Jean Giono - Cours de Français avec Maxicours - Lycée

01 49 08 38 00 - appel gratuit de 9h à 18h (hors week-end)

1895 : Naissance de Jean Giono, à Manosque. Luttant avec Garibaldi pour une Italie démocratique et réunifiée, son grand-père est contraint d'émigrer en France. Il s'engage dans la Légion étrangère avec le père de Zola, puis s'installe en Provence. Le père de Jean, cordonnier, partage les mêmes idées politiques.

1911 : Obligé de quitter le collège en classe de seconde à cause de la maladie de son père et de précarité des ressources familiales, Jean Giono entre à seize ans au Comptoir national d'escompte, d'abord comme chasseur. Il multiplie les lectures.

1914 : Giono tombe amoureux d'Élise Maurin, jeune professeur.

1916-1917 : Giono est envoyé au front et sera gazé : les Éparges, Verdun, le Chemin des Dames.

1919 : Démobilisé, révolté par la guerre et ouvertement pacifiste, il revient à Manosque.

1920 : Son père décède. Mariage avec Élise Maurin. Giono est employé de banque. Le couple s'installe à Manosque et sa femme abandonne sa carrière pour le suivre. Ils auront deux filles. Giono écrit des poèmes publiés dans la revue marseillaise la Criée.

1929 : Giono abandonne son emploi pour vivre de sa plume et publie Colline.

1930 : Achat d'une maison en dehors de Manosque où il y passera toute sa vie. Publication de Regain. Giono est devenu auteur à succès.

1932 : Jean le Bleu. Nommé chevalier de la Légion d'honneur.

1934 : Naissance de Sylvie Giono. Marcel Pagnol tire de Un de Baumugnes deux films: Angèle et Jofroi de la Maussan. Publication du Chant du monde.

1935 : Randonnée au Contadour marquant le début des rencontres antifascistes du groupe de Contadour.

1936 : Premier numéro des Cahiers de Contadour connaissant un grand retentissement.

1937 : Refus d'obéissance

1938 : Malgré l'invasion de l'Autriche, Giono reste sur ses positions antimilitaristes et écrit avec le philosophe Alain un manifeste pour le désarmement. Pagnol tourne, avec Raimu, La Femme du boulanger (d'après Jean le Bleu).

1939 : Neuvième «Contadour». Giono est arrêté pour ses tracts pacifistes. On ignore son motif d'inculpation. Deux mois après, Giono est libéré sur l'intervention de Gide auprès de Daladier. Mais les autorités le déchargent définitivement de ses obligations militaires.

1943 : L'Eau vive.

1944 : Giono cache des résistants et des juifs. Il est arrêté et est libéré en 1945.

1947 : Un roi sans divertissement.

1950 : Les Âmes fortes.

1951 : Le Hussard sur le toit. Voyage en Italie. Amitié avec le peintre Buffet.

1954 : Giono assiste au procès Dominici, un riche paysan accusé du meurtre de trois anglais, passionnant la France entière. Il publiera ses Notes sur l'affaire Dominici en 1955. Il est élu à l'académie Goncourt.

1960 : Giono réalise le film Crésus avec Fernandel, puis en 1963 participe à l'écriture du scénario d' Un roi sans divertissement.

1965 : Deux Cavaliers de l'orage.

1968 : Ennemonde.

1970 : Affaibli par une opération chirurgicale, Giono meurt à Manosque. Il y est enterré.

Comment as-tu trouvé ce cours ?

Évalue ce cours !

 

Découvrez
Maxicours

Des profs en ligne

Géographie

Aidez votre enfant à réussir en histoire des arts grâce à Maxicours

Des profs en ligne

  • 6j/7 de 17h à 20h
  • Par chat, audio, vidéo
  • Sur les 10 matières principales

Des ressources riches

  • Fiches, vidéos de cours
  • Exercices & corrigés
  • Modules de révisions Bac et Brevet

Des outils ludiques

  • Coach virtuel
  • Quiz interactifs
  • Planning de révision

Des tableaux de bord

  • Suivi de la progression
  • Score d’assiduité
  • Une interface Parents