Histoire des arts

Maxicours vous propose de decouvrir un extrait de quelques cours de Histoire des arts. Pour proposer un accompagnement scolaire de qualite en Histoire des arts, toutes nos ressources pédagogiques ont été conçues spécifiquement pour Internet par des enseignants de l'Education nationale en collaboration avec notre équipe éditoriale.

Cours / Histoire des arts / Terminale L
L'exposition de 1923 : un succès relatif  
  • 1. Une exposition pour marquer le...
  • 2. La Haus am Horn
  • 3. Apogée et fin du Bauhaus de Weimar

Objectif : Evoquer l’exposition du Bauhaus qui a lieu en 1923 ; montrant le changement d’orientation de l’école, elle marque aussi une sorte d’apogée du Bauhaus de Weimar avant sa fermeture forcée et son déménagement à Dessau.

Walter Gropius a toujours eu le souci de présenter les résultats du Bauhaus au public, sachant que l’école est exclusivement financée par les deniers des contribuables, en l’absence de rentabilité de ses ateliers.

Mais si l’exposition de 1923 n’est pas la première exposition du Bauhaus, les précédentes ont été relativement peu nombreuses et ont été de cuisants échecs.

• Celle de 1919 révéla l’amateurisme des premiers élèves.
 
• Celle de 1922 présenta au Musée de Weimar les travaux des élèves du Bauhaus parallèlement à ceux des élèves de l’Ecole supérieure d’art, la comparaison étant difficilement soutenable entre des œuvres d’avant-garde et des productions plus classiques mais plus facilement compréhensibles pour des spectateurs peu avertis.

L’exposition de 1923 doit donc être pour Gropius celle du rachat, aux yeux de la société locale autant qu’à ceux du monde des arts, qui guettent les premiers signes d’efficacité du Bauhaus. Ce sera aussi pour Gropius l’occasion de marquer d’une pierre blanche les changements d’orientation qui ont commencé à s’opérer au sein de l’école.
1. Une exposition pour marquer le changement
L’exposition aura lieu entre le 15 août et le 30 septembre 1923. Gropius sait qu’il est attendu au tournant, tant par le gouvernement que par la critique. Mettant les bouchées doubles, il entreprend, dans les mois précédents l’inauguration, une campagne publicitaire tous azimuts. Gropius pourra par ailleurs compter sur l’organisation à Weimar, au même moment, de la conférence du Werkbund, qui attirera de nombreux artistes et professionnels.

L’exposition commence le 15 août par la « semaine du Bauhaus », quatre jours au cours desquels ont lieu :

• des représentations du Ballet triadique et du Cabaret mécanique,
• un concert des premières œuvres de Stravinsky en présence de ce dernier,
• des projections de films au ralenti – technique alors quasi inédite –,
• des conférences données par Gropius, Kandinsky et J.J.P. Oud, l’architecte attitré du mouvement De Stijl.

La présence de Oud signe d’ailleurs une forme de réconciliation entre le Bauhaus et De Stijl, qui s’explique par le changement explicite de cap amorcé au Bauhaus, dont Gropius se fait l’écho lors de conférences telle Art et la technique : une nouvelle unité.
Se faisant, Gropius montre qu’il est en phase avec ceux qui, en plein taylorisme, voient dans l’industrie et la standardisation le salut de l’humanité.

Des expositions sont par ailleurs proposées ...
Voir tout le contenu pédagogique relatif à ce sujet
Connexion ou Créer un compte