Les héritages de l'Antiquité - Cours d'Histoire 6eme avec Maxicours - Collège

01 49 08 38 00 - appel gratuit de 9h à 18h (hors week-end)

Les héritages de l'Antiquité

1. L'apport religieux et culturel
a. La religion
Le judaïsme a inspiré à travers la Bible les deux autres religions monothéistes, toujours présentes aujourd'hui dans le monde, le christianisme et l'islam.

Le christianisme, son héritier direct, marque fortement l'Empire romain dont il est devenu la religion d'État et le partage de 395 ne change pas cette situation. En Occident, il représente au 5siècle un pouvoir dont la hiérarchie se substitue aux fonctionnaires romains dans la lutte contre les peuples barbares. Et en Orient il devient le ciment de l'Empire.
b. Les arts
L'ensemble des mythologies païennes constituent une source d'inspiration pour de nombreux artistes : poètes, sculpteurs, etc. Les Grecs ont transmis aux Romains des formes artistiques riches et variées : poésie, sculpture, musique, architecture, peinture, qui marquent profondément l'Occident et lui confèrent son originalité.

L'art est mis au service de l'expression de la beauté et des sentiments, mais aussi de la politique et de la religion.
c. La pensée et les sciences
L'écriture inventée au Moyen-Orient a permis de fixer les traditions orales et la pensée. Elle a aussi permis la naissance et le développement de la philosophie grecque, de l'histoire particulièrement chez les Grecs et les Romains.

La réflexion s'étend aussi aux sciences (astronomie, mathématiques, physique) d'abord en Orient puis aux autres civilisations du Bassin méditerranéen grâce aux échanges.
2. Les apports économiques
a. L'agriculture
La domestication des animaux, l'agriculture et la sédentarisation jouent un rôle déterminant dans l'installation et le développement des civilisations de l'Antiquité. Elles favorisent, de façon considérable, l'augmentation de la population et permettent à l'homme de dominer la nature.

Le pont du Gard, portion de l'aqueduc romain long de 50 km et construit au premier siècle après J.-C., est un excellent exemple de ce qu'a apporté le savoir-faire romain à la postérité : 

© ABLESTOCK/Jupiterimages
Doc. Le pont du Gard, vestige de la Gaule romaine

Si le commerce a connu un essor dans l'Antiquité, c'est grâce notamment à l'activité maritime développée d'abord par les Phéniciens, puis les Grecs et enfin les Romains. Il a joué un rôle déterminant dans les échanges entre les différentes civilisations. En effet grâce à la navigation, différents produits issus de l'artisanat ou de l'agriculture (poteries, vins, bois, céréales) ont circulé entre l'Orient et l'Occident.

Dans un premier temps les échanges portaient surtout sur les produits de luxe puis rapidement ils s'étendent aux autres marchandises (céréales, vin, bois, etc.). Ces marchandises font d'ailleurs l'objet d'échanges de plus en plus importants en quantité et au fur et à mesure la survie des populations en dépend. Ainsi, Rome n'a pu survivre sans les importations de blé de Sicile et de Sardaigne, puis d'Égypte et d'Afrique.
b. La monnaie
La monnaie a remplacé le bétail ou le simple métal comme unité dans les échanges économiques. Inventée en Anatolie au début du 7e siècle avant J.-C., elle est ensuite diffusée par les Grecs. Le relais est ensuite pris par la monnaie romaine qui joue un rôle de plus en plus important dans l'économie méditerranéenne.
3. Les apports politiques
a. Les systèmes politiques
Les populations de l'Antiquité sont majoritairement dirigées par des rois (Égypte) ou gouvernées par des aristocrates. Mais au 6e siècle avant J.-C., les Grecs inventent un autre système politique dans le cadre de la cité : la démocratie. Cette dernière favorise l'émergence de civilisations essentiellement urbaines, notamment la civilisation grecque puis romaine. Le peuple y tient une place importante dans la vie politique.

Les Romains adaptent ce système à leur façon en inventant la République. Le peuple y tient également une place importante et le pouvoir romain fournit beaucoup d'efforts pour améliorer son bien-être en multipliant notamment la construction de bâtiments publics destinés aux loisirs populaires (bains, théâtres).

C'est grâce à des armées puissantes que la Grèce, puis l'Empire romain ont pu étendre leur domination sur l'ensemble du bassin méditerranéen.
b. Le prestige des civilisations antiques
On observe une superposition de plusieurs civilisations (exemple : la Sicile, dont certaines régions sont successivement occupées par les Phéniciens, les Grecs puis les Romains).

La période antique marque les esprits par plusieurs aspects : le souvenir de l'ordre romain (justice, conception du droit, supériorité de l'Qtat imposant à tous une autorité forte dans un cadre grandiose et monumental). Les langues de l'Antiquité sont toujours pratiquées par les élites (Église, scientifiques) et donnent naissance à des langues vulgaires (parlers romans à partir du latin).
L'essentiel
Les fondements de la culture occidentale reposent sur les civilisations hébraïques, grecques et romaines dont hérite le christianisme.

Le développement de l'agriculture, celui du commerce des marchandises et de la monnaie marquent le début de l'économie du bassin méditerranéen.

Sur le plan politique, Athènes et Rome permettent la mise en place de nouveaux systèmes politiques : la démocratie et la République.

L'Antiquité offre donc à la civilisation occidentale de nombreux et précieux héritages d'où l'énorme prestige dont jouissent les civilisations antiques et l'influence qu'elles exercent sur la culture occidentale.

Découvrez
Maxicours

Des profs en ligne

Géographie

Aidez votre enfant à réussir en histoire grâce à Maxicours

Des profs en ligne

  • 6j/7 de 17h à 20h
  • Par chat, audio, vidéo
  • Sur les 10 matières principales

Des ressources riches

  • Fiches, vidéos de cours
  • Exercices & corrigés
  • Modules de révisions Bac et Brevet

Des outils ludiques

  • Coach virtuel
  • Quiz interactifs
  • Planning de révision

Des tableaux de bord

  • Suivi de la progression
  • Score d’assiduité
  • Une interface Parents