Les rapprochements bancaires - Cours de Gestion et finance Terminale pro avec Maxicours

01 49 08 38 00 - appel gratuit de 9h à 18h (hors week-end)

Les rapprochements bancaires

Objectifs :
• définir la notion de rapprochement bancaire,
• comprendre les principes qui régissent le rapprochement bancaire,
• proposer une méthodologie.

Qu’est-ce que le rapprochement bancaire ? Comment construire un état de rapprochement ?
1. Le rapprochement bancaire : principe et définition
a. Principe : la réciprocité des comptes
Des comptes parfaitement réciproques présentent, à une même date, des soldes d’un montant égal, mais de sens contraire. Les sommes portées au débit du compte 512 « Banque » correspondent à un crédit sur le relevé bancaire et inversement mais certains flux peuvent être enregistrés, avec un décalage dans les deux comptabilités.

Exemple :
L’argent déposé à la banque par l’entreprise doit lui être rendu à n’importe quel moment quand elle le souhaite. La banque a donc une dette qui s’inscrit au crédit du compte de l’entreprise. Ces deux comptes sont dits « réciproques » :



L’état de rapprochement montre souvent que la réciprocité des comptes est imparfaite.

Remarque :
- Le contrôle du compte Caisse
nécessite un suivi rigoureux des encaissements et des décaissements avec émission systématique de tickets, par exemple et une vérification quotidienne du solde comptable avec les espèces réellement détenues.

- Pour le contrôle du compte Banques, il est indispensable de tenir des états de rapprochement mensuels permettant d’expliquer l’écart entre le compte 512 et notre compte tenu par la banque.
b. Définition
L’entreprise doit s’assurer périodiquement (au moins une fois par mois) que les soldes apparaissant sur les comptes de banque sont en conformité avec les relevés bancaires reçus.

L’intérêt, pour l’entreprise, est de connaître la véritable somme qu’elle détient en banque et de vérifier la conformité des opérations.

Plusieurs raisons peuvent expliquer la différence entre les deux comptes :
- une erreur dans la saisie d’une opération,
- un oubli lorsque le paiement se fait par virement ou prélèvement,
- un décalage dans le temps.
2. L’état de rapprochement : méthodologie

L’état de rapprochement n’est pas un document comptable, donc sa forme n’est pas normalisée. Il se doit juste d’être logique et clair.

Il s’agit :
- de comparer les deux soldes à une même date ;
- de pointer les opérations communes ;
- de repérer les différences ;
- d’enregistrer les opérations non comptabilisées par l’entreprise comme d’éventuels agios prélevés par la banque ou des virements… ;
- de contacter la banque si des anomalies ont pu être constatées (erreur de saisie dans un montant de chèque…).

Exemple :
L’entreprise Au beau matin a reçu le relevé bancaire suivant. Elle le compare avec son compte Banque.



1. Vérifier les soldes de début de période :
- s’ils sont identiques, on affecte à chacun la même lettre (le lettrage) ;
- s’il y a un écart entre les deux, on calcule la différence en recherchant la raison et pointe le tout.

2. Vérifier la concordance des autres opérations au vu du montant et de la nature du flux.



Ainsi, les comptes réciproques ont des soldes identiques. Maintenant, il reste à mettre à jour la comptabilité de l’entreprise au 31 mars.

L’essentiel

Tous les mois, l’entreprise doit comparer le solde de son compte banque et le solde du relevé d’opérations reçu de la banque. Si les soldes sont différents, elle doit effectuer un état de rapprochement qui va lui permettre d’ajuster sa comptabilité. L’état de rapprochement n’est pas un document comptable mais il facilite la comptabilité de l’entreprise.

Comment avez vous trouvé ce cours ?

Évaluez ce cours !

 

Découvrez
Maxicours

Des profs en ligne

Géographie

Des profs en ligne

  • 6j/7 de 17h à 20h
  • Par chat, audio, vidéo
  • Sur les 10 matières principales

Des ressources riches

  • Fiches, vidéos de cours
  • Exercices & corrigés
  • Modules de révisions Bac et Brevet

Des outils ludiques

  • Coach virtuel
  • Quiz interactifs
  • Planning de révision

Des tableaux de bord

  • Suivi de la progression
  • Score d’assiduité
  • Une interface Parents