Réaménager la mémoire : Les usages de Versailles de l'Empire à nos jours - Maxicours

Réaménager la mémoire : Les usages de Versailles de l'Empire à nos jours

Objectif
  • Connaître l'histoire du château de Versailles depuis sa construction.
  • Comprendre en quoi le patrimoine au service du pouvoir contribue au rayonnement d'une nation.
Points clés
  • Jusqu'à la Révolution française, Versailles est le centre politique de la monarchie française.
  • Versailles perd cette fonction et devient un musée dédié à toutes les gloires de la France sous le règne de Louis-Philippe Ier. Il souhaite ainsi unifier la nation autour de la célébration de ce lieu de mémoire.
  • Napoléon III fera de Versailles un lieu de réception, vitrine diplomatique de la France.
  • Versailles devient en 1871 le symbole de la défaite militaire lorsqu'y est proclamée la naissance de l'Allemagne moderne, après la guerre franco-prussienne, puis tient sa revanche en 1919 lors de la signature du Traité de Versailles. 
  • À ce jour, Versailles a retrouvé sa fonction diplomatique et patrimoniale.
1. Versailles : le patrimoine au service du pouvoir et du rayonnement de la nation
a. Versailles et les rois de France

Le château de Versailles, construit à 10 km de Paris, devient le centre politique de la monarchie sous Louis XIV, au XVIIe siècle. Ce lieu est idéal pour accueillir les courtisans, et dispose de nombreux atouts qui conviennent davantage au monarque que le centre de Paris, qui était jusqu'alors le lieu de résidence des souverains.

Les grandes forêts qui entourent le château rend possible la pratique de la chasse, et l'éloignement de Paris et de sa population frondeuse assure la tranquilité d'une aristocratie qui cherche à s'éloigner du peuple.

En octobre 1789, cette distanciation physique et sociale entre le roi et le peuple prend fin lorsque la foule des parisiens ramène Louis XVI aux Tuileries afin de contrôler son activité politique. Versailles perd alors sa fonction de centre politique de la monarchie française.

Napoléon refusera de s'y installer, car l'Empire veut se démarquer de l'ancienne monarchie, même si ces deux régimes partages de nombreux points communs. Il décide donc de résider au centre de Paris, dans le palais des Tuileries, dernière résidence du roi Louis XVI avant son exécution en janvier 1793.

Malgré la restauration monarchique de 1815 à 1848, les rois de France au XIXe siècle ne réinvestissent pas Versailles, mais demeurent aux Tuileries.

b. Versailles, une vitrine du patrimoine français

Louis Philippe Ier, le roi libéral qui a mis en place une monarchie parlementaire – la monarchie de Juillet – après la révolution de Juillet 1830, fait de Versailles un musée.

En 1833, ce musée est dédié à toutes les gloires de la France. En faisant de Versailles un monument historique, un lieu de mémoire de la monarchie française, il souhaite réconcilier les Français, largement divisés après la période révolutionnaire et napoléonienne. Il veut aussi réunir les partisans de la monarchie qui se sont déchirés entre les nostalgiques de l’absolutisme et les défenseurs de la monarchie libérale.

Versailles, célébrant la puissance et la grandeur de la France, doit donc mettre tout le monde d’accord et unifier la nation autour de la célébration de ce lieu de mémoire.

Son successeur Louis-Napoléon, qui rétablit l’Empire en 1852, fait du château un lieu de rayonnement diplomatique. Si Louis-Napoléon et sa cour demeurent à Paris, Versailles devient un lieu de réception, une vitrine diplomatique de la France qui reçoit les dirigeants européens.

Dès 1855, Napoléon III accueille en grande pompe la reine Victoria d’Angleterre. Il s’agit de montrer à la monarchie britannique, le meilleur ennemi et rival de la France, l’opulence et la stabilité du Second Empire.

Le château de Versailles retrouve sa vocation, celle d’incarner la puissance du pays par ses fastes, ses jardins et ses réceptions grandioses célébrées par la gastronomie et les grands vins français.

2. Versailles, un témoin de l'histoire de la France
a. Versailles célèbre les grandeurs et les débâcles de l'histoire française

Le château, devenu l’incarnation de la France et de son activité diplomatique tout au long du XIXe siècle, devient le symbole de la défaite militaire et de l’humiliation lors de la guerre franco-prussienne de 1870-1871.

Alors que Napoléon III en avait fait un centre diplomatique, le point d’orgue du rayonnement de l’Empire, le château est le lieu choisi par l’adversaire pour célébrer sa victoire et son unité.

Le 18 janvier 1871, les princes allemands et l’Empereur Guillaume, accompagné de son chancelier Bismarck, proclament la naissance de l’Allemagne moderne depuis la galerie des glaces du château.

 

Proclamation de l'Empire allemand, dans la galerie des Glaces du château de Versailles, le 18 janvier 1871 ǀ © Bridgeman Images

 

Les Allemands tiennent leur revanche, la prise de Versailles, incarnation de la France et son patrimoine. Ils lavent ainsi les humiliations subies contre le Saint Empire germanique de l’époque de Louis XIV et lors des conquêtes napoléoniennes, lorsque l’Empire français, victorieux à Iéna en 1806, entrait triomphalement dans Berlin.

Avec la proclamation de la Troisième République et la fin du Second Empire, Versailles veut retrouver sa place. Il faut laver l’humiliation de l’occupation allemande. Le château devient républicain et sert de cadre à l’élection des présidents de la République.

Entre 1873 et 1958, de Mac Mahon à de Gaulle, 15 présidents y seront élus avant que le suffrage universel direct procède à la nomination du président en 1962.

En juin 1919, Versailles tient sa revanche, c’est au château que se tient le traité de paix qui célèbre la victoire de l’Entente et impose des conditions de sévères aux vaincus. L’Allemagne n’est pas invitée à la table des négociations et l’article 231 du traité de Versailles lui fait porter l’intégrale responsabilité de la guerre.

 

La signature du Traité de Versailles le 28 juin 1919

 

Elle est amputée d’une partie de son territoire et de sa population : l’Alsace-Moselle redevient française, l’Allemagne est coupée en deux avec la renaissance de la Pologne, qui accède à la mer baltique au niveau de la ville de Dantzig.

b. Versailles aujourd'hui : les enjeux du patrimoine

Dans les années 1920, le faste du château est un lointain souvenir. S’il a servi de cadre au traité de paix, Versailles souffre depuis des décennies d’un manque d’entretien criants. L’incarnation de la France et son histoire glorieuse est en péril, et des parties du château se dégradent rapidement.
Pour sauver le château l’État français accepte le mécénat de riches donateurs et d’entreprises.

Dans les années 1950, des campagnes d'appels aux dons sont lancées pour sauver ce monument du patrimoine des Français.

Des campagnes de restauration sont engagées des années 1920 aux années 1950, et Versailles retrouvent son lustre d’antan. Le monument historique récupère également son mobilier grâce au travail des conservateurs du musée qui rassemblent les œuvres et meubles dispersés depuis l’époque révolutionnaire.

Le décret Debré de 1962 amène tous les objets conservés dans les musées publics à retrouver le chemin de leur destination d’origine. Le processus de muséification s’accélère c'est-à-dire la transformation de l’édifice en un lien d’accueil d’un public nombreux et important.

Muséification : processus par lequel on transforme un espace en musée. 

Lorsque le château est classé sur la liste du patrimoine mondial de l'UNESCO en 1979, L’affluence touristique explose, et en 2018 la barre des 8 millions de visiteurs est franchie.

Dans le même temps Versailles a retrouvé depuis les années 1960 sa fonction diplomatique et patrimoniale, image du rayonnement culturel de la France dans le monde. Les chefs d’État étrangers y sont reçus par les présidents de la République, comme J.F. Kennedy, J. Carter ou encore le nouvel empereur du Japon, invité par Emmanuel Macron en 2018.

 

Le président français Charles de Gaulle et son homologue américain John F. Kennedy le 1er juin 1961, au château de Versailles ǀ © Photo © AGIP / Bridgeman Images

 

Versailles a également retrouvé sa fonction politique première, le président Macron convoque chaque année l’ensemble des parlementaires du Sénat et de l’Assemblée nationale afin d’y présenter la politique générale du gouvernement.

Vous avez déjà mis une note à ce cours.

Découvrez les autres cours offerts par Maxicours !

Découvrez Maxicours

Comment as-tu trouvé ce cours ?

Évalue ce cours !

 

Des profs en ligne

quote blanc icon

Découvrez Maxicours

Exerce toi en t’abonnant

Fiches de cours les plus recherchées

Histoire-Géographie géopolitique et sciences politiques

Coopérer pour développer la recherche : la station spatiale internationale

Histoire-Géographie géopolitique et sciences politiques

Qu'est-ce que l'environnement ?

Histoire-Géographie géopolitique et sciences politiques

Ville et patrimoine

Histoire-Géographie géopolitique et sciences politiques

Conflits de patrimoine : les frises du Parthénon depuis le XIXe siècle

Histoire-Géographie géopolitique et sciences politiques

Océan et espace : quelles spécificités ?

Histoire-Géographie géopolitique et sciences politiques

Réaménager la mémoire : Les usages de Versailles de l'Empire à nos jours

Histoire-Géographie géopolitique et sciences politiques

La Chine à la conquête de l'espace, des mers et des océans

Des profs en ligne

  • 6j/7 de 17 h à 20 h
  • Par chat, audio, vidéo
  • Sur les matières principales

Des ressources riches

  • Fiches, vidéos de cours
  • Exercices & corrigés
  • Modules de révisions Bac et Brevet

Des outils ludiques

  • Coach virtuel
  • Quiz interactifs
  • Planning de révision

Des tableaux de bord

  • Suivi de la progression
  • Score d’assiduité
  • Un compte Parent