L'idéologie nazie - Cours d'Histoire 3eme avec Maxicours - Collège

01 49 08 38 00 - appel gratuit de 9h à 18h (hors week-end)

L'idéologie nazie

Quels sont les fondements de l'idéologie nazie ?

1. Le racisme comme fondement doctrinal
a. Le racisme permet une nouvelle définition du peuple allemand...
La base de la doctrine nazie repose sur le racisme. Ce dernier permet de justifier une nouvelle définition du peuple allemand, placé au dessus de tous les autres.

Le terme de Volk, dépasse en fait, le sens étroit du terme de "peuple" ou de "nation" pour signifier plus généralement une communauté raciale fondée sur le sang et le sol, ainsi que sur la langue et la culture.
b. ...et une explication de l'histoire de l'humanité
Hitler explique l'histoire de l'humanité par une lutte des races entre les peuples. La race supérieure, les Aryens, dont les représentants les plus purs sont les Germains, qui ont vocation à dominer le monde. Mais pour cela, les Allemands doivent disposer d'un espace vital suffisant. Le droit de conquête découle de leur supériorité raciale sur les peuples inférieurs notamment sur les Slaves.

La communauté raciale doit préserver le peuple allemand du risque de contamination par les ennemis environnants c'est-à-dire l'idéologie libérale, la "franc-maçonnerie", le communisme et surtout le juif considéré comme un "destructeur de culture", un "parasite" dont l'anéantissement devient rapidement indispensable aux yeux de Hitler.
2. Un Etat fort, le Reich et un guide le Führer
a. Le troisième Reich
Après le Saint Empire romain germanique et le Second Reich né en 1871, le Troisième Reich doit marquer pour mille ans le triomphe du peuple allemand enfin unifié puisque ce IIIe Reich, doit rassembler non seulement, les Allemands de l'Empire mais aussi les minorités vivant au-delà des frontières. En effet, les minorités de langue et de sang allemands doivent être réintégrées dans le Reich.

Cette théorie permet de rendre légitime les annexions futures de territoires abritant une minorité allemande. La communauté ainsi réalisée doit s'incarner dans un État totalitaire dirigé par un parti unique et son guide : le Führer
b. Le Führer et le culte du chef
Ce nouvel Empire allemand doit être gouverné par un chef charismatique et fort, en l'occurrence Adolf Hitler. Les ordres sont donnés par le chef, le Führer (guide) et transmis hiérarchiquement à une pyramide de chefs.

Le Führer dispose d'un pouvoir absolu. Dans la pratique, Hitler ne peut pas tout contrôler. Certains ministres sont alors amenés à prendre beaucoup de pouvoir. L'État national-socialiste et son chef cherchent la légitimité et recourt aux plébiscites pour la trouver. Cette démarche est aux yeux de Hitler un moyen de montrer aux Allemands eux-mêmes et au reste du monde l'unité du peuple et sa confiance en son chef.

La propagande diffuse également une forme de culte du chef. Les portraits de Hitler fleurissent partout dans les administrations, les écoles, lors des fêtes nationales et populaires. Des poèmes et des odes chantant la gloire du Führer sont diffusés et appris par les enfants.
L'essentiel

Dès leur accès au pouvoir en 1933, Hitler et le parti nazi appliquent une idéologie nouvelle fondée sur la notion de race. Leur vision du monde se résume dans un slogan inlassablement répété : ein Volk, ein Reich, ein Führer (un peuple, un empire, un chef).

Cette vision du monde s'appuie sur un certain nombre de textes, en particulier celui de Hitler lui-même, Mein Kampf, publié en 1925.

Comment as-tu trouvé ce cours ?

Évalue ce cours !

 

Découvrez
Maxicours

Des profs en ligne

Géographie

Aidez votre enfant à réussir en mathématiques grâce à Maxicours

Des profs en ligne

  • 6j/7 de 17h à 20h
  • Par chat, audio, vidéo
  • Sur les 10 matières principales

Des ressources riches

  • Fiches, vidéos de cours
  • Exercices & corrigés
  • Modules de révisions Bac et Brevet

Des outils ludiques

  • Coach virtuel
  • Quiz interactifs
  • Planning de révision

Des tableaux de bord

  • Suivi de la progression
  • Score d’assiduité
  • Une interface Parents