Les littoraux : des espaces dynamiques et attractifs - Cours de Géographie Seconde avec Maxicours - Lycée

01 49 08 38 00 - appel gratuit de 9h à 18h (hors week-end)

Les littoraux : des espaces dynamiques et attractifs

1. Les deux définitions géographiques du littoral
a. L'estran
Le littoral peut être défini comme la zone de contact entre la mer et la terre. Il correspond alors à l'estran qui est l'espace couvert et découvert alternativement par la mer au gré des marées. C'est le lieu privilégié pour la pêche, l'exploitation des coquillages, la récolte du sel et l'aquaculture.
b. Un espace organisé par l'activité maritime
Le littoral peut également être défini comme un arrière-pays continental dont l'organisation dépend des activités liées à la mer. Il désigne alors un espace collé au trait de côte, plus ou moins large selon les endroits. Ainsi, au fond de l'estuaire de la Seine, Rouen, pourtant située à plus de 70 km à de la mer, peut être qualifiée de « littorale ». En effet, le développement de la ville s'est en grande partie réalisé grâce au trafic maritime de son port. En revanche, une ville comme Montpellier, pourtant située à 10 km de la mer Méditerranée, est « moins littorale » que Rouen car son développement et son économie doivent peu à l'activité maritime.
2. La littoralisation du peuplement
a. Les caractéristiques de la population côtière à l'échelle de la planète
Près de la moitié de l'humanité vit sur une bande côtière de 50 kilomètres de large.
En 1990, 16 % de la population mondiale vivait à moins de 15 km du rivage. Avec une densité moyenne de 140 hab./km², cette population côtière avait une densité près de cinq fois supérieure à celle du reste des terres habitées. Environ 85 % de cette population résidait en ville et 71 % dans des agglomérations de plus de 100 000 habitants.
b. Des littoraux pleins et des littoraux vides
Alors que la densité moyenne de la population le long du littoral pouvait atteindre en 1990 plus de 500 hab./km² en Asie orientale et plus de 200 hab./km² dans le bassin méditerranéen occidental, elle n'était que de 42 hab./km² en Australie et 39 hab./km² en Amérique centrale.
Les côtes des régions froides polaires ou subpolaires, et, à un moindre degré celles des déserts chauds, sont caractérisées par la faiblesse de leur peuplement.
c. Une concentration croissante de la population sur les littoraux
Malgré les diversités régionales, un mouvement de concentration croissante de la population sur les littoraux semble affecter la population mondiale depuis deux siècles. On parle alors de « littoralisation du peuplement ».
3. Les facteurs explicatifs de la littoralisation du peuplement
a. L'ancienneté du peuplement
Certains littoraux connaissent, depuis longtemps, de fortes densités.
Ce sont tout d'abord des littoraux où se perpétue depuis des siècles une agriculture fertilisée par les alluvions fluvio-marines, comme dans les deltas du golfe de Bengale et dans les grandes plaines alluviales chinoises et vietnamiennes où les densités de population dépassent souvent les 500 hab./km².
Ce sont également les littoraux où, comme en Méditerranée, se sont développés des ports et des villes côtières grâce à la présence de routes de navigation, à la création de colonies et au souci de contrôler les passages maritimes.
b. Les facteurs économiques
Aujourd'hui, la littoralisation du peuplement s'explique par le dynamisme économique et la forte attractivité des littoraux.
La maritimisation de la vie économique constitue la première explication de ce dynamisme. En effet, la mondialisation de l'économie a entraîné une forte augmentation du trafic maritime, encouragée par la baisse des coûts de transports due aux transformations récentes des navires, désormais plus gros et plus rapides. Par ailleurs, beaucoup d'entreprises se sont installées dans des ports afin de diminuer les coûts de transports des matières premières et des produits finis. C'est pourquoi les villes et les régions portuaires ont connu un important développement.
L'essor du tourisme balnéaire de masse est la seconde explication du dynamisme actuel des littoraux. En effet, le littoral est aujourd'hui la première destination des vacanciers dans le monde. La construction de stations balnéaires a transformé en quelques années de petits villages ou des zones désertes en de véritables villes. Ce développement concerne essentiellement les pays développés.

 

L'essentiel

Les littoraux sont aujourd'hui des espaces dynamiques et attractifs. En effet, depuis une cinquantaine d'années, la mondialisation des échanges, l'industrialisation des côtes et l'essor du tourisme balnéaire accélèrent la concentration du peuplement et des activités sur les littoraux.

Comment as-tu trouvé ce cours ?

Évalue ce cours !

 

Découvrez
Maxicours

Des profs en ligne

Géographie

Aidez votre enfant à réussir en mathématiques grâce à Maxicours

Des profs en ligne

  • 6j/7 de 17h à 20h
  • Par chat, audio, vidéo
  • Sur les 10 matières principales

Des ressources riches

  • Fiches, vidéos de cours
  • Exercices & corrigés
  • Modules de révisions Bac et Brevet

Des outils ludiques

  • Coach virtuel
  • Quiz interactifs
  • Planning de révision

Des tableaux de bord

  • Suivi de la progression
  • Score d’assiduité
  • Une interface Parents