Une société religieuse - Cours d'Histoire 6eme avec Maxicours - Collège

01 49 08 38 00 - appel gratuit de 9h à 18h (hors week-end)

Une société religieuse

1. L'Egypte, « terre des dieux »
a. Un peuple polythéiste
La religion occupe une grande place dans la vie des Égyptiens de l'Antiquité. Selon Hérodote, un écrivain grec de l'Antiquité, ils sont « les plus religieux de tous les hommes ». Les Égyptiens adorent de très nombreux dieux et déesses : ils sont polythéistes.
 
 
© PHOTOOBJECTS/Jupiterimages
Doc. 1. Incarnation de la déesse Bastet
b. Un culte minutieusement réglé
Aux yeux des Égyptiens, il faut rendre un culte aux dieux, créateurs du monde, afin que sa fin n'arrive pas. Ils pensent que les divinités habitent les statues qui les représentent : c'est pourquoi les prêtres, accompagnés de pharaon, les lavent, les habillent, les nourrissent, leur font des offrandes, les couchent dans les centaines de temples dont l'entrée est interdite aux simples Égyptiens. Ceux-ci peuvent vénérer les statues promenées sur des barques sacrées lors des fêtes, et prier les dieux dans l'intimité de leur foyer. Le pharaon est donc le véritable intermédiaire entre les dieux et eux.
2. Les Égyptiens en quête de la vie éternelle
a. Les rites funéraires du passage dans l'au-delà
Les Égyptiens croient qu'il existe une vie après la mort. Ils s'inspirent ainsi du mythe du dieu Osiris. Après avoir été découpé en morceaux et jeté dans le Nil par son frère jaloux Seth, sa femme Isis aurait reconstitué son corps par des rites magiques et son âme (le ka), l'aurait ensuite rejoint.

Les Égyptiens préservent le corps du défunt par la momification : après avoir retiré les viscères et le cerveau, le cadavre est embaumé (rempli d'aromates), desséché et entouré de bandelettes. Puis le corps est mis dans un cercueil de bois, le sarcophage, et porté au tombeau.
b. Le mythe du passage
Des mastabas, puis des pyramides et enfin des hypogées abritent les corps des pharaons et des riches ; des offrandes de nourriture et des statuettes sont déposées, des fresques sont peintes dans les chapelles situées dans ces tombeaux.

Selon les Égyptiens, les morts sont emmenés par Anubis dans le tribunal du royaume souterrain d'Osiris, dieu de la vie éternelle. On y pèse leur cœur dans une balance : s'il est plus lourd que la plume de Maât, déesse de la justice, la Dévorante (un monstre) n'en fera qu'une bouchée ; s'il est plus léger, le mort sera présenté par Horus à Osiris et poursuivra ses activités terrestres dans le royaume souterrain, tandis que le jour il s'unira au soleil. Grâce aux Livres des morts, retrouvés dans les tombes, on sait comment les Égyptiens de l'Antiquité imaginent ce passage.
 
© PHOTOOBJECTS/Jupiterimages
Doc. 2. Une momie
L'essentiel
Les Égyptiens sont polythéistes ; ils rendent un culte à leurs très nombreux dieux afin que le monde soit harmonieux. Ils considèrent la mort comme un passage dans une autre vie, l'au-delà. Un ensemble de rites accompagnent le mort et l'aident à « survivre ».

Découvrez
Maxicours

Des profs en ligne

Géographie

Aidez votre enfant à réussir en histoire grâce à Maxicours

Des profs en ligne

  • 6j/7 de 17h à 20h
  • Par chat, audio, vidéo
  • Sur les 10 matières principales

Des ressources riches

  • Fiches, vidéos de cours
  • Exercices & corrigés
  • Modules de révisions Bac et Brevet

Des outils ludiques

  • Coach virtuel
  • Quiz interactifs
  • Planning de révision

Des tableaux de bord

  • Suivi de la progression
  • Score d’assiduité
  • Une interface Parents