La vie politique française de 1969 à 1981 - Maxicours

La vie politique française de 1969 à 1981

Objectif :
Comment les successeurs du général de Gaulle poursuivent-ils sa pratique des institutions en prenant en compte les grandes aspirations sociales et culturelles de la population après Mai 68 ?
1. La présidence de Georges Pompidou (1969-1974)
a. Un mandat interrompu
Suite à l’échec du référendum sur la régionalisation et la réforme du Sénat du 27 avril 1969, le Président de la République Charles de Gaulle décide de démissionner. Georges Pompidou, son ancien Premier ministre pendant 6 ans, se présente à sa succession à la présidence. Il est élu deuxième Président de la Ve République le 15 juin 1969.

 
Doc. 1. Portrait du président Georges Pompidou en compagnie
du Président des États-Unis Richard Nixon, 1971

La présidence de Georges Pompidou est marquée par son respect des institutions de la Ve République fondées par le général de Gaulle. Le mandat présidentiel est brutalement interrompu avec la mort de Georges Pompidou qui survient le 2 avril 1974, des suites d’une longue maladie.
b. La croissance économique
Avec son premier ministre Jacques Chaban-Delmas, Georges Pompidou propose de « construire une nouvelle société ». L’axe principal de sa politique est de favoriser la recherche, la croissance économique, et notamment le développement de l'industrie : il est inscrit dans le VIe plan (1968-1973).

Pompidou veut moderniser la France, mais aussi mieux l'intégrer à l'économie européenne et mondiale : il propose par référendum de relancer la construction européenne en intégrant la Grande-Bretagne, l'Irlande et le Danemark en 1973.

La présidence de Georges Pompidou doit tenir compte de certaines attentes des Français. En 1970, elle institue le salaire minimum : le Salaire minimum interprofessionnel de croissance (SMIC). En 1972, la première loi sur l’égalité de salaire entre hommes et femmes est votée. Mais dans l'ensemble le régime reste très conservateur.

La maladie emporte Georges Pompidou en quelques mois en 1974. Le Président de l'Assemblée Nationale assure l'intérim pendant qu'on organise des élections présidentielles.

c. Une gauche en voie de recomposition
Après Mai 68, la gauche française ne réussit pas à concrétiser dans les urnes sa mobilisation dans les rues.

Elle se divise rapidement en trois branches :

-les groupes gauchistes : ces groupuscules prônent la révolution en s'inspirant de Lénine ou de Mao. Ils ont été au coeur de Mai 68 mais se dispersent peu à peu dans différentes luttes ou micro-partis (Ligue Communiste Révolutionnaire, par exemple)

-Le parti communiste : renforcé dans un premier temps par Mai 68 et par les accords de Grenelle, il signe un accord avec le Parti Socialiste en vue d'un programme commun de gouvernement. Mais il perd petit à petit de son influence au profit du PS.

-Le Parti Socialiste : François Mitterrand rénove l'ancienne SFIO et crée le Parti Socialiste au Congrès d'Epinay en juin 1971. Ce parti prend peu à peu l'ascendant sur le PCF et se présente de plus en plus comme une force politique majeure.

Les élections de 1974 permettent à François Mitterrand de prendre date : il est battu de justesse par Valéry Giscard d'Estaing avec 49,2% des suffrages.
2. La présidence de Valéry Giscard d'Estaing (1974-1981)
a. La modernité
À la mort de Georges Pompidou, de nouvelles élections présidentielles sont organisées : Valéry Giscard d’Estaing est élu troisième Président de la Ve République le 19 mai 1974.

 
Doc. 2. Le président Valéry Giscard d'Estaing en compagnie du Président de la République de Yougoslavie Josip Broz Tito, vers 1975

Valéry Giscard d’Estaing veut inscrire son mandat présidentiel dans la modernité. Il n'a que 49 ans en 1974 et son portrait officiel en tant que président renouvelle le genre. Soucieux de sa proximité avec la population, il pose de façon décontractée et souriante devant le drapeau tricolore.


En 1981, Valéry Giscard d’Estaing ne parvient pas à se faire réélire : il est battu par le candidat socialiste, François Mitterrand.
b. Les mutations de la société
À l’écoute des revendications des Français, Valéry Giscard d'Estaing participe à l’évolution de la société :

- il fait abaisser la majorité à 18 ans, précédemment fixée à 21 ans : la loi est promulguée en juillet 1974 ;

- il soutient la légalisation de l'interruption volontaire de grossesse (IVG) : la loi, présentée par la ministre de la Santé Simone Veil, est promulguée en janvier 1975 ;

- il soutient le principe du collège unique : la loi Haby, qui donne à tous les élèves un enseignement unique jusqu’en classe de troisième, est promulguée en juillet 1975.

La politique réformatrice de Valéry Giscard d’Estaing est toutefois compromise par la crise économique mondiale qui se traduit par une hausse du chômage et par la montée des mécontentements sociaux.
L'essentiel
La présidence de Georges Pompidou (1969-1974) respecte les institutions de la Ve République fondées par le général de Gaulle. À sa disparition brutale, Valéry Giscard d’Estaing le remplace et place son mandat présidentiel (1974-1981) sous le signe de la modernité.

À l’écoute des revendications des Français, les deux présidents s’adaptent à l’évolution de la société avec la création du SMIC (1970), la majorité abaissée à 18 ans (1974) et la légalisation de l’interruption volontaire de grossesse (1975).

Vous avez déjà mis une note à ce cours.

Découvrez les autres cours offerts par Maxicours !

Découvrez Maxicours

Comment as-tu trouvé ce cours ?

Évalue ce cours !

 

Découvrez
Maxicours

Des profs en ligne

Géographie

Des profs en ligne

  • 6j/7 de 17h à 20h
  • Par chat, audio, vidéo
  • Sur les 10 matières principales

Des ressources riches

  • Fiches, vidéos de cours
  • Exercices & corrigés
  • Modules de révisions Bac et Brevet

Des outils ludiques

  • Coach virtuel
  • Quiz interactifs
  • Planning de révision

Des tableaux de bord

  • Suivi de la progression
  • Score d’assiduité
  • Une interface Parents

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de Cookies ou autres traceurs pour améliorer et personnaliser votre navigation sur le site, réaliser des statistiques et mesures d'audiences, vous proposer des produits et services ciblés et adaptés à vos centres d'intérêt et vous offrir des fonctionnalités relatives aux réseaux et médias sociaux.