES   >   Avantages et inconvénients de la mondialisation

Avantages et inconvénients de la mondialisation

  • Fiche de cours
  • Quiz
  • Profs en ligne
Objectifs
  • Comprendre que la mondialisation présente des avantages et des inconvénients pour les producteurs.
  • Comprendre que la mondialisation présente des avantages et des inconvénients pour les consommateurs.
  • Comprendre que la mondialisation présente des avantages et des inconvénients pour l’ensemble des pays.
Points clés
  • Les principaux avantages de la mondialisation pour les producteurs sont une augmentation des débouchés et une baisse des couts de production.
  • Les principaux inconvénients de la mondialisation pour les producteurs sont une augmentation de la concurrence et la suppression des firmes qui n’ont pas atteint la taille critique.
  • Les principaux avantages de la mondialisation pour les consommateurs sont une baisse des prix et une augmentation des choix.
  • Les principaux inconvénients de la mondialisation pour les consommateurs sont la suppression des emplois liés à la mondialisation et les inégalités de salaire.
  • Les principaux avantages de la mondialisation pour les pays sont une hausse de la compétitivité et de la taille des marchés, une amélioration de la productivité grâce à la diffusion du progrès technique.
  • Les principaux inconvénients de la mondialisation pour les pays sont la concurrence déloyale due au dumping dans le monde et les inégalités de développement.
Pour bien comprendre
  • Économies d’échelle.
  • Taille critique.
1. Les avantages de la mondialisation
a. Pour les producteurs

Pour les producteurs, le développement du commerce international favorise les gains de productivité et l’innovation, car il leur permet :

  • de diminuer leurs couts de production et leur offre une meilleure compétitivité-prix ;
    • soit en bénéficiant des faibles couts unitaires salariaux des pays en développement,
    • soit par la mise en concurrence des sous-traitants pour bénéficier d’une baisse des prix,
    • soit par la réalisation d’économies d’échelle obtenues par une production de masse. La compétitivité-prix de l’entreprise va augmenter, ce qui va lui permettre de vendre plus sur les marchés intérieurs et extérieurs ;
  • d’augmenter la taille du marché, ce qui leur offre plus de débouchés ;
  • d’être plus proche des consommateurs et répondre mieux à leurs attentes ;
  • de profiter d’une main d’œuvre qualifiée pour augmenter sa productivité hors prix. Dans ce cas, les pays offrant la possibilité de bénéficier d’externalités positives seront privilégiés ;
Exemple : L’implantation de laboratoires de recherche étrangers dans la technopole de Sophia-Antipolis permet l’émergence de ces externalités positives et de ces effets d’agglomération.
  • d’échapper aux contingences fiscales ou sociales. Les États offrent ces avantages afin d’attirer les FMN : faible législation sociale, absence de protection sociale, paradis fiscaux, pavillons de complaisance, zones franches, cessions de terrains à bas prix, subventions... ;
  • de contourner les obstacles protectionnistes, tarifaires et non-tarifaires, pour vendre sur les marchés locaux à un prix concurrentiel.
b. Pour les consommateurs

Pour les consommateurs, le développement des échanges de marchandises, le libre-échange et la spécialisation ont plusieurs avantages :

  • l'importation de produits moins chers grâce au renforcement de la concurrence qui pousse les prix à la baisse, ce qui augmente le pouvoir d’achat des consommateurs ;
  • l’échange international accroit le choix des consommateurs et leur permet d’accéder à des produits qui ne sont pas réalisés localement. En effet sans échanges internationaux, les consommateurs n’auraient pas accès à un certain nombre de produits.
Exemple : En France, il est possible de consommer du café et des bananes, sans que ces produits y soient produits.
c. Pour l’ensemble des agents économiques

Les échanges internationaux ont des effets cumulatifs qui profitent à tous car :

  • la spécialisation permet une économie de travail et une hausse de la productivité globale puisque la firme abandonne ses secteurs les moins productifs pour affecter sa main-d’œuvre dans les secteurs les plus productifs. Les couts unitaires vont alors diminuer ainsi que les prix. La spécialisation prend tout son sens ;
  • la mondialisation pousse les entreprises à toujours innover plus, ce qui favorise et diffuse le progrès technique et améliore les produits et les procédés mis en place ;
Exemple : La mise en place de l’électricité ou de l’eau courante dans le monde.
  • le développement des échanges enrichit les pays concurrents ce qui va se traduire, à terme, par une hausse de nos exportations à condition que l’appareil productif soit compétitif ;
Exemple : La Chine importe, ainsi, de plus en plus de produits de luxe français ou de biens d'équipement allemands.
  • les échanges de biens et de services permettent des transferts de technologie qui bénéficient aux pays moins avancés et leur permettent un rattrapage ;
Exemple : La Chine cherche à copier les technologies occidentales pour se les approprier, puis pour les dépasser. C’est le cas avec le TGV.
  • les effets d’apprentissage dont vont bénéficier les pays d’accueil vont accroitre la productivité des travailleurs dans le monde et améliorer ainsi leur condition de vie et de travail.
Exemple : Les travailleurs chinois sont aujourd’hui mieux formés et ont de meilleurs salaires.
2. Les inconvénients de la mondialisation

L’ouverture au commerce international et la spécialisation n’ont pas que des effets positifs pour les pays et leurs habitants. On peut noter un certain nombre d’inconvénients à l’ouverture au commerce international.

La concurrence entre les pays ne se fait pas à armes égales. Contrairement à ce que pensait la théorie traditionnelle, les avantages comparatifs ne sont pas naturels ou acquis. Ils se construisent sous l’effet des stratégies des firmes, qui agissent en concurrence imparfaite, et sous l’effet des politiques des États.

Les firmes des pays développés, bénéficiant d’une avance technologique et d’une taille de marché qui leur donnent un avantage comparatif tel que les firmes des pays moins développées ne pourront jamais être concurrentielles et entrer sur le marché. L'État de ces pays doit donc protéger son industrie s’il veut amorcer son développement.

Les gains du libre échange pour les pays peuvent être inégaux selon le type de spécialisations.

Certains pays du Sud se sont spécialisés dans la production de matières premières agricoles (café, cacao, sucre….) et sont donc très dépendants de la volatilité des cours qui reposent sur le climat, des spéculations ou des opérations stratégiques de la part de lobbies. Ces derniers peuvent subir une détérioration des termes de l’échange (rapport du prix des exportations sur le prix des importations).

Remarque : Termes de l’échange = Indice des prix des produits exportés/indice des prix des produits importés x 100.
Si Indice > 100 = Amélioration des termes de l’échange. Le pouvoir d’achat des exportations en produits importés s’améliore (ATE) ;
Si Indice = 100 = Équilibre des termes de l’échange. Le pouvoir d’achat des exportations en produits importés se maintient ;
Si Indice < 100 = Détérioration des termes de l’échange. Le pouvoir d’achat des exportations en produits importés diminue (DTE).

Leur détérioration indique une difficulté à financer les importations par les exportations, ce qui implique un recours à l’endettement et handicape le développement.

La mondialisation a accentué les inégalités dans le monde en terme de salaire mais aussi de développement économique comme humain.

Exemple : Le revenu par habitant de la Norvège s’élève à 6865 $ tandis que celui du Burundi s’élève à 23 $. La Norvège est le premier pays en terme d’IDH (IDH = 0,958) tandis que le Burundi est 223 e (IDH=0,423).

Ainsi, ces déséquilibres soulèvent le problème de la régulation des échanges internationaux et du risque de guerre commerciale.

 

 

En conclusion, la mondialisation présente de nombreux avantages mais des inconvénients pour l’ensemble des agents économiques. Pour répondre aux effets négatifs du commerce international, nous verrons, dans le prochain chapitre, les avantages mais aussi les inconvénients du protectionnisme.

Comment as-tu trouvé ce cours ?

Évalue ce cours !

 

Question 1/5

La médiane de 6 notes est 13. Cela signifie que :

Question 2/5

On a obtenu la série statistique suivante :

Combien vaut la médiane ?

Question 3/5

On a obtenu la série ci-dessous :

Quelle est la médiane de cette série ?

Question 4/5

On a relevé les tailles en cm des élèves d’une classe :

 

Parmi les propositions suivantes, laquelle est vraie ?

Question 5/5

Les notes en français de deux classes littéraires sont données dans le tableau suivant :

Quelle est la note médiane ?

Vous avez obtenu75%de bonnes réponses !

Reçois l’intégralité des bonnes réponses ainsi que les rappels de cours associés

Une erreur s'est produite, veuillez ré-essayer

Consultez votre boite email, vous y trouverez vos résultats de quiz!

Découvrez le soutien scolaire en ligne avec myMaxicours

Le service propose une plateforme de contenus interactifs, ludiques et variés pour les élèves du CP à la Terminale. Nous proposons des univers adaptés aux tranches d'âge afin de favoriser la concentration, encourager et motiver quel que soit le niveau. Nous souhaitons que chacun se sente bien pour apprendre et progresser en toute sérénité ! 

Fiches de cours les plus recherchées

SES

Les différentes définitions et la mesure de l'emploi et du chômage

SES

Les causes du chômage structurel

SES

Les principales crises financières : les crises de 1930 et 2008

SES

La formation et l'éclatement des bulles spéculative

SES

Les effets du marché unique et de la monnaie unique sur la croissance

SES

La politique européenne de la concurrence

SES

Les politiques européennes conjoncturelles

SES

Les critères de structuration et de hiérarchisation de la société

SES

L'évolution de la structure professionnelle

SES

Le rôle de l'école dans la société