Roméo et Juliette : une dramaturgie du hasard - Cours de Français avec Maxicours - Lycée

01 49 08 38 00 - appel gratuit de 9h à 18h (hors week-end)

Roméo et Juliette : une dramaturgie du hasard

Objectif : s’interroger sur la mise en place du tragique dans l’une des œuvres les plus célèbres de Shakespeare.

Les prologues des premier et deuxième actes annoncent d’emblée au spectateur, l’issue tragique de la pièce : nous savons dès le départ qu’il n’y a, pour les deux amants, aucun espoir. Nous le savons d’autant plus, que l’histoire est connue depuis la mésaventure de Pyrame et Thisbé, relatée dans les Métamorphoses d’Ovide.

Dès lors, comment le dramaturge parvient-il à tenir le spectateur en haleine, à soutenir son attention et à susciter son intérêt ?
En mettant en place une dramaturgie du hasard qui ménage de nombreuses surprises et provoque de vives émotions chez le spectateur. En somme, l’intérêt de la pièce n’est pas dans sa fin mais dans les moyens mis en œuvre pour y parvenir.

1. Un amour impossible
a. La mauvaise étoile
Le sort de Roméo et de Juliette est fixé par une volonté qui les dépasse, celle des astres, autre nom pour désigner le Destin ou la Fatalité.
Le chœur du prologue du premier acte déclare : « Deux amants prennent vie sous la mauvaise étoile ».

b. Effets d’annonce et pressentiments
Roméo : un héros prédisposé à l’amour malheureux
L’amour de Roméo pour Juliette peut apparaître comme le perfectionnement de son amour pour Rosaline : le registre est le même mais le premier amour est éphémère et le fait d’un amant inconstant, tandis que le second incarne l’absolu.

La perspicacité de Juliette
Juliette, dès le début de son amour, est accablée de pressentiments.
I, 5 : « Mon tombeau, je le crains, sera mon lit de noces. »
III, 5 : « Ô mon dieu ! J’ai une âme de pressentiment. »
IV, 3 : « J’ai une frayeur froide »

Le vœu de frère Laurent
On assiste à la séparation de l’humain et du divin : s’il est porteur de la parole divine, l’ecclésiastique ne reste qu’un homme. Il ne peut qu’espérer obtenir l’aval du divin : « Que sourie donc le Ciel à cet acte sacré / Et plus tard ne le fasse point payer par chagrin. » (II, 6).

c. Les rêves prémonitoires
Par deux fois, Roméo rêve à sa fin :
- Acte I, scène 4 : « Une conséquence encore dans les étoiles / Et qui cruellement va commencer son cours / Avec cette fête nocturne, et mettra fin / À la misérable vie que je porte en ma poitrine ».

- Acte V, scène 1 : « J’ai rêvé que ma dame arrivait et me trouvait mort ».

2. La malchance en cause
Curieusement, la Fatalité use de voies inhabituelles pour s’exprimer. C’est ce traitement inattendu qui suscite la surprise du spectateur et soutient son attention.

a. Des héros innocents
Contrairement à leurs familles respectives, à aucun moment, Roméo et Juliette ne sont coupables d’une faute. En revanche, ils sont les jouets, comme tout héros tragique, de la fortune. Après avoir tué Tybalt, Roméo déclare : « Oh ! – je suis le fou de la fortune ! » (III, 1).
Quant à Juliette, elle s’étonne : « Le Ciel pourrait-il être si haineux ? » (III, 1).
Les amants sont des victimes prêtes à se sacrifier au nom de l’amour : « C’est à toi que je bois, Roméo ! » déclare Juliette en s’empoisonnant (IV, 3).

b. Des hasards de comédie
Tout au long de la pièce, les hasards fâcheux ne cessent de s’enchaîner de manière irrémédiable.
La première scène du premier acte débute comme une comédie et la bagarre est le fruit du hasard. Pourtant, elle donne lieu à la colère du prince qui prononce une sentence qui s’appliquera à Roméo, exilé pour le meurtre de Tybalt.

Roméo tue Tybalt à la suite d’une rencontre fortuite, alors même qu’il avait refusé préalablement de se battre. La volonté n’a aucun pouvoir face à la force du hasard.

Incident inattendu, l’émissaire de frère Laurent, frère Jean, n’a pas pu délivrer son message à cause de circonstances fortuites et totalement extérieures à l’intrigue : une épidémie de peste.

Le destin a, pour exécuter ses arrêts, un simple valet en bottes, Balthasar qui rempli mal son office, puisqu’il annonce, à tort, à Roméo, la mort de Juliette.

c. Une méprise tragique
La comédie de la mort se retourne contre ceux qui la jouent : Juliette, en se faisant passer pour morte, convainc celui à qui justement, elle ne voulait pas en imposer. L’ironie du sort, ici ironie tragique, fonctionne à plein.

3. Hasard et mélancolie
a. L’humanité dépassée par une fatalité insensée
La Fatalité se voit réduite, sous la plume de Shakespeare, au hasard. Elle perd ainsi de sa grandeur et cette dévaluation est de lourde conséquence pour la vie humaine : celle-ci n’est plus tracée selon un destin qui lui donnerait toute son envergure ; au contraire, elle n’est plus constituée que d’aléas fortuits et dénués de sens, qui la privent elle-même de toute signification. Le spectateur prend ainsi conscience, sinon de l’absurdité, du moins de la vanité de la vie.

b. La mélancolie, mal du siècle
Roméo et Juliette, amants malheureux, sont caractérisés, avant que leur destin tragique ne s’accomplisse, par un tempérament mélancolique. Ils sont en proie à un désir d’absolu, que l’amour promet de satisfaire mais dont ils soupçonnent qu’il ne pourra perdurer.
Cette mélancolie rejaillit sur l’ensemble de la pièce où elle est l’occasion de grands moments de poésie.

L’essentiel

Le dramaturge parvient à tenir en haleine son spectateur grâce au traitement inhabituel qu’il lui propose d’une histoire connue :
- les héros sont innocents, ils ne subissent le diktat d’aucune passion coupable, et se sacrifient noblement à un amour pur ;
- les héros sont la proie de la Fatalité, dévaluée en hasard de comédie.

D’une grande efficacité dramaturgique, proposant un enchaînement de causes et de conséquences inéluctables, le hasard rend compte de la fragilité de l’existence humaine.

Découvrez
Maxicours

Des profs en ligne

Géographie

Aidez votre enfant à réussir en histoire des arts grâce à Maxicours

Des profs en ligne

  • 6j/7 de 17h à 20h
  • Par chat, audio, vidéo
  • Sur les 10 matières principales

Des ressources riches

  • Fiches, vidéos de cours
  • Exercices & corrigés
  • Modules de révisions Bac et Brevet

Des outils ludiques

  • Coach virtuel
  • Quiz interactifs
  • Planning de révision

Des tableaux de bord

  • Suivi de la progression
  • Score d’assiduité
  • Une interface Parents