Lycée   >   Premiere   >   Histoire-Géographie géopolitique et sciences politiques   >   États et religions dans la politique intérieure des États-Unis depuis la Seconde Guerre mondiale

États et religions dans la politique intérieure des États-Unis depuis la Seconde Guerre mondiale

  • Fiche de cours
  • Quiz
  • Profs en ligne
Objectifs
  • Comprendre les fondements de la religion aux États-Unis.
  • Comprendre les enjeux actuels de la religion dans les États américains.
Points clés
  • Les États-Unis sont une mosaïque religieuse, avec une prédominance des Églises chrétiennes.
  • Les États-Unis sont un État laïc, au sein duquel existe une forme de religion civile.
  • Il existe des débats actuels sur la place de la religion dans la société et dans la vie politique.
Pour bien comprendre
  • HG G SP (1re) : « Quelles relations entre les États et les religions dans le monde ? »
1. Une mosaïque religieuse

Le melting pot américain explique la très grande diversité religieuse du pays.

Un melting pot (creuset) est un terme employé pour désigner une société constituée de plusieurs composantes qui devient homogène et forme une société commune.

La société américaine est constituée à 70 % de chrétiens, mais ces derniers appartiennent à des Églises très variées, majoritairement protestantes :

  • 1/4 d’évangéliques ;
  • 21 % de catholiques ;
  • 15 % d’anglicans ;
  • mais aussi des témoins de Jéhovah, des mormons, des orthodoxes…
Le catholicisme est la confession de la religion chrétienne qui reconnait l'autorité spirituelle du pape. Elle s'appuie sur les écrits de la Bible, c'est-à-dire l'Ancien Testament et le Nouveau Testament.
Le protestantisme est aussi une confession du christianisme. Apparu au XVIe siècle en Europe, il marque une rupture avec le catholicisme sur certains sujets majeurs comme le Salut de l’âme, les sacrements, l’existence des Saints, etc. Il existe de très nombreuses églises protestantes.
Le christianisme orthodoxe est aussi une confession du christianisme. C’est la religion principale des chrétiens qui vivent en Europe de l'Est et du Sud-Est.

Les croyants non-chrétiens forment moins de 7 % de la population avec :

  • les juifs (2 %) ;
  • les musulmans (< 2 %) ;
  • les bouddhistes, les hindous,... (< 2 %).

Les non-croyants représentent donc environ 23 % de la population américaine.

2. Le fondements de la « religion civile » des États-Unis

Les États-Unis sont un État laïc.
En effet, le pays ne reconnait aucune religion officielle et la Constitution garantit le libre exercice des cultes et l’absence d’établissement d’une religion :

« Le Congrès ne pourra faire aucune loi concernant l’établissement d’une religion ou interdisant son libre exercice ; ou pour limiter la liberté d’expression, de la presse ou le droit des citoyens de se réunir pacifiquement ou d’adresser au gouvernement des pétitions pour obtenir réparations des torts subis. »
Premier amendement de la Constitution des États-Unis d’Amérique, 1791.

De façon générale, la Constitution américaine n’inclut aucune référence à Dieu ou à la religion. Rappelons que ce texte a été rédigé par les Pères fondateurs des États-Unis, inspirés par la philosophie des Lumières.

Exemple
Thomas Jefferson, troisième président des États-Unis, souhaitait « un mur de séparation entre l’Église et l’État ».

Néanmoins, la religion est très présente dans les discours et les actes politiques, contrairement au cas français.

Exemple
La grande majorité des présidents des États-Unis d’Amérique ont prêté serment sur la Bible lors de leur investiture. Ils citent régulièrement Dieu dans leurs discours. Au sein même du Congrès, on peut voir inscrit sur un fronton l’expression « IN GOD WE TRUST » (« en Dieu nous avons foi »), présente également sur les billets de banque.
Remarque
La devise « In God We Trust » est présente sur les pièces de monnaie depuis 1863 et sur les billets depuis 1956.

Cette laïcité « à l’américaine » a donc de nombreuses particularités par rapport au cas français. Elle n’implique pas le rejet des valeurs religieuses. On peut même dire qu’elle rejette finalement l’athéisme, l’absence de religion.
Le spécialiste en droit constitutionnel Akhil Amar résume la conception américaine par cette phrase : « la religion en général peut être aidée par l’État mais aucune Église particulière au détriment d’une autre ».
On peut parler, pour les États-Unis, de « religion civile ».

La religion civile américaine est une croyance en la protection divine de la nation américaine. Elle associe le respect des textes fondateurs constitutionnels et les valeurs protestantes.
3. Le rôle de la religion dans la politique américaine depuis la Seconde Guerre mondiale
a. Réaffirmer la séparation des Églises et de l'État : l'exemple de Kennedy

Lors de la campagne pour les élections présidentielles de 1960, John F. Kennedy, candidat démocrate et catholique de confession, prononce un discours face à une assemblée de pasteurs (protestants) du Texas.
À cette date, les catholiques représentent 1/4 de la population américaine. Ils sont très minoritaires : les protestants sont 67 %.
Dans son discours, Kennedy réaffirme les principes de la séparation entre les Églises et l’État :

« Du fait que je suis catholique, et qu’aucun catholique n’a jamais été élu président, il semblerait qu’il me faille à nouveau expliquer non pas à quelle Église j’appartiens, car cela ne regarde que moi, mais bien en quelle Amérique je crois.
[...]
Je crois en une Amérique qui n'est officiellement ni catholique, ni protestante, ni juive ; […] où chaque homme a le même droit d'appartenir ou non au culte de son choix [...). Je crois en un président dont les opinions religieuses sont du domaine de sa vie privée. »
Discours devant l’Association des pasteurs de Houston, 12 septembre 1960.
b. Réaffirmer le rôle de la religion dans la vie politique : l'exemple de Donald Trump

Comme la plupart de ses prédécesseurs, Donald Trump, président des États-Unis jusqu'en janvier 2021, a prêté serment sur la Bible lors de son investiture présidentielle en 2017.
Cette élection a également mis en lumière le rôle de la religion :

  • Selon les sondages, il existe une corrélation forte entre la pratique d’une religion et le vote Trump. Plus on est pratiquant, plus on a voté pour le candidat républicain.
  • Les protestants évangéliques l’ont massivement soutenu : 82 % de votants (contre 52 % des catholiques).
  • Les promesse électorales de Trump sont liées, sur certains sujets, au rôle de la religion dans la société américaine. On peut citer la promesse de nommer un juge hostile à l’avortement et au mariage gay à la Cour Suprême.
c. La question de l'enseignement

La question de l’enseignement et de la religion est très sensible aux États-Unis.
En 1962, les prières à l’école sont déclarées inconstitutionnelles par la Cour Suprême. Cependant, il est fréquent que la religion fasse des incursions dans les programmes scolaires.
Les cours de sciences sont particulièrement concernés. Certains enseignants enseignent conjointement, et sur un pied d’égalité, les théories de l’évolution et le créationnisme.

Le créationnisme est la croyance religieuse qu'une création divine est responsable de la vie et de l'univers, contrairement au consensus scientifique qui soutient une origine naturelle au moyen de l'évolution.

Aux États-Unis, plus d’un américain sur trois croit au créationnisme.
Au cours des années 2010, 8 États américains (dont le Texas) ont présenté des lois qui permettraient aux enseignants d’être protégés dans le cas où ils présenteraient des sciences « qui peuvent être polémiques ».
Les tensions sont fréquentes. Il arrive que des élèves quittent la salle quand les enseignants évoquent l’évolution.

Comment as-tu trouvé ce cours ?

Évalue ce cours !

 

Question 1/5

La médiane de 6 notes est 13. Cela signifie que :

Question 2/5

On a obtenu la série statistique suivante :

Combien vaut la médiane ?

Question 3/5

On a obtenu la série ci-dessous :

Quelle est la médiane de cette série ?

Question 4/5

On a relevé les tailles en cm des élèves d’une classe :

 

Parmi les propositions suivantes, laquelle est vraie ?

Question 5/5

Les notes en français de deux classes littéraires sont données dans le tableau suivant :

Quelle est la note médiane ?

Vous avez obtenu75%de bonnes réponses !

Reçois l’intégralité des bonnes réponses ainsi que les rappels de cours associés

Une erreur s'est produite, veuillez ré-essayer

Consultez votre boite email, vous y trouverez vos résultats de quiz!

Découvrez le soutien scolaire en ligne avec myMaxicours

Le service propose une plateforme de contenus interactifs, ludiques et variés pour les élèves du CP à la Terminale. Nous proposons des univers adaptés aux tranches d'âge afin de favoriser la concentration, encourager et motiver quel que soit le niveau. Nous souhaitons que chacun se sente bien pour apprendre et progresser en toute sérénité ! 

Fiches de cours les plus recherchées

Histoire-Géographie géopolitique et sciences politiques

La religion en Inde : marqueur identitaire et dimension politique

Histoire-Géographie géopolitique et sciences politiques

Des enjeux géopolitiques : l'Inde et le Pakistan

Histoire-Géographie géopolitique et sciences politiques

Le document en histoire

Histoire-Géographie géopolitique et sciences politiques

L'homme et son territoire

Histoire-Géographie géopolitique et sciences politiques

Qu'est-ce que la politique ?

Histoire-Géographie géopolitique et sciences politiques

État et territoire

Histoire-Géographie géopolitique et sciences politiques

Les libertés garanties en démocratie

Histoire-Géographie géopolitique et sciences politiques

La notion de représentativité

Histoire-Géographie géopolitique et sciences politiques

La pluralité d'opinion

Histoire-Géographie géopolitique et sciences politiques

La séparation des pouvoirs

Histoire-Géographie géopolitique et sciences politiques

Des libertés non garanties dans les régimes autoritaires

Histoire-Géographie géopolitique et sciences politiques

Des États à parti unique