Les révolutions anglaises - Cours d'Histoire avec Maxicours

01 49 08 38 00 - appel gratuit de 9h à 18h (hors week-end)

Les révolutions anglaises

Quelles sont les étapes qui ont permis l'instauration d'une monarchie parlementaire, qui limite les pouvoirs du roi ?
1. L'opposition entre le roi et le Parlement
a. Les pouvoirs traditionnels du Parlement
Par tradition, les Anglais n'admettent pas que le roi puisse, à l'exemple des monarques français, faire seul la loi et lever de sa propre autorité les impôts.
Depuis le Moyen Age, les deux chambres du Parlement formées des représentants de la noblesse, la Chambre des lords, et de la nation, la Chambre des communes, doivent être convoquées régulièrement.
b. Le règne des Stuarts (1603-1640)
Au 17e siècle, Jacques Ier Stuart (1603-1625) puis Charles Ier (1625-1649) veulent faire triompher l'absolutisme en Angleterre.
De 1629 à 1640, Charles Ier gouverne en monarque absolu sans le Parlement avec lequel il est en conflit notamment pour une question d'impôts. Mais en 1640, il est contraint de convoquer le Parlement.
c. Les questions religieuses
Le conflit politique aggrave les passions religieuses, car les Anglais sont divisés en matière de religion. L'Eglise anglicane, d'inspiration calviniste, est la seule reconnue par le pouvoir. Jacques Ier persécute non seulement les Catholiques, minoritaires, mais aussi les Puritains qui émigrent en Amérique.
 
2. La victoire du Parlement
a. La guerre civile (1642-1648)
Face au refus du roi Charles Ier de gouverner avec le Parlement, une guerre civile éclate en 1642. Pendant six ans, les Cavaliers (partisans du roi) et les Têtes rondes (partisans du Parlement) s'opposent par les armes. La victoire décisive du Parlement est l'œuvre d'Oliver Cromwell.
b. La République anglaise (1649-1658)
Cromwell se rend maître de l'armée et fait envoyer Charles Ier sur l'échafaud. C'est le triomphe des républicains et des Puritains.
Le nouveau gouvernement abolit la royauté et fonde une république. Cromwell se fait proclamer Protecteur et établit la dictature de l'armée. Il impose l'ordre puritain en Angleterre.
 
3. La mise en place de la monarchie parlementaire
a. La restauration des Stuarts (1660-1688)
A la mort de Cromwell, le Parlement appelle au trône en 1660 Charles II Stuart, fils de Charles Ier. Pour éviter les arrestations abusives et arbitraires, le Parlement vote en 1679 la loi d'Habeas Corpus, qui garantit la liberté individuelle en interdisant toute arrestation sans motif et tout emprisonnement sans jugement. 

Le Parlement se divise cependant en deux parties, d'un côté les Whigs, hostiles aux Catholiques et farouches défenseurs des privilèges du Parlement, et de l'autre les Tories, favorables au roi et aux Catholiques. La question religieuse envenime toujours la politique.

b. La « glorieuse révolution » de 1688
Charles II meurt en 1685. La politique de son successeur, Jacques II, mécontente rapidement les Anglais. Les Whigs farouchement puritains et opposés aux Catholiques et quelques Tories s'entendent pour renverser Jacques II en 1688 et proclamer roi son gendre protestant, Guillaume d'Orange, sous le nom de Guillaume III.

Le Parlement lui impose la Déclaration des droits en 1689 qui limite définitivement le pouvoir royal au profit des deux chambres du Parlement. L'Angleterre est désormais une monarchie parlementaire.

L'essentiel

Au début du 17e siècle, les Stuarts veulent gouverner en souverains absolus, mais ils s'opposent au Parlement qui revendique, conformément à la tradition, une participation active dans la gestion du royaume.

Cette opposition entre le roi et le Parlement et le mécontentement que provoque la politique religieuse de Charles Ier débouche sur une guerre civile qui entraîne la proclamation de la République, en fait une dictature dirigée par Cromwell.

En 1660, le Parlement rappelle les Stuarts sur le trône mais leur impose ses lois, notamment l'Habeas Corpus de 1679. Mais la politique du roi Jacques II pousse le Parlement à le renverser pour le remplacer par Guillaume d'Orange. Le nouveau roi se voit obliger d'accepter une monarchie parlementaire et la limitation des pouvoirs royaux à travers la Déclaration des droits de 1689.
Repères 1603-1640 : règne des premiers Stuarts
1642-1648 : guerre civile
1649-1658 : république anglaise dirigée par Cromwell
1659 : restauration des Stuarts
1679 : loi d'Habeas Corpus
1688 : révolution qui renverse les Stuarts
1689 : la Déclaration des droits

Comment as-tu trouvé ce cours ?

Évalue ce cours !

 

Découvrez
Maxicours

Des profs en ligne

Géographie

Des profs en ligne

  • 6j/7 de 17h à 20h
  • Par chat, audio, vidéo
  • Sur les 10 matières principales

Des ressources riches

  • Fiches, vidéos de cours
  • Exercices & corrigés
  • Modules de révisions Bac et Brevet

Des outils ludiques

  • Coach virtuel
  • Quiz interactifs
  • Planning de révision

Des tableaux de bord

  • Suivi de la progression
  • Score d’assiduité
  • Une interface Parents