Le rôle de l'innovation - Cours de SES Première pro avec Maxicours

01 49 08 38 00 - appel gratuit de 9h à 18h (hors week-end)

Le rôle de l'innovation

1. Les formes de l'innovation
a. Définitions de l'innovation
Le progrès technique désigne le perfectionnement des moyens de production. Dans le cadre des entreprises, trois étapes concourent à son développement :

• la recherche appliquée donne naissance à une invention de la part des ingénieurs de l'entreprise ;
• l'innovation désigne alors le processus où le nouveau produit ou procédé est effectivement mis en place ;
• il s'ensuit une diffusion technologique, lorsque l'adoption du progrès technique est généralisée.

Les innovations sont de différents types.
- On distingue d'abord les innovations de procédé qui portent sur les méthodes de production ou de distribution. Il peut s'agir par exemple d'un nouveau robot automate sur une chaîne de production.
Les innovations de produits portent quant à elles sur la qualité ou la création de nouveaux biens et services commercialisés. Dans le secteur audiovisuel, c'est aujourd'hui le cas des écrans de télévision plats.
Doc.1. Innovation produit

- Il est aussi possible d'opposer l'innovation radicale (de très grande ampleur, comme par exemple l'électricité ou, plus récemment, l'ordinateur ou le téléphone portable) et l'innovation incrémentale qui consiste en l'amélioration d'un produit déjà existant comme la commercialisation de l'Airbag ou des freins ABS dans l'automobile.
b. Les entrepreneurs à l'origine des innovations
Pour Schumpeter, l'évolution économique du capitalisme résulte des innovations des entrepreneurs qui, en rompant avec le comportement de routine, révèlent une disposition à créer, donc à prendre des risques. Le profit apparaît alors comme une récompense de cette prise de risque. Les innovations sont alors groupées dans le temps et dans l'espace, c'est-à-dire diffusées par « grappes technologiques », ce qui favorise le progrès technique et explique l'allure cyclique des mouvements économiques.

Schumpeter identifie cinq sources principales d'innovations : elles s'appuient indifféremment sur de nouveaux produits, de nouvelles méthodes de production ou de transport, sur la découverte de nouveaux marchés ou de nouvelles sources de matières premières et d'énergie mais aussi sur des formes inédites d'organisation industrielle.

Deux « styles » d'entreprises sont tout aussi efficaces pour innover : les petites unités dynamiques (soit le modèle de la start-up) ou de grands groupes monopolistiques (comme l'aérospatiale ou les télécommunications).
2. Les résultats économiques induits
a. Des gains de productivité
Le premier attrait de l'innovation est de pouvoir profiter des gains de productivité.

La productivité désigne le rapport entre la production et les moyens mis en œuvre pour l'obtenir, en temps, en machines et en hommes. Ainsi, le rapport valeur ajoutée / effectif employé donne la productivité par tête. L'innovation de procédé permet notamment d'améliorer l'efficacité des facteurs de production comme le travail ou le capital.

Dans ce cas, l'entreprise dispose de deux choix stratégiques. Elle peut préférer accroître son profit en ne répercutant pas la baisse de ses coûts de production sur ses prix de vente. Elle peut aussi choisir de baisser ses prix pour éliminer ses concurrents. Dans les deux cas, l'innovation aura amélioré sa position compétitive.
b. Une différenciation
Les innovations permettent ensuite de se différencier de ses concurrents directs. Pour les entreprises, cette différenciation est synonyme de rente de monopole, du moins en courte période : elles peuvent appliquer un prix légèrement supérieur aux concurrents ou simplement profiter des économies de productivité avant que les autres entreprises ne l'imitent.

Ensuite, la différenciation entraîne une relative fidélisation des clients qui ne trouvent pas de produits ou services équivalents sur le marché. En innovant fréquemment, les entreprises empêchent donc l'émergence de produits de substitution.

Enfin, la différenciation permet de pratiquer une concurrence monopolistique entre les entreprises d'un même secteur : plutôt que de se battre sur les prix, il est souvent préférable de se distinguer par la qualité physique, la présentation, les services associés, etc.
L'essentiel
L'innovation de produits ou celle de procédés est une des conditions de la croissance des entreprises : la productivité induite permet une réduction des coûts de production. La différenciation des produits assure quant à elle une rente de monopole.

Pour Schumpeter, l'innovation joue un rôle essentiel dans la concurrence effrénée que se livrent les entreprises, c'est pourquoi les entrepreneurs sont les principaux initiateurs du progrès technique.

Comment as-tu trouvé ce cours ?

Évalue ce cours !

 

Découvrez
Maxicours

Des profs en ligne

Géographie

Des profs en ligne

  • 6j/7 de 17h à 20h
  • Par chat, audio, vidéo
  • Sur les 10 matières principales

Des ressources riches

  • Fiches, vidéos de cours
  • Exercices & corrigés
  • Modules de révisions Bac et Brevet

Des outils ludiques

  • Coach virtuel
  • Quiz interactifs
  • Planning de révision

Des tableaux de bord

  • Suivi de la progression
  • Score d’assiduité
  • Une interface Parents