Les relations du Christianisme et de l'Empire romain - Cours d'Histoire 6eme avec Maxicours - Collège

01 49 08 38 00 - appel gratuit de 9h à 18h (hors week-end)

Les relations du Christianisme et de l'Empire romain

Repères :
Début 1er siècle après J.-C.-67 après J.-C. : Paul de Tarse
70 après J.-C : destruction du Temple
313 : édit de Milan
325 : concile de Nicée
380 : le christianisme devient la religion officielle de l'Empire
1. Des conversions chez les Juifs
a. Les premières conversions
Les premières communautés chrétiennes de Palestine sont guidées par les apôtres, notamment l'apôtre Pierre. Mais rapidement, ils gênent les autres Juifs,  ce qui déclenche les premières arrestations de personnalités chrétiennes. Néanmoins, ces premiers chrétiens de Palestine se distinguent peu, dans leurs pratiques, des Juifs de la région. D'ailleurs culturellement, ils appartiennent toujours à cette communauté.
b. Les conversions dans la diaspora
Les Juifs de la diaspora sont plus nombreux que les Juifs de Judée et c'est par le biais de pèlerins qu'ils entendent les premiers prêches chrétiens qui sont ensuite diffusés au sein des différentes communautés juives d'Égypte, de Syrie, d'Asie Mineure, des îles grecques mais aussi de Rome.

Le message du Christ trouve un écho favorable auprès de ces communautés qui sont de condition très modeste et souvent esclaves.
2. Des conversions chez les païens
Le terme de païen vient du latin paganus qui signifie paysan, il désigne les fidèles du paganisme, religion polythéiste de l'Empire romain. 

a. Paul de Tarse
Paul (appelé Saul avant sa conversion) est un citoyen romain appartenant à la diaspora juive. Au départ il est opposé aux chrétiens et participe aux persécutions. Mais persuadé d'avoir vu une apparition du Christ, il se convertit au christianisme vers l'an 38. Entre 45 et 64, il mène plusieurs missions dans le Sud de l'Asie Mineure seul puis avec l'évangéliste Luc. Il se rend ensuite en Grèce à Athènes et à Corinthe, puis à Éphèse, et enfin à Jérusalem, où, il est arrêté. Il est ensuite conduit à Rome où il est exécuté vers 67.
b. L'accueil réservé à Paul
Lorsqu'il s'adresse aux Juifs de la diaspora dans les synagogues, Paul reçoit un accueil défavorable. Il étend alors ses prêches aux gentils. Avec la destruction du Temple de Jérusalem par les Romains en 70, l'influence des chrétiens d'origine païenne l'emporte sur celle des Chrétiens d'origine juive.
c. Le message de Paul
Au cours de ces voyages, Paul adresse aux différentes communautés qu'il a visitées des lettres, les Épîtres, qui constituent les premiers écrits chrétiens destinés d'abord aux Juifs, puis aux païens. Il trouve des arguments adaptés à la culture et aux croyances de chacune.
3. Vers un christianisme dominant
a. Le rejet du christianisme : la persécution des chrétiens
Les chrétiens deviennent rapidement une menace pour le pouvoir impérial : ils ne servent pas dans l'armée et refusent le culte impérial. Enfin, ils n'accordent pas d'importance aux différences sociales remettant ainsi en cause l'ordre public.

Entre le 1er et le début du 4e siècle, les Chrétiens subissent plusieurs vagues de persécutions, c'est-à-dire des mauvais traitements ou des mises à mort à cause de leur croyance. En mourant ainsi, ils deviennent des martyrs (personne tuée au nom de sa foi) que les chrétiens honorent dans les catacombes, c'est-à-dire des cimetières souterrains. Le courage et la foi des martyrs chrétiens face aux persécutions violentes favorisent les conversions.
b. Le triomphe du christianisme
La nouvelle religion gagne les milieux intellectuels et l'entourage des empereurs. L'empereur Constantin se convertit entre 312 et 327 et autorise en 313 le culte chrétien par l'édit de Milan. En 325, les évêques réunis en Concile à Nicée, fixent la doctrine du christianisme en définissant la Trinité : Dieu est à la fois le Père, le Fils et l'Esprit.
En 380, l'empereur Théodose fait du christianisme la religion officielle de l'Empire et interdit le paganisme. Désormais, l'empereur est considéré comme le représentant de Dieu sur terre.
c. Développement et organisation des communautés
Une fois adopté comme religion officielle, le culte chrétien peut désormais se pratiquer au grand jour. Les premières communautés, dirigées par les évêques se réunissent dans des basiliques pour prier et commémorer le dernier repas du Christ, la Cène.

© M. TOURAINE (RF)-PIXLAND / Jupiterimages
Doc. Statues sur la basilique Saint-Pierre (Vatican) représentant la passion du Christ

Le christianisme se répand dans les grandes villes de l'Empire romain à partir de la Grèce et de Rome dès le 2e siècle. En Afrique et en Orient, il gagne les campagnes au cours du 3e siècle. L'empire romain devient donc progressivement un empire chrétien.
L'essentiel
- Les premières conversions touchent d'abord les milieux juifs de Palestine avant de gagner ceux de la diaspora établie autour du Bassin méditerranéen.
- Avec les conversions suscitées en milieu païen par les prêches de Paul au cours de ses voyages, le christianisme d'origine païenne devient plus important que le christianisme d'origine juive.

Et après avoir été longtemps objet de persécutions, le christianisme devient la religion officielle de l'Empire. Il peut alors s'organiser et fixer les premières doctrines.

Découvrez
Maxicours

Des profs en ligne

Géographie

Aidez votre enfant à réussir en histoire grâce à Maxicours

Des profs en ligne

  • 6j/7 de 17h à 20h
  • Par chat, audio, vidéo
  • Sur les 10 matières principales

Des ressources riches

  • Fiches, vidéos de cours
  • Exercices & corrigés
  • Modules de révisions Bac et Brevet

Des outils ludiques

  • Coach virtuel
  • Quiz interactifs
  • Planning de révision

Des tableaux de bord

  • Suivi de la progression
  • Score d’assiduité
  • Une interface Parents