Le siècle des Lumières, siècle de contestations - Cours d'Histoire Seconde avec Maxicours - Lycée

01 49 08 38 00 - appel gratuit de 9h à 18h (hors week-end)

Le siècle des Lumières, siècle de contestations

1. Le triomphe de la Raison
Le XVIIIe siècle est appelé siècle des Lumières, car les philosophes veulent « éclairer » les esprits et les sortir des ténèbres de l'ignorance. Ces philosophes, savants, hommes de lettres, veulent soumettre toutes les connaissances et les faits à l'exercice de la Raison. Selon eux, la Raison permet de juger de tout, et rien ne doit échapper à la critique, ni l'organisation de la société, ni la religion, ni la politique. Les philosophes utilisent les méthodes des scientifiques pour remettre en cause toutes les idées reçues, les superstitions et les croyances.
Leur but est de transformer la société pour permettre la liberté et le bonheur des hommes.
 
Doc. 1 : Représentation des philosophes des lumières

2. La contestation des pouvoirs établis
Les philosophes des Lumières dénoncent l'arbitraire et l'absolutisme, dans le domaine religieux et dans le domaine politique. Durant le XVIIIe siècle, toutes les autorités sont soumises à la critique.
L'Eglise catholique est très fortement attaquée par les philosophes, car elle apparaît comme une institution intolérante, un pouvoir oppresseur et arbitraire. Les philosophes prêchent la tolérance, comme Voltaire qui défend Calas, un protestant injustement accusé de meurtre. Les philosophes des Lumières dénoncent les méthodes de l'Inquisition et s'élèvent contre le fanatisme. Ils n'hésitent pas à soumettre les textes sacrés, comme la Bible, à la critique.
Dans le domaine politique, les philosophes pensent que le pouvoir doit respecter les droits et les libertés fondamentales, comme la liberté d'expression. Ils dénoncent la monarchie absolue où tout le pouvoir réside dans les mains du roi, et sont en général favorables à une monarchie limitée où la séparation des pouvoirs serait respectée, comme le souhaite Montesquieu dans L'Esprit des lois. Jean-Jacques Rousseau va plus loin en souhaitant l'établissement de la République.
3. Les moyens de la contestation
Le siècle des Lumières est une époque de débats : on discute dans les cafés, dans les salons. Mais c'est surtout la littérature qui permet la diffusion des idées nouvelles. Cette littérature d'idées est militante. Elle prend des formes différentes : le théâtre pour Beaumarchais, le conte philosophique (Candide et Zadig de Voltaire), les ouvrages théoriques (L'Esprit des lois de Montesquieu ou Le Contrat social de Rousseau), le roman épistolaire (Les Lettres persanes de Montesquieu)... Mais le projet le plus important est celui de L'Encyclopédie, dirigée par Diderot et d'Alembert et auquel participent les plus grands esprits de l'époque. L'Encyclopédie veut rassembler toutes les connaissances du temps, et elle développe tous les thèmes de l'esprit des Lumières.
Les philosophes prennent des risques en faisant paraître cette littérature : les écrits des philosophes sont soumis à la censure ou interdits. Les philosophes sont parfois emprisonnés ou doivent s'exiler.
Pourtant, le vent de contestation générale lancé par les Lumières se répand à travers l'Europe et le monde. Les réflexions religieuses, politiques et sociales de l'esprit des Lumières nourrissent la Révolution française.

 

L'essentiel

Le XVIIIe siècle est en France un siècle de contestations. Les philosophes des Lumières, s'appuyant sur l'exercice de la Raison, n'hésitent pas à remettre en cause les autorités établies, et à critiquer ouvertement l'absolutisme royal et l'Eglise catholique.

Découvrez
Maxicours

Des profs en ligne

Géographie

Aidez votre enfant à réussir en mathématiques grâce à Maxicours

Des profs en ligne

  • 6j/7 de 17h à 20h
  • Par chat, audio, vidéo
  • Sur les 10 matières principales

Des ressources riches

  • Fiches, vidéos de cours
  • Exercices & corrigés
  • Modules de révisions Bac et Brevet

Des outils ludiques

  • Coach virtuel
  • Quiz interactifs
  • Planning de révision

Des tableaux de bord

  • Suivi de la progression
  • Score d’assiduité
  • Une interface Parents