Les conquêtes romaines - Cours d'Histoire 6eme avec Maxicours - Collège

01 49 08 38 00 - appel gratuit de 9h à 18h (hors week-end)

Les conquêtes romaines

Repères :
264-146 av. J.-C. : guerres puniques.
146 av. J.-C. : destruction de Carthage.
260-120 av. J.-C. : conquête de l’Espagne, de la Grèce et des côtes de l’Asie Mineure.
120-60 av. J.-C. : conquête des côtes de la Cyrénaïque, de la Narbonnaise et du littoral de la Syrie.
60-31 av. J.-C. : conquête de la Gaule et de l’Égypte.
31 av. J.-C. : victoire d’Actium.
2e siècle ap. J.-C. : fin de l’expansion romaine.
1. La formation d’un empire
a. Les conquêtes territoriales de la République
Après avoir pris le contrôle de l’Italie, Rome part à la conquête du bassin méditerranéen. Sur son chemin, elle se heurte à Carthage, une cité commerçante située en Afrique du Nord. C’est au terme de trois conflits, appelés guerres puniques, qui éclatent entre 264 et 146 avant J.-C. et que Rome remporte finalement la victoire en détruisant sa rivale. Les anciennes possessions carthaginoises, la Corse, la Sardaigne et la Sicile passent sous domination romaine.

Rome s'empare également de l'Espagne, de la Grèce et des côtes d'Asie Mineure de 260 à 120 avant J.-C. D'autres régions sont conquises dans les décennies suivantes et dans les toutes dernières années de la République, entre 60 et 31 avant J.-C.

Après avoir conquis les côtes méditerranéennes de l'Afrique, de l'Asie Mineure et de l'Europe, Rome s''étend à l'intérieur des continents. Ainsi en Europe, elle étend sa domination jusqu'au Danube à l'Est et conquiert la Gaule « chevelue » au nord. En Afrique, elle soumet l'Égypte après la victoire d'Actium.

Rome s’est donc taillé un immense empire établi sur trois continents mais la durée des guerres témoigne des difficultés rencontrées.
b. La consolidation de l’Empire
À partir du 2e siècle de notre ère, Rome arrête son extension et ses empereurs cherchent désormais à protéger les territoires conquis. En effet, la présence barbare (Germains, Alains, Arabes) aux frontières se fait de plus en plus sentir. Aussi, pour contrer cette menace, les empereurs décident de fortifier les limites de leurs territoires en créant le limes (terme latin signifiant « frontières » d’où provient le mot limites).

Dans cet ensemble fortifié, les territoires soumis sont transformés en « provinces » (terme venant du latin pro vinci signifiant « déjà soumis »). Ce sont des régions situées en dehors de l’Italie, administrées par Rome, par le biais d’un gouverneur. 

2. Une armée redoutable, instrument des conquêtes
a.  Une armée bien organisée
Les troupes de l’armée romaine s’appellent des légions, elles sont composées de 6 000 hommes appelés légionnaires. Chaque légion est dirigée par un Consul. Ces soldats sont tous des citoyens romains. Outre ces troupes de légionnaires, il y a les troupes « auxiliaires », composées, elles, de soldats non-romains. Légionnaires comme auxiliaires reçoivent un salaire : c’est la solde. Peu à peu l’armée devient une armée de métier.

Avec des marches de 30 km, souvent au pas de course, organisées régulièrement et un équipement d'environ 30 kilos sur le dos (un javelot appelé pilum, un glaive, un bouclier, un casque, des jambières et une cuirasse), fourni par leurs soins, les soldats romains sont des hommes bien entraînés. Par ailleurs, ils s'adonnent à longueur de journées à des exercices physiques et de maniement des armes.

La discipline est très stricte. Ainsi, la défaite et la fuite devant l'ennemi sont-elles sévèrement sanctionnées. En effet, dans pareille situation, les officiers peuvent être condamnés à mort. En revanche, dans le cas d'une victoire, le général des armées est acclamé par l’armée qui le proclame, imperator. Et parfois, le sénat lui accorde un triomphe : debout sur un char, le général victorieux traverse Rome et le peuple le salue.
b. Une armée efficace
L'armée romaine utilise deux tactiques de combat : la bataille rangée et le siège :

- Dans le cas de la bataille rangée, la légion romaine est divisée en différentes unités de combat (manipules, centuries) alignées sur 10 rangs. Après son attaque, la première unité peut se replier et si les ennemis résistent, c'est autour de la seconde unité d'engager le combat et ainsi de suite.

- La tactique du siège est adoptée lorsque l’ennemi se retranche derrière des remparts. Des machines sont alors construites pour prendre les villes : des tours mobiles en bois pour lancer les assauts, des béliers en chêne massif pour défoncer les portes des villes assiégées et des catapultes pour projeter des pierres contre les murailles.

Une fois la victoire assurée, les soldats rassemblent les objets de valeur et se partagent le butin. Les prisonniers sont fait esclaves.
c. Une armée qui évolue
Le rôle des soldats évolue à partir du 2e avec l'arrêt des conquêtes romaines. En effet, l’Empire a atteint son extension maximale et les soldats ont désormais pour mission d'assurer la protection du limes, c’est-à-dire des frontières. Pour les aider, une ligne de fortifications et de tours de guet destinée à bloquer les invasions est créée.

Par ailleurs, à la fin de l’Empire, le recrutement devient difficile. Les Romains ont perdu tout intérêt pour la guerre et préfèrent se consacrer à la terre ou au commerce. L'armée romaine recrute alors des Barbares, c’est-à-dire des étrangers, pour lutter contre d’autres Barbares. Elle devient ainsi une armée de mercenaires.
L'essentiel
Sous la République, Rome conquiert le bassin méditerranéen. Dans les premiers siècles de l’Empire, la cité étend encore sa domination, de la Grande-Bretagne actuelle jusqu’aux côtes de l’Afrique du Nord et de Gibraltar jusqu’à la mer Noire.

Rome doit ses succès à la formation de qualité de ses légionnaires et à la fiabilité de ses techniques de combat. Servir dans l'armée romaine est avant tout un devoir de citoyen mais vers la fin de l’Empire, des changements interviennent et être soldat devient un métier.

Cette professionnalisation conduit à recruter progressivement plus d'étrangers car les Romains sont attirés par d'autres activités.

Comment as-tu trouvé ce cours ?

Évalue ce cours !

 

Découvrez
Maxicours

Des profs en ligne

Géographie

Aidez votre enfant à réussir en histoire grâce à Maxicours

Des profs en ligne

  • 6j/7 de 17h à 20h
  • Par chat, audio, vidéo
  • Sur les 10 matières principales

Des ressources riches

  • Fiches, vidéos de cours
  • Exercices & corrigés
  • Modules de révisions Bac et Brevet

Des outils ludiques

  • Coach virtuel
  • Quiz interactifs
  • Planning de révision

Des tableaux de bord

  • Suivi de la progression
  • Score d’assiduité
  • Une interface Parents