Pourquoi le management doit-il prendre en compte les évolutions de l'environnement ? - Maxicours

Pourquoi le management doit-il prendre en compte les évolutions de l'environnement ?

Objectif
  • Comprendre que les décisions managériales dépendent de facteurs de contingence.
Points clés
  • L'organisation est un système ouvert qui doit prendre en compte à la fois ses éléments constitutifs internes mais aussi des données externes issues de son environnement pour être performant.
  • Ces éléments et données constituent des facteurs de contingence, c’est-à-dire des variables qui influencent la prise de décision.
  • Les pratiques de management sont en permanence confrontées à ces facteurs de contingence qui peuvent être internes (taille, âge, culture et technologie de l'organisation) ou externes (changements écologiques, mutations économiques, etc.)
  • Il n’existe pas de solution unique idéale pour le management car le manager doit s’adapter à son environnement et à son organisation et donc à ses facteurs de contingence externes ou internes. Le diagnostic stratégique externe est un bon moyen pour analyser les facteurs de contingence externes à prendre en compte pour déterminer la stratégie d’une organisation.
Pour bien comprendre
  • Facteurs de contingence interne
  • Facteurs de contingence externe
1. Quels sont les éléments de l’environnement que le management doit prendre en compte ?
a. Un environnement hyperconcurrentiel

La mondialisation avec le développement du commerce international a conduit les marchés à devenir hyperconcurrentiel. Désormais, l’analyse de la concurrence ne s’effectue plus localement, régionalement ou même nationalement mais selon une dimension internationale.
Les firmes sont contraintes à l’agilité pour pouvoir développer des avantages concurrentiels. Elles sont obligées d’être toujours plus innovantes et performantes pour résister à cette hyperconcurrence. La réactivité de la fonction managériale est un des facteurs clés de leur survie.

b. Les mutations de l’environnement

L’environnement dans lequel évoluent les organisations est changeant. Les nouvelles technologies, la robotisation, la nécessité d’un développement durable sont autant de facteurs induisant des mutations de l’environnement dans lequel évolue l’entreprise.
Les organisations sont des systèmes ouverts qui doivent alors s’adapter à ces mutations tant économiques, sociologiques, technologiques, qu’environnementaux pour pouvoir survivre.

c. Les facteurs de contingence
Les facteurs de contingence peuvent se définir comme des variables influençant les décisions stratégiques ou encore le gouvernement d’entreprise.

Une décision est dite contingente lorsqu’elle dépend de facteurs qui vont l’influencer. Ainsi, une organisation va décider de faire des investissements dans un pays si le marché est favorable. La décision d’investissement est dite contingente de l’état du marché.

L’entreprise doit être envisagée comme un système ouvert qui doit enregistrer les données mais aussi les analyser pour être agile et s’adapter à son environnement. Ces données sont en partie les facteurs de contingence.

2. Quels sont les différents facteurs de contingence à prendre en compte ?
a. Les facteurs de contingence internes

Différents facteurs internes existent au sein d’une organisation :

  • sa taille : plus l’organisation est grande et plus elle a besoin de mettre en place des mécanismes de coordination et des processus pour la circulation des informations. Elle a aussi plus de ressources. Par exemple, une entreprise à plus grande échelle va pouvoir prendre la décision plus rapidement de s’internationaliser qu’une PME ;
  • sa culture : c’est un ensemble de valeurs et de normes partagées par les membres d’une organisation. Cette dimension culturelle est héritée de l’histoire de l’organisation et oblige le manager à en tenir compte ;
  • sa technologie : plus la technologie utilisée est complexe, plus la structure de l’organisation devient complexe. Par exemple, l’artisanat correspond à une production unitaire ou en petites séries avec une technologie peu poussée d’où un management plus simple ;
  • son âge : avec le temps et l’expérience, les organisations ont tendance à mettre en place des routines (règles, comportements et procédures). Tant que l’environnement est stable, cette rigidité n’est pas problématique. Avec un environnement instable, cette rigidité risque d’être un problème.
b. Les facteurs de contingence externes

Différents facteurs externes influent une organisation :

  • le degré de stabilité de l’environnement : l’internationalisation des marchés, l’évolution des techniques et des goûts des consommateurs, la concurrence grandissante des organisations au sein d’un secteur et une situation de marché en crise ou en croissance font que l’environnement des organisations est instable. Dans ce contexte, le manager doit mettre en place une structure réactive, c'est-à-dire une structure où l’initiative, la décentralisation des décisions et des communications transversales sont présentes ;
  • la réglementation : celle-ci influence les décisions mais aussi les modèles économiques des organisations. Une hausse du SMIC par exemple va impacter les couts et donc modifier la performance financière. Une modification de la législation en matière de droit du travail oblige les organisations à modifier leur organisation sociale. C’est donc un facteur de contingence très contraignant pour le management ;
  • la contrainte écologique : les organisations sont obligées désormais d’adopter des modèles de croissance et de gestion basés sur le développement et une croissance durables. En effet, ceci répond à une forte demande de la part des groupes de pression mais aussi des consommateurs ;
  • la contrainte sociale : les modes de vie, l’attrait pour la nouveauté et la diversité induisent une évolution constante des attentes des consommateurs. Par exemple, les clients s'attendent dans les zones commerciales à une connexion wifi dans toutes les enseignes. Les centres commerciaux ont donc dû adapter leurs bâtiments pour répondre à cette contrainte ;
  • des facteurs issus de l’environnement économique : un marché en crise impose des investissements limités pour l’organisation. À l’inverse, une organisation évoluant sur un marché en croissance a plus de possibilité pour investir et prendre des risques ;
  • des facteurs provenant des innovations technologiques : les principales évolutions des marchés sont liées à l’innovation technologique et au progrès technique. Ainsi, l’utilisation de l’intelligence artificielle dans les commerces devrait bouleverser ces structures. Par exemple, Nespresso a choisi d’utiliser des robots pour vendre à ses clients des machines à café au Japon.

Vous avez déjà mis une note à ce cours.

Découvrez les autres cours offerts par Maxicours !

Découvrez Maxicours

Comment as-tu trouvé ce cours ?

Évalue ce cours !

 

quote blanc icon

Découvrez Maxicours

Exerce toi en t’abonnant

Des profs en ligne

  • 6j/7 de 17 h à 20 h
  • Par chat, audio, vidéo
  • Sur les matières principales

Des ressources riches

  • Fiches, vidéos de cours
  • Exercices & corrigés
  • Modules de révisions Bac et Brevet

Des outils ludiques

  • Coach virtuel
  • Quiz interactifs
  • Planning de révision

Des tableaux de bord

  • Suivi de la progression
  • Score d’assiduité
  • Un compte Parent

Inscrivez-vous à notre newsletter !

Votre adresse e-mail sera exclusivement utilisée pour vous envoyer notre newsletter. Vous pourrez vous désinscrire à tout moment, à travers le lien de désinscription présent dans chaque newsletter. En savoir plus sur notre politique de confidentialité