Étude de cas : la guerre du Pacifique - Cours d'Histoire 3eme avec Maxicours - Collège

01 49 08 38 00 - appel gratuit de 9h à 18h (hors week-end)

Étude de cas : la guerre du Pacifique

Objectif :
Pourquoi la guerre du Pacifique a-t-elle mobilisé d’importantes forces matérielles et morales ?
1. L'expansion japonaise
a. Les forces en présence
Dès les années 1930, le Japon tente d’imposer son influence sur une partie du monde asiatique. Il envahit la Mandchourie en 1931 et attaque la Chine en 1937. Pour s’assurer de nouveaux appuis militaires, il rejoint l’Axe en signant le Pacte tripartite avec l’Allemagne et l’Italie en 1940.

La volonté du Japon impérialiste apparaît clairement : il veut supplanter la présence américaine dans le Pacifique et s’imposer dans cette vaste région.
Le 2 juillet 1941, l’empereur japonais Hiro Hito annonce qu’il poursuit son expansion vers le Sud. Pour freiner cette marche, les Américains lui infligent un blocus commercial.

 

b. Le déclenchement de la guerre
En réponse aux menaces des États-Unis, le Japon décide d’organiser un raid sur la base américaine de Pearl Harbor. Cette opération militaire d’envergure mobilise d’immenses moyens, parmi lesquels la participation de 6 porte-avions disposant de 400 avions. Le 7 décembre 1941, la base est entièrement pilonnée. Les Américains perdent 2 300 de leurs soldats et subissent de lourdes pertes matérielles.

Doc.1. L'attaque de Pearl Harbor, le 7 décembre 1941

L’attaque de Pearl Harbor est vécue comme un véritable traumatisme par les États-Unis. Dès le lendemain, le Président Roosevelt annonce que le 7 décembre est un « jour d’infamie » qui doit être vengé. Par le jeu des alliances, les États-Unis ne déclarent pas seulement la guerre au Japon, mais aussi à l’Allemagne. Dès le mois d’avril 1942, la ville de Tokyo est massivement bombardée. Le conflit va rapidement s’étendre à toute la moitié occidentale du Pacifique.

 

c. L'acharnement japonais
Le Japon profite du manque de préparation de l’armée américaine et du traumatisme de Pearl Harbor pour remporter d’importantes victoires dans différentes régions comme les Philippines, Hong Kong, la Malaisie, Singapour et la Birmanie.
En mai 1942, la bataille de la mer de Corail est encore une victoire japonaise mais laisse entrevoir le début d’un renversement de situation.

Dans la guerre qui oppose les États-Unis au Japon, la bataille de Midway, en juin 1942, est un moment important. Elle mobilise des forces considérables dans le camp japonais qui cherche à protéger Tokyo : 200 navires, dont 8 porte-avions équipés de 700 avions, y participent. Malgré le déséquilibre numérique, les Américains parviennent à briller par leur stratégie. La bataille provoque de lourdes pertes chez les Japonais et marque le ralentissement de leur expansion.

Doc.2. La bataille de Midway
2. L'issue de la guerre
a. Le renversement des forces
En février 1943, les Japonais doivent se retirer de l’île de Guadalcanal. Cette étape annonce l'avancée progressive et méthodique des Américains, d’île en île, pour s’imposer. A partir de la bataille de Leyte d’octobre 1944, il est incontestable que les États-Unis remporteront la guerre. Les Américains fabriquent massivement des matériels d’armement, alors que le Japon souffre d’une certaine faiblesse économique et d'un ravitaillement très perturbé.

Les Américains parviennent à reconquérir les Philippines et la Birmanie. Pour contrer ces victoires, les Japonais engagent les premiers kamikazes : des avions suicides sont projetés sur les navires américains. En octobre 1944, 5 000 pilotes japonais sont sacrifiés pour défendre les Philippines. Sur terre, la résistance est également tenace et les soldats japonais préfèrent se suicider plutôt que de se livrer à l’ennemi.

 

b. La capitulation
Aux mois de février et juin 1945, les prises d’Iwo Jima et Okinawa, deux îles particulièrement défendues par les Japonais, causent de nombreux morts dans le camp américain. Mais l’archipel japonais est directement menacé car il est violemment bombardé : le 8 mars 1945, Tokyo reçoit 2 000 tonnes de bombes et un quart de la ville est entièrement détruit.

Pour mettre un terme à la guerre du Pacifique, les Américains lancent la première bombe atomique sur le sol japonais, à Hiroshima, le 6 août 1945. L'expérience est renouvelée à Nagasaki trois jours plus tard. Des milliers de morts succombent à l'arme américaine, lors du bombardement ou en raison de l’exposition aux radiations. Accablé, le Japon décide de capituler le 14 août : les Américains occupent officiellement l’archipel et dominent le Pacifique. Le 2 septembre, la reddition japonaise est officiellement prononcée.

 
Doc.3. Les ruines d'Hiroshima après l'attaque nucléaire
c. Le bilan de la guerre
Dans la guerre du Pacifique, les Japonais ont montré la ténacité de leur résistance. Ils ont sacrifié toutes leurs forces, et même leur vie, pour ne pas perdre leurs territoires et préserver leur honneur. Malgré leur force de tempérament, ils ne sont pas parvenus à lutter contre le déferlement de l'industrie militaire américaine.

Si les Américains ont souffert un temps du traumatisme de l'attaque de Pearl Harbor, le Japon va porter plus longtemps les stigmates de sa défaite dans le Pacifique. Sa puissance militaire et économique est anéantie : le pays est désormais occupé et mis sous tutelle par les Américains.

 

L'essentiel
L’attaque de la base américaine de Pearl Harbor par le Japon annonce officiellement le début de la guerre du Pacifique. De violents combats d’île en île opposent les deux camps pour obtenir la suprématie dans cette vaste zone maritime. À partir de 1944, la victoire américaine ne fait plus de doutes.

Les Japonais succombent au bombardement de Tokyo en mars 1945. La première bombe atomique, lancée sur Hiroshima et Nagasaki en août, finit de les achever. La guerre du Pacifique se clôt avec la reddition japonaise, le 2 septembre 1945.

Vous avez déjà mis une note à ce cours.

Découvrez les autres cours offerts par Maxicours !

Découvrez Maxicours

Comment as-tu trouvé ce cours ?

Évalue ce cours !

 

Découvrez
Maxicours

Des profs en ligne

Géographie

Aidez votre enfant à réussir en mathématiques grâce à Maxicours

Des profs en ligne

  • 6j/7 de 17h à 20h
  • Par chat, audio, vidéo
  • Sur les 10 matières principales

Des ressources riches

  • Fiches, vidéos de cours
  • Exercices & corrigés
  • Modules de révisions Bac et Brevet

Des outils ludiques

  • Coach virtuel
  • Quiz interactifs
  • Planning de révision

Des tableaux de bord

  • Suivi de la progression
  • Score d’assiduité
  • Une interface Parents