L'instauration du no man's land et la fermeture de la frontière - Maxicours

L'instauration du no man's land et la fermeture de la frontière

Objectifs
  • Comprendre les conséquences territoriales de la guerre de Corée.
  • Connaitre un vocabulaire spécifique (no man’s land, zone démilitarisée).
Points clés
  • La guerre de Corée a abouti à un rétablissement de la situation antérieure avec une fixation des territoires sur le 38e parallèle.
  • La zone tampon est une frontière quasiment étanche et fortement militarisée.
Pour bien comprendre
  • 1re (HG G SP) : « La guerre de Corée »
1. Les conséquences territoriales de l’armistice de 1953

Après la stabilisation du front en 1951, les discussions aboutissent deux années plus tard à un armistice signé à Panmunjom, fixant le statu quo entre les deux pays, le long du 38e parallèle.
Le conflit de trois ans, qui a causé plus d'un million de morts, aboutit finalement à un retour à la situation initiale. Depuis lors, la frontière entre la Corée du Nord et la Corée du Sud est une des plus fermée et surveillée au monde.

L’armistice de 1953 a mis en place la Zone coréenne démilitarisée (DMZ pour « demilitarized zone »). Cette étroite bande de terre sert de zone tampon entre les deux territoires. Elle mesure 248 km de long pour environ 4 km de large, sur le 38e parallèle.

2. Une des frontières les plus étanches au monde
a. Un espace fortement militarisé

La DMZ est une zone où se concentrent, de part et d’autres, les forces militaires nord-coréennes, sud-coréennes et américaines.

Remarque
Les États-Unis ont signé avec la Corée du Sud un pacte de sécurité.

Ainsi, on estime que la zone est surveillée par environ 700 000 soldats de Corée du Nord et 410 000 soldats de Corée du Sud. La bande de terre comprendrait plus d’un million de mines anti-personnel. La ligne de frontière est ponctuée de nombreux checkpoints.
Dans les années 1970, la Corée du Sud découvre l’existence de tunnels creusés sous la frontière par la Corée du Nord. Ils ont été nommés « tunnels d’agression ». En 1978, lors de la découverte du 3e tunnel, l’ONU a accusé la Corée du Nord de ne pas respecter le traité d’armistice de 1953. Pour sa part, la Corée du Sud a considéré la construction de ces tunnels comme un acte d’agression.

b. Un no man’s land
Un no man’s land : désigne un espace non habité, servant de frontières entre deux États en conflit ou de ligne de front.

La circulation des civils sur cette frontière du 38e parallèle est extrêmement restreinte. Il n’existe qu’un seul point de passage, sous contrôle de l’ONU. Les conditions de vie en Corée du Nord, l’une des dictatures les plus dures au monde, entrainent des tentatives de fuite vers le sud.
Environ 30 000 personnes auraient fui depuis la fin de la guerre en 1953. La quasi-totalité des nord-coréens ralliant le Sud franchissent d’abord la frontière avec la Chine, où le risque est élevé de se faire renvoyer au Nord.

Exemple
En 2017, des soldats nord-coréens ont réussi à passer la frontière en direction du Sud. L’un a été touché par des tirs provenant de Corée de Nord et a été soigné à Séoul.
c. Deux régimes politiques opposés
  • La Corée du Nord possède un régime totalitaire.

C'est une dictature communiste, dirigée par un parti unique : le PTC (Parti du Travail de Corée). L’idéologie nord-coréenne se fonde sur l’auto-suffisance économique et la suprématie d’un leader.
Le fondateur, Kim-Il-sung, est mort en 1994. Il a eu comme successeur son fils Kim Jong-il qui a été lui-même remplacé à sa mort par son fils Kim Jong-Un, l’actuel dirigeant.

  • La Corée du Sud est une république démocratique.

Actuellement, le pays se place 12e puissance économique mondiale. Son IDH est le plus élevé d’Asie (22e mondial).
Le régime est démocratique et libéral. Le chef d’État est élu par un scrutin direct renouvelé tous les cinq ans. Le pays est doté d’une assemblée nationale. Les libertés individuelles, collectives et politiques sont défendues par la Constitution de 1948.

Vous avez déjà mis une note à ce cours.

Découvrez les autres cours offerts par Maxicours !

Découvrez Maxicours

Comment as-tu trouvé ce cours ?

Évalue ce cours !

 

quote blanc icon

Découvrez Maxicours

Exerce toi en t’abonnant

Fiches de cours les plus recherchées

Histoire-Géographie géopolitique et sciences politiques

La Pologne et ses frontières dans la Seconde Guerre mondiale

Histoire-Géographie géopolitique et sciences politiques

Le « rideau de fer » et la « frontière de la paix »

Histoire-Géographie géopolitique et sciences politiques

Le droit de la mer

Histoire-Géographie géopolitique et sciences politiques

La frontière nationale dans l'UE

Histoire-Géographie géopolitique et sciences politiques

Espace Schengen et contrôle aux frontières

Histoire-Géographie géopolitique et sciences politiques

Le cas des espaces transfrontaliers

Histoire-Géographie géopolitique et sciences politiques

Diversité des médias et supports de communication à l'ère contemporaine

Histoire-Géographie géopolitique et sciences politiques

La mise au point de l'imprimerie

Histoire-Géographie géopolitique et sciences politiques

Le développement de la radio

Histoire-Géographie géopolitique et sciences politiques

La télévision, vecteur d'information et outil politique

Des profs en ligne

  • 6j/7 de 17 h à 20 h
  • Par chat, audio, vidéo
  • Sur les matières principales

Des ressources riches

  • Fiches, vidéos de cours
  • Exercices & corrigés
  • Modules de révisions Bac et Brevet

Des outils ludiques

  • Coach virtuel
  • Quiz interactifs
  • Planning de révision

Des tableaux de bord

  • Suivi de la progression
  • Score d’assiduité
  • Un compte Parent