Singapour : un espace productif ancré dans la mondialisation - Maxicours

Singapour : un espace productif ancré dans la mondialisation

Objectif
  • Comprendre et savoir expliquer les facteurs qui ont permis à Singapour d’être parfaitement intégrée à la mondialisation.
Points clés
  • Singapour concentre des systèmes productifs qui lui ont permis de s’intégrer à la mondialisation.
  • Puissance économique et commerciale, les aménagements et l’innovation constante ont permis à la cité-État de se développer considérablement.
Pour bien comprendre
  • Espace productif
  • Systèmes productifs
  • Aménagement
  • Mondialisation
  • Clusters
  • Innovation

Singapour est une cité-État de 5,6 millions d’habitants devenue indépendante en 1965.
Située sur la principale façade maritime du monde, en Asie du Sud-Est, elle dispose d’une situation géographique privilégiée dont elle a su tirer profit.
Carrefour maritime majeur, 4e place financière au monde, Singapour a su aménager son espace et innover constamment afin de concentrer des systèmes productifs qui répondent à la demande et qui s’intègrent parfaitement à la mondialisation.

1. Singapour : une métropole littorale
a. Un carrefour maritime majeur

Archipel constitué de 59 îles, situé à la pointe de la péninsule malaisienne, Singapour est située à l’entrée du détroit de Malacca : lieu de passage du transport maritime international.

Exemple
80 % des importations chinoises d’hydrocarbures transitent par le détroit.

Singapour étant un petit territoire, il n’est pas possible pour la cité-État de constituer à elle seule un marché.
Par conséquent, le port a connu des aménagements importants afin qu’il puisse accueillir des industriels et des bateaux de plus en plus volumineux.


Singapour : un carrefour maritime

Ainsi, Singapour est le 2e port à conteneurs du monde, derrière Shanghai, et le 3e en terme de trafic. Carrefour maritime pour l’axe Europe-Asie, il est relié à plus de 600 ports dans le monde.
Le port assure un nombre important de réexpéditions, il est donc un hub portuaire ou port pivot.
Ce rôle de hub est également assuré par l’aéroport Changi de Singapour qui a accueilli 62 millions de passagers en 2017. Les vols ont lieu 24 heures sur 24 et relient 400 destinations différentes.

Enfin, Singapour a tout d’abord joué le rôle de plate-forme relais autour du raffinage pétrolier.

 

 

La ZIP est spécialisée en raffinage, pétrochimie et stockage pétrolier : l’île de Jurong - un des espaces de la ZIP - est spécialisée en pétrochimie. Singapour est donc l’un des principaux pôles pétroliers de l’Asie puisque du produit brut est acheté au Moyen-Orient puis il est exporté une fois raffiné.

b. Un paysage urbain symbole de la puissance de Singapour

Le territoire de Singapour est réduit, pourtant les surfaces disponibles ont augmenté de 24 % en 60 ans. Cela a été possible grâce à la réalisation de nombreux aménagements.
Le remblaiement des littoraux et la construction de terre-pleins ont permis de gagner de l’espace grâce auquel la cité-État a pu développer son port.
Ces aménagements ont également permis à Singapour de montrer sa puissance économique à travers son paysage urbain.

La skyline de Singapour est l’un de ces témoignages de puissance. Les nombreux bâtiments modernes et construits en hauteur témoignent de la puissance financière et économique de la cité-État qui est la 4e place financière au monde.


La skyline du quartier d'affaires de Singapour

Enfin, Singapour est une smart city, une ville intelligente. Certaines de ses infrastructures sont équipées de capteurs. Les données sont ensuite analysées afin de mieux consommer et préserver les ressources. Ces quartiers surprennent de par l’originalité des infrastructures et attirent les touristes.


Gardens by the bay, Singapour : un exemple de smart city

2. Singapour : un espace de production au coeur de la mondialisation
a. Un modèle économique performant

Singapour est un État prospère qui occupe le 3e rang mondial pour le PIB par habitant. Elle est tournée vers le secteur du service qui représente 74 % du PIB du pays. Son modèle économique repose sur trois piliers.

Le premier est lié aux activités financières et aux services aux entreprises qui représentent 26 % du PIB.
La finance est un des points forts de Singapour qui a su s’imposer à l’échelle internationale puisqu’on y recense la présence de plus de 100 banques internationales et qu’elle attire également de jeunes diplômés du monde entier.
La cité-État propose des services de qualité ce qui lui permet d’être le 5e bénéficiaire d’IDE (investissement direct étranger) au monde. La stabilité politique, la simplicité de la fiscalité, les infrastructures et le parc industriel de qualité sont des atouts considérables pour des FTN (firmes transnationales) qui cherchent à investir.

Le second pilier est lié aux activités de commerce, logistique et communication qui représentent 27 % du PIB. Comme nous l’avons vu précédemment, Singapour peut être considérée comme un pivot de la mondialisation. Ses hubs portuaire et aéroportuaire en font un point stratégique de rencontre des flux. Les aménagements réguliers lui permettent de répondre aux divers besoins logistiques rencontrés.

Le dernier pilier repose sur l’industrie manufacturière et la construction. L’industrie manufacturière s’est considérablement développée à Singapour grâce aux IDE.

Ainsi, Singapour regroupe de nombreux systèmes productifs intégrés à la mondialisation. Il s’agit donc d’un espace productif diversifié comme en témoignent les nombreux IDE perçus par la cité-État. Singapour souhaite désormais s’ouvrir davantage au tourisme.

b. Singapour : un haut lieu de recherche et d'innovation

L’espace réduit de Singapour a pour conséquence de limiter le nombre de chercheurs qui sont peu nombreux dans le pays. Afin de lutter contre la pénurie de chercheurs, les liens entre les institutions, les universités et les entreprises sont développés grâce aux clusters et aux projets communs.
Tous les 5 ans, le gouvernement propose un axe de recherche prioritaire. Des aides sont ensuite versées afin d’aider la recherche.

Exemple
Le jardin botanique Gardens by the bay est un projet d’innovation et de développement qui a pour objectif de développer le tourisme. Toutefois, les informations recueillies par les capteurs présents sur les arbres continuent d’être analysés par les chercheurs.

Vous avez déjà mis une note à ce cours.

Découvrez les autres cours offerts par Maxicours !

Découvrez Maxicours

Comment as-tu trouvé ce cours ?

Évalue ce cours !

 

quote blanc icon

Découvrez Maxicours

Exerce toi en t’abonnant

Des profs en ligne

  • 6j/7 de 17 h à 20 h
  • Par chat, audio, vidéo
  • Sur les matières principales

Des ressources riches

  • Fiches, vidéos de cours
  • Exercices & corrigés
  • Modules de révisions Bac et Brevet

Des outils ludiques

  • Coach virtuel
  • Quiz interactifs
  • Planning de révision

Des tableaux de bord

  • Suivi de la progression
  • Score d’assiduité
  • Un compte Parent