Le génocide des Juifs et des Tziganes en Europe - Cours d'Histoire 3eme avec Maxicours - Collège

01 49 08 38 00 - appel gratuit de 9h à 18h (hors week-end)

Le génocide des Juifs et des Tziganes en Europe

Objectifs :
Comment s’est organisé le génocide des Juifs et des Tziganes en Europe ?
Sur quelles idées repose ce génocide ?
1. De la théorie à la pratique
a. Les idées nazies
Le programme politique d’Hitler est présenté dans Mein Kampf (« Mon combat »), un ouvrage publié en 1925. Dans celui-ci, le chef du parti nazi avance l’idée que le peuple allemand constitue une race supérieure aux autres. Les Juifs et les Tziganes sont considérés comme des sous-hommes et sont accusés de salir la pureté de l’Aryen, le modèle humain prôné par les nazis. Cette conception est diffusée à travers des livres et des dessins, jusque dans les salles de classe.

Quand Hitler devient chancelier allemand en 1933, il décide de mettre en pratique ses idées racistes
. Les magasins juifs sont d’abord boycottés.
Les lois de Nuremberg de 1935 interdisent aux Juifs d’exercer certains emplois.
La Nuit de Cristal de novembre 1938, au cours de laquelle des Juifs sont tués ou arrêtés dans un saccage général, annonce les terribles violences physiques qui vont leur être infligées pendant la guerre.
 
Doc.1. Vitrine d'une boutique d'un magasin juif vandalisé pendant la Nuit de Cristal (8 novembre - 9 novembre 1938)
b. Un encadrement sévère
Lorsque l’Allemagne nazie envahit la Pologne en septembre 1939, elle crée rapidement des ghettos juifs dans les grandes villes du pays ; il s’agit d’enfermer les populations juives dans des quartiers surveillés. Le plus grand ghetto est celui de Varsovie, connu pour sa forte densité de population et ses mauvaises conditions d’hygiène. Les habitants y meurent de faim, de froid ou de maladie.

Doc.2. Des juifs faits prisonniers lors de l'insurrection du ghetto de Varsovie
(Pologne - avril 1943)

Pour des raisons raciales, les Tziganes sont traités de la même façon. Des familles entières sont rassemblées et enfermées dans des ghettos spéciaux où règnent la misère, la maladie et la mort.
2. Une extermination généralisée
a. Les débuts du massacre
En juin 1941, Hitler rompt le pacte de non-agression conclu avec Staline en envahissant l’URSS. Dans sa progression vers l’Est, l’armée allemande est suivie de commandos, les Einseitzgruppen, chargés d’éliminer les opposants soviétiques et les hommes juifs. A partir du mois d’août, ce sont tous les Juifs, sans condition de sexe et d’âge, qui sont visés par ces exécutions par balles.

Parallèlement, des essais de gaz mortels donnent satisfaction aux nazis. Cette méthode est progressivement adoptée pour éliminer les Juifs d’Europe déportés et enfermés dans les camps de concentration. Le 20 janvier 1942, à la conférence de Wannsee, les modalités du génocide sont arrêtées : la « solution finale au problème juif » est définitivement fixée. En décembre 1942, c’est l’ordre de déportation de tous les Tziganes d’Allemagne qui est signé. Il est bientôt élargi à tous les Tziganes d’Europe.
 
Doc.3. Déportation de femmes et enfants juifs (l'un d'eux porte l'étoile jaune) en direction du camp de concentration nazi de Auschwitz en Pologne, 1943

b. La mort organisée
Des wagons à bestiaux font entrer des familles juives raflées, ainsi que des Tziganes, dans les camps de la mort. Certains camps de concentration sont devenus des camps d’extermination, alors que d’autres installations pour le génocide sont créées de toutes pièces. C’est ainsi qu’Auschwitz est équipé de quatre unités de chambres à gaz et de fours crématoires, destinés à tourner à plein régime. Ce camp polonais dispose d’ailleurs d’une section spéciale pour les familles gitanes.

Doc.1. Les principaux camps mis en place par l'Allemagne nazie

Les prisonniers arrivent dans les camps après un long voyage éprouvant qui a déjà fait de nombreuses victimes. Les personnes valides sont condamnées à un travail forcé épuisant, alors que les plus jeunes et les plus faibles sont directement exterminés. Tués par asphyxie, leurs corps sont brûlés ou enterrés dans d’immenses fosses communes. Une odeur de mort plane constamment au-dessus des camps.
3. Un terrible bilan
a. La notion de génocide
En 1945, les camps de la mort sont libérés. On découvre alors que l'homme, pour la première fois de son histoire, a tué de façon industrielle : les communautés juive et tzigane ont été exterminées à la chaîne. Ce massacre réfléchi et organisé par les nazis est appelé un génocide.
Pour les Juifs, il peut être associé aux mots « holocauste » (« sacrifice brûlé » en grec) et « Shoah » (« catastrophe » ou « destruction » en hébreu). D’autres groupes ont été visés dans ce génocide : les malades mentaux, les prisonniers politiques, les homosexuels et les témoins de Jéhovah.
b. Quelques chiffres
Au total, ce sont près de 6 millions de Juifs qui ont été tués. Parmi eux, 2,7 millions ont trouvé la mort dans les camps. Auschwitz a été le camp d’extermination le plus meurtrier de tous. La Pologne a perdu 98 % de sa population juive, l’Autriche 83 %, les Pays-Bas 71 %. Le génocide a également causé la mort de 240 000 Tziganes.
L'essentiel
Le parti nazi considère les Juifs et les Tziganes comme des sous-hommes : seule la race allemande (dite « race aryenne ») est supérieure aux autres. Arrivé au pouvoir, Hitler met en application ses idées : il exclut les Juifs et les Tziganes de la vie en société avant de les faire enfermer dans des ghettos.

À partir de 1942 se met en place l’extermination systématique de ces deux groupes de population en les envoyant dans les camps d'extermination, aussi nommés camps de la mort. Au total, ce sont près de 6 millions de Juifs qui sont tués, ainsi que 240 000 Tziganes.

Vous avez déjà mis une note à ce cours.

Découvrez les autres cours offerts par Maxicours !

Découvrez Maxicours

Comment as-tu trouvé ce cours ?

Évalue ce cours !

 

Découvrez
Maxicours

Des profs en ligne

Géographie

Aidez votre enfant à réussir en mathématiques grâce à Maxicours

Des profs en ligne

  • 6j/7 de 17h à 20h
  • Par chat, audio, vidéo
  • Sur les 10 matières principales

Des ressources riches

  • Fiches, vidéos de cours
  • Exercices & corrigés
  • Modules de révisions Bac et Brevet

Des outils ludiques

  • Coach virtuel
  • Quiz interactifs
  • Planning de révision

Des tableaux de bord

  • Suivi de la progression
  • Score d’assiduité
  • Une interface Parents