Lycée   >   Premiere   >   SVT   >   Gradient et flux géothermiques- Première- SVT

Gradient et flux géothermiques

  • Fiche de cours
  • Quiz
  • Profs en ligne
Objectif(s)
  • Définir le flux géothermique.
  • Caractériser le gradient géothermique dans les profondeurs de la Terre.
Points clés
  • La Terre produit de la chaleur du fait de la désintégration des éléments radioactifs qui composent ses enveloppes.
  • Cette énergie se dissipe en surface et est à l'origine du flux géothermique qui est mesurable.
  • Ce flux ne sera pas uniforme à la surface du globe :
    • il est très élevé à l'aplomb des dorsales océaniques ;
    • il faible au niveau des fosses et des zones de subduction ;
    • plus le Moho est proche de la surface, plus le flux sera important.
  • On enregistre une augmentation de la température au sein de la Terre en fonction de la profondeur. Cette augmentation est appelée gradient géothermique. La courbe représentative de cette température en fonction de la température est appelée le géotherme.
  • L'origine principale du flux géothermique provient de la désintégration des substances radioactives contenues dans les roches.
1. La dissipation de l'énergie interne et son origine
a. En surface, le flux géothermique
La dissipation de l'énergie interne du globe correspond au flux géothermique.

Il est établi entre l'intérieur chaud (≥ 3500 °C) et l'extérieur plus froid (≈ 15 °C).
La quantité de chaleur dissipée par la planète est en moyenne de 3.1013 W.

Le flux géothermique varie selon le contexte géodynamique.
Il sera très élevé à l'aplomb des dorsales océaniques : la croute océanique étant de faible épaisseur, le manteau chaud est proche de la surface.
A contrario, il sera faible au niveau des fosses et des zones de subduction : l'emplacement du flux faible est associé au plongement de la lithosphère âgée devenue dense sans le manteau.

On peut également trouver un flux géothermique élevé sur les continents, comme en Alsace. Cette région se trouve dans un fossé d'effondrement qui présente une croûte continentale amincie, rapprochant ainsi le manteau de la surface.

b. En profondeur, le géotherme
On enregistre une augmentation de la température au sein de la Terre en fonction de la profondeur. Cette augmentation est appelée gradient géothermique. La courbe représentative de cette température en fonction de la température est appelée le géotherme.

Elle permet d'estimer la température à une profondeur donnée. Le géotherme n'est pas uniforme au sein des différentes enveloppes du globe.

Au niveau de la croûte, le gradient géothermique est de 30 °C.km-1 (soit 3 °C par 100 m dans la partie superficielle de la croute terrestre).

 

2. Les sources de chaleur interne
L'origine principale du flux géothermique provient de la désintégration des substances radioactives contenues dans les roches.

Ces substances sont l'uranium 238U, 235U, le potassium 40K et le thorium 232Th (Tableau 1).
On remarque que c'est la désintégration de l'Uranium qui produit le plus de chaleur.

Éléments radioactifs majeurs Concentration dans les enveloppes constitutives du globe (ppm) Production de chaleur par unité de masse
(W.kg-1)
Croûte continentale Croûte océanique Manteau Noyau
Uranium
(235U et 238U)
1,6 0,9 0,015 10-5 162.10-6
Thorium (232Th) 5,8 2,7 0,08 10-4 6,6.10-6
Potassium (40K) 25 000 4 000 200 1 4,8.10-9

Tableau 1 : Énergie d'origine radioactive
, concentration en éléments radioactifs de chaque enveloppe terrestre. (1 ppm = 10-6 kg par kg de roche).


L'énergie totale produite par désintégration d'éléments radioactifs est de 22,6.1012 W (Tableau 2).
On remarque que c'est le manteau qui libère le plus d'énergie soit 68 % de l'énergie totale libérée. Cela s'explique par son grand volume, même si les éléments radioactifs y sont faiblement concentrés.
 
  Croûte continentale Croûte océanique Manteau Noyau Total
Masse (en kg) 1,38.1022 0,69.1022 398.1022 197.1022  
% de la masse totale 0,23 0,11 66,6 32,9  
Énergie produite par la désintégration d'éléments radioactifs (en TW = 1012 W) 5,76 1,26 15,59 0,014 22,6
% de l'énergie totale 25,46 5,57 68,92 0,06  

Tableau 2 : Énergie produite par les différentes enveloppes de la Terre.

Le flux thermique moyen de la planète est de 3.1013 W, pour une superficie de la Terre de 510.106 km2, ce qui donne un flux moyen de 60 mW.m-2.
Le flux thermique est variable : le flux moyen des continents est de 55,7 mW.m-2, celui des océans de 67 mW.m-2.

Il existe d'autres sources d’énergie interne :
la chaleur initiale : c'est le refroidissement des matériaux terrestres profonds qui libèrent ainsi l’énergie accumulée pendant l’accrétion du globe produisant 1,23.1013 W.
• la chaleur de différenciation : c'est l'énergie libérée par le changement d’état des matériaux terrestres profonds, au niveau du noyau, les mécanismes de cristallisation du noyau externe liquide en solide produisant 0,47.1013 W.

Comment as-tu trouvé ce cours ?

Évalue ce cours !

 

Question 1/5

La médiane de 6 notes est 13. Cela signifie que :

Question 2/5

On a obtenu la série statistique suivante :

Combien vaut la médiane ?

Question 3/5

On a obtenu la série ci-dessous :

Quelle est la médiane de cette série ?

Question 4/5

On a relevé les tailles en cm des élèves d’une classe :

 

Parmi les propositions suivantes, laquelle est vraie ?

Question 5/5

Les notes en français de deux classes littéraires sont données dans le tableau suivant :

Quelle est la note médiane ?

Vous avez obtenu75%de bonnes réponses !

Reçois l’intégralité des bonnes réponses ainsi que les rappels de cours associés

Une erreur s'est produite, veuillez ré-essayer

Consultez votre boite email, vous y trouverez vos résultats de quiz!

Découvrez le soutien scolaire en ligne avec myMaxicours

Le service propose une plateforme de contenus interactifs, ludiques et variés pour les élèves du CP à la Terminale. Nous proposons des univers adaptés aux tranches d'âge afin de favoriser la concentration, encourager et motiver quel que soit le niveau. Nous souhaitons que chacun se sente bien pour apprendre et progresser en toute sérénité ! 

Fiches de cours les plus recherchées

SVT

Mécanismes de transfert thermique- Première- SVT

SVT

La cristallisation fractionnée du magma à l'origine de la diversité des granitoïdes

SVT

Variabilité de l'ADN et ses conséquences- Première- SVT

SVT

Le virus du SIDA

SVT

Transcription et traduction (synthèse des protéines)

SVT

Relation entre ADN et protéines - Notion de gène

SVT

La structure des enzymes

SVT

L'activité des enzymes

SVT

Le rôle des enzymes

SVT

Échelles de réalisation d'un phénotype

SVT

La contraception

SVT

Le code génétique

SVT

Un phénotype, plusieurs génotypes

SVT

Les ondes sismiques