Le découpage de l'Afrique et ses implications géostratégiques - Maxicours

Le découpage de l'Afrique et ses implications géostratégiques

Objectifs
  • Comprendre les enjeux de la conférence de Berlin.
  • Comprendre les enjeux stratégiques du partage de l’Afrique et les modes de résolution de conflits.
Points clés
  • La conférence de Berlin réglemente le partage de l’Afrique entre les différentes puissances européennes.
  • Elle n’empêche pas certaines tensions qui font craindre des conflits ouverts.
  • La crise de Fachoda est un des points culminants des crises diplomatiques de la fin du XIXe siècle en Afrique.
  • La décolonisation de l’Afrique, qui correspond au retrait des puissances coloniales, intervient après la Seconde Guerre mondiale. La majorité des pays colonisés accèdent à l'indépendance dans la décennie 1960.
Pour bien comprendre
  • 1re (HG G SP) : « La constitution des empires coloniaux »
1. La conférence de Berlin (1884-1885)
Rappel
Jusqu'aux années 1880, les Européens contrôlent peu de territoires en Afrique. Les implantations sont avant tout littorales et l'intérieur des terres est méconnu. Toutefois, entre 1870 et 1880, l'exploration du continent progresse.

Le 15 novembre 1884, le chancelier allemand Bismarck ouvre à Berlin une conférence dont le but est de régler les différends coloniaux et de jeter les bases du partage du continent en évitant le risque de conflit ouvert.

Quatorze pays participent aux débats qui se poursuivent jusqu'au 26 février 1885, date de publication de l'acte final de la conférence.

  • Les participants règlent en premier lieu la question du Congo, qui est reconnu comme la propriété du roi des Belges.
  • La conférence fixe également le principe de libre-commerce sur le fleuve Congo et plus largement de libre navigation sur les fleuves africains.
  • La conférence interdit l’esclavage.
Remarque
En France, l'esclavage est définitivement aboli par le décret de Victor Schœlcher qui est signé le 27 avril 1848.

L'acte final de la conférence instaure comme principe que toute puissance établie sur la côte a le droit d'occuper et de s'approprier son arrière-pays. Le pays colonisateur doit avoir une présence militaire et il s'engage à administrer ce territoire pour qu'il soit reconnu comme colonie. Ce dernier article a pour conséquence d'accélérer la compétition entre puissances.

2. Les implications stratégiques du partage de l'Afrique
a. France et Royaume-Uni : deux empires coloniaux

Le Royaume-Uni et la France sont les deux principales nations à s'imposer sur le continent africain.

Les Français contrôlent le Maghreb, qui est constitué, en plus de l'Algérie, de la Tunisie et du Maroc. La Tunisie devient un protectorat en 1881. Le Maroc complète cet ensemble en 1922.

Un protectorat : désigne un régime juridique selon lequel le territoire « protégé » est placé sous la souveraineté de la métropole en matière de défense, de politique étrangère et de finances.

Les Français contrôlent également une large partie de l'Ouest africain ainsi que l’île de Madagascar, annexée en 1896.
Les conquêtes anglaises répondent, quant à elles, à une logique nord-sud : leur souveraineté s'exerce de manière quasi-continue de l'Égypte à l'Union Sud-Africaine.

b. La crise de Fachoda (1898)

Les Anglais se heurtent aux Français qui souhaitent établir une liaison entre l'Atlantique et la mer Rouge grâce au Soudan : c'est la « crise de Fachoda », en 1898, sur les rives du Haut-Nil.

Remarque
Le Haut-Nil (aujourd’hui Nil Supérieur) est une région située au nord-est du Soudan du Sud.

Les Français mettent sur pied une mission d’exploration, considérée comme un « acte inamical » par les Britanniques. Le contrôle de Fachoda met en jeu la possession du Soudan et plus largement la continuité des deux empires coloniaux.
L'opinion publique française soutient l'idée que le pays ne doit pas céder aux Britanniques. Ceux-ci exigent que les Français évacuent les lieux et n'hésitent pas à poster leur marine au large de Brest, illustrant ainsi leur détermination. Le gouvernement français est avant tout soucieux d'éviter tout conflit avec la Grande-Bretagne dont l'alliance contre l'Allemagne est indispensable.

Le 21 mars 1899, une convention franco-britannique est signée déterminant les zones d'influence respectives des deux pays : le Soudan aux Anglais, le Tchad aux Français. Le conflit armé est évité mais le sentiment de « reculade » et d'humiliation alimente l'opposition nationaliste en France.

c. Les convoitises des autres puissances européennes

Les tensions et les conflits sont aussi suscités par des puissances entrées tardivement dans la conquête coloniale et qui cherchent à s'établir plus largement sur le continent.
C'est le cas de l'Allemagne qui s'oppose en 1905, puis en 1911, à la France pour la domination du Maroc. Une fois de plus, le conflit est réglé par la voie diplomatique : la France en obtient le contrôle en échange de territoires en Afrique de l'Ouest (le Togo et le Cameroun).

La colonisation se heurte logiquement à des résistances locales. Celles-ci s'expliquent par le fait que les métropoles européennes opèrent souvent un découpage frontalier qui ignore l'unité des tribus, des ethnies et l'existence de royaume déjà en place.

Exemple
Les Fangs sont ainsi partagés entre le Cameroun allemand, le Gabon et la Guinée équatoriale.

Vous avez déjà mis une note à ce cours.

Découvrez les autres cours offerts par Maxicours !

Découvrez Maxicours

Comment as-tu trouvé ce cours ?

Évalue ce cours !

 

quote blanc icon

Découvrez Maxicours

Exerce toi en t’abonnant

Fiches de cours les plus recherchées

Histoire-Géographie géopolitique et sciences politiques

La guerre de Corée

Histoire-Géographie géopolitique et sciences politiques

L'instauration du no man's land et la fermeture de la frontière

Histoire-Géographie géopolitique et sciences politiques

La Pologne et ses frontières dans la Seconde Guerre mondiale

Histoire-Géographie géopolitique et sciences politiques

Le « rideau de fer » et la « frontière de la paix »

Histoire-Géographie géopolitique et sciences politiques

Le droit de la mer

Histoire-Géographie géopolitique et sciences politiques

La frontière nationale dans l'UE

Histoire-Géographie géopolitique et sciences politiques

Espace Schengen et contrôle aux frontières

Histoire-Géographie géopolitique et sciences politiques

Le cas des espaces transfrontaliers

Histoire-Géographie géopolitique et sciences politiques

Diversité des médias et supports de communication à l'ère contemporaine

Histoire-Géographie géopolitique et sciences politiques

La mise au point de l'imprimerie

Des profs en ligne

  • 6j/7 de 17 h à 20 h
  • Par chat, audio, vidéo
  • Sur les matières principales

Des ressources riches

  • Fiches, vidéos de cours
  • Exercices & corrigés
  • Modules de révisions Bac et Brevet

Des outils ludiques

  • Coach virtuel
  • Quiz interactifs
  • Planning de révision

Des tableaux de bord

  • Suivi de la progression
  • Score d’assiduité
  • Un compte Parent