La contraception - Cours de SVT avec Maxicours - Collège

01 49 08 38 00 - appel gratuit de 9h à 18h (hors week-end)

La contraception

Objectif
Les échanges amoureux peuvent, si deux partenaires de sexe opposé le désirent, aboutir à une relation sexuelle. Dans ce cas, il y a naturellement transmission de cellules reproductrices d’une personne à l’autre, et possibilité d’une fécondation, à moins que les partenaires n’interviennent volontairement pour l’éviter.
Quels sont les moyens dont disposent les êtres humains pour éviter la fécondation lors d’une relation sexuelle ?

Il existe plusieurs types d’interventions possibles pour éviter le développement d’un nouvel être humain.

– Des méthodes qui empêchent la rencontre des cellules reproductrices : ce sont des méthodes mécaniques, dites contraceptives, qui empêchent la conception d’une cellule-œuf, en faisant simplement obstacle à la rencontre des spermatozoïdes avec les ovules.

– Des méthodes qui empêchent la formation et/ou la migration des cellules reproductrices dans les voies génitales : ce sont des méthodes chimiques, également contraceptives, qui agissent par voie hormonale sur le fonctionnement des organes reproducteurs.

– Des méthodes qui empêchent une cellule-œuf de s’implanter dans l’utérus, s’il y a eu une fécondation, méthodes dites contragestives, qui empêchent la gestation. Certaines sont mécaniques, d’autres sont chimiques.

– Des méthodes qui tentent d’éviter les périodes de fécondité de la femme ou la rencontre des cellules reproductrices, mais avec une grande incertitude de réussite.

1. Méthodes contraceptives mécaniques
a. Le préservatif masculin

Le préservatif masculin est un étui souple en latex qui recueille le sperme lors de l’éjaculation et empêche les spermatozoïdes de rencontrer l’ovule dans les voies génitales féminines.
Il joue aussi un rôle essentiel dans la prévention des maladies sexuellement transmissibles (MST) comme le sida.

Mode d'emploi

Il est d’utilisation aisée. Il suffit de le sortir doucement de son emballage pour ne pas l'abîmer et de le saisir par son réservoir qu’il est nécessaire de serrer entre le pouce et l’index pour chasser l’air pouvant provoquer un éclatement au moment du rapport sexuel. Par la suite, l’homme le déroule sur son pénis, en ayant auparavant vérifié le bon sens, jusqu’à la base du pénis pour qu’il reste bien en place.
Il est nécessaire d’en utiliser un différent et neuf à chaque rapport sexuel.


Doc. 1. Mise en place d'un préservatif masculin.



b. Le préservatif féminin

Le préservatif féminin est constitué d’un tube en polyuréthane souple, dont une extrémité est fermée et placée sur le col de l’utérus à l’aide d’un anneau souple. L’autre extrémité, ouverte, reste à l’extérieur de la vulve. Un préservatif neuf doit être utilisé à chaque relation.
Le préservatif féminin constitue également une protection contre la contamination par les MST.

c. Le diaphragme

Le diaphragme est constitué d'une membrane en caoutchouc souple, tendue sur un cercle métalique rigide. Il bloque la progression des spermatozoïdes dans les voies génitales féminines. Pour améliorer son efficacité, qui est limitée, le diaphragme est souvent enduit d’une crème spermicide.


Doc. 2. Mise en place d'un diaphragme.



2. Méthodes contraceptives chimiques
Ces méthodes sont les plus efficaces et les plus utilisées.
a. Les pilules
Les pilules contraceptives sont prescrites à la femme, après examen médical, pour bloquer l’ovulation. Ces pilules, à base d’œstrogène et de progestérone, hormones produites par l’ovaire, modifient le cycle ovarien. Elles bloquent l’ovulation et agissent sur l’endomètre qui ne peut plus accueillir l’embryon. La prise de pilules empêche la fécondation et la nidation.

Ces pilules, sous formes de mini-doses essentiellement, sont optimisées pour un meilleur respect de la physiologie féminine et pour une meilleure contraception.

b. L’implant contraceptif
Il représente un nouveau dispositif contraceptif. Il consiste à placer sous la peau un bâtonnet hormonal dans la face interne du bras. Ce bâtonnet délivre de façon continue de la progestérone qui bloque l’ovulation.
3. Les méthodes contragestives mécaniques et chimiques
a. Le stérilet
Le stérilet est un dispositif en plastique souple et en cuivre, de petite taille. Sa mise en place, au niveau de l’utérus, est réalisée par le médecin pour deux ans. Sa présence rend l’endomètre inapte à la nidation d'un embryon. En France, seules les femmes ayant déjà eu des enfants et qui n’en désirent plus utilisent le stérilet, en raison d’un risque possible d’infection ou de grossesse extra-utérine pouvant causer une stérilité.


Doc. 3. Mise en place d'un stérilet.



b. La pilule du lendemain
En dehors de l’utilisation du stérilet, lorsque les rapports sexuels ne sont pas, ou sont mal protégés, il peut y avoir un risque de grossesse non désirée. Dans ce cas, il existe une intervention possible en administrant une dose massive d’hormones. Celles-ci vont agir sur l’appareil reproducteur en retardant l’ovulation, en immobilisant les spermatozoïdes dans les voies génitales ou en modifiant l’endomètre provoquant ainsi l’évacuation d’un éventuel embryon.
Mais cette intervention ne peut être efficace que si elle se fait dans les 12 heures qui suivent le rapport non protégé. Elle se fait sous surveillance médicale, car elle est physiologiquement et psychologiquement éprouvante pour la personne qui l’utilise. Cette intervention doit être strictement réservée aux cas d’urgence. Elle ne peut pas remplacer une méthode contraceptive préventive et responsable.
Remarque
Il existe d'autres méthodes contraceptives, mais celles-ci sont à éviter, car leur efficacité est extrêmement limitée. Il s'agit du retrait, de la méthode de la température, de la toilette vaginale, de la détermination de la période de fécondité par le calcul des jours.
4. Comparaison des méthodes contraceptives et contragestives

Doc. 4. Les avantages et inconvénients
des différentes méthodes contraceptives.



Chaque personne ayant la capacité de se reproduire doit pouvoir choisir la méthode la plus adaptée à sa situation pour gérer sa fécondité de manière responsable.
Elle veillera également à protéger sa santé et celle de la personne avec qui elle choisit d'avoir des rapports sexuels.

L’essentiel

La contraception est l’ensemble des méthodes utilisées pour éviter les grossesses non désirées. Les méthodes contraceptives peuvent empêcher :
– la production de cellules reproductrices ;
– la rencontre de ces cellules ;
– l'implantation de l'embryon dans l'utérus.

Certaines de ces méthodes remplissent à la fois un rôle contraceptif et un rôle sanitaire en évitant la transmission de MST : ce sont les méthodes mécaniques des préservatifs féminin et masculin.

Comment as-tu trouvé ce cours ?

Évalue ce cours !

 

Découvrez
Maxicours

Des profs en ligne

Géographie

Aidez votre enfant à réussir en SVT grâce à Maxicours

Des profs en ligne

  • 6j/7 de 17h à 20h
  • Par chat, audio, vidéo
  • Sur les 10 matières principales

Des ressources riches

  • Fiches, vidéos de cours
  • Exercices & corrigés
  • Modules de révisions Bac et Brevet

Des outils ludiques

  • Coach virtuel
  • Quiz interactifs
  • Planning de révision

Des tableaux de bord

  • Suivi de la progression
  • Score d’assiduité
  • Une interface Parents