Les Fleurs du mal de Baudelaire - Cours de Français avec Maxicours - Lycée

01 49 08 38 00 - appel gratuit de 9h à 18h (hors week-end)

Les Fleurs du mal de Baudelaire

Objectif : savoir situer le recueil dans son époque et dans l'évolution de la poésie au cours du XIXe siècle.
1. Le contexte de la publication
a. La mauvaise réputation de l'auteur
Charles Baudelaire (1821-1867) a eu la réputation de mener une vie dissolue, immorale, pour des gens extérieurs mais aussi pour son entourage familial. C'est ainsi qu'en 1844, à la demande de sa famille, la justice a décidé de le déchoir de sa majorité et de le rendre mineur aux yeux de la loi. D'une manière générale, les dettes, la consommation de drogues et les frasques amoureuses ont donné à la vie du poète une réputation sulfureuse.
b. Le scandale et la censure
Plusieurs aspects du recueil Les Fleurs du mal ont considérablement choqué les contemporains de Baudelaire : l'inspiration maléfique affirmée par le titre, la morbidité des poèmes, leur caractère charnel ou sensuel, perçu comme de l'obscénité, ou plus généralement, leur ignorance de la morale religieuse constituent les principales raisons du scandale.

Celui-ci a conduit à un procès qui s'est tenu en 1857, juste après celui intenté à un autre écrivain, Gustave Flaubert, pour son roman Madame Bovary. Cette succession de procès est bien le signe que l'on se trouve à une époque extrêmement soucieuse d'ordre moral. Mais si Flaubert n'a reçu que des blâmes, Baudelaire, lui, a été contraint de faire retirer de son recueil six poèmes jugés particulièrement immoraux et qui n'ont été réintégrés qu'en 1949.
En 1861, Baudelaire publie une seconde version des Fleurs du mal qui comporte des textes inédits (dont certains remplacent les poèmes censurés) et obéit à une nouvelle organisation.

2. Les principaux intérêts de l'oeuvre
a. L'ancrage dans la modernité
Baudelaire manifeste la volonté de rompre avec la tradition poétique, notamment romantique. Cette rupture est d'abord thématique : la ville moderne (par exemple, dans « Rêve parisien »), la foule (« A une passante », « Le Vin des chiffonniers »), la vie nocturne et le mal qu'elle réveille en l'homme (« Le Crépuscule du soir », « L'Aube spirituelle »), les aveugles et les mendiants (« A une mendiante rousse », « Les Sept vieillards », « Les Petites Vieilles ») entrent désormais dans l'univers poétique.
b. La définition d'une poétique
La rupture baudelairienne est également d'ordre poétique. Tout d'abord, le poète se définit lui-même comme un artiste « surnaturaliste » (Salon de 1846), par opposition aux partisans de l'imitation de la nature dans l'art. La poésie résulte pour lui du travail de l'imagination. Celle-ci se nourrit volontiers d'un matériau insolite, bizarre, tel qu'en recèle le monde réel.

Le second élément majeur de la poétique baudelairienne réside dans la théorie des correspondances, qui consiste à établir des liens entre les sensations (visuelles, tactiles...) que nous éprouvons. Cette théorie se trouve exprimée dans le poème intitulé « Correspondances » (« Les parfums, les couleurs et les sons se répondent ») et mise en oeuvre notamment dans le texte « Les Phares ».

L'essentiel

Le recueil des Fleurs du mal marque un tournant majeur dans la poésie du XIXe siècle, parce qu'il fait entrer dans l'univers poétique des thèmes et des motifs résolument modernes et parce qu'il met en oeuvre une conception originale de la poésie.

Comment as-tu trouvé ce cours ?

Évalue ce cours !

 

Découvrez
Maxicours

Des profs en ligne

Géographie

Aidez votre enfant à réussir en SVT grâce à Maxicours

Des profs en ligne

  • 6j/7 de 17h à 20h
  • Par chat, audio, vidéo
  • Sur les 10 matières principales

Des ressources riches

  • Fiches, vidéos de cours
  • Exercices & corrigés
  • Modules de révisions Bac et Brevet

Des outils ludiques

  • Coach virtuel
  • Quiz interactifs
  • Planning de révision

Des tableaux de bord

  • Suivi de la progression
  • Score d’assiduité
  • Une interface Parents