Histoire des arts : Lord of War (2005) - Maxicours

Histoire des arts : Lord of War (2005)

En 2005, le film américain Lord of War sort dans les salles. Du réalisateur Andrew Niccol, avec Nicolas Cage en rôle principal, c'est une production hollywoodienne classique mais sans concession : elle traite implacablement du trafic d'armes dans le monde. 

Problématique : Comment le film Lord of War illustre-t-il les mutations géopolitiques actuelles ?
1. Un scénario classique
a. Un scénario tiré de l'actualité
Le personnage principal est inspiré d'un homme réel, Viktor Bout, ancien agent des services secrets russes, qui s'est reconverti dans le trafic d'armes au moment de la chute du régime communiste. Il est connu pour avoir vendu des armes au monde entier pendant près de 20 ans entre 1991 et 2008. Mais la vente se faisait surtout auprès des dictateurs des pays sous embargo de l'ONU, comme Charles Taylor au Liberia. D'où son surnom : « le marchand de mort ». Il est arrêté en 2008, et condamné à 25 ans de prison et 15 millions de dollars d'amende. 
b. Le résumé du film
Né en Ukraine avant l'effondrement du bloc soviétique, Yuri arrive aux États-Unis avec ses parents, où il se fait passer pour un émigrant juif... Audacieux et fin négociateur, il se fait une place dans le trafic d'armes. Les énormes sommes d'argent qu'il gagne lui permettent aussi de conquérir celle qui l'a toujours fasciné, la belle Ava.
Parallèlement à cette vie de mari et de père idéal, Yuri devient l'un des plus gros vendeurs d'armes clandestins du monde. Utilisant ses relations à l'Est, il multiplie les coups toujours plus
risqués, mais parvient chaque fois à échapper à Jack Valentine, l'agent d'Interpol qui le pourchasse. Des luxueux immeubles new-yorkais aux palais des dictateurs africains, Yuri joue de plus en plus gros. Convaincu de sa chance, il poursuit sa double vie explosive, jusqu'à ce que le destin et sa conscience le rattrapent.
2. Des thématiques révélatrices de la géopolitique actuelle
a. Le trafic d'armes
Le sujet du film est le trafic d'armes légères, et notamment la plus connue, l'AK 47 (Kalachnikov). Il existe 600 millions d'armes légères dans le monde, ce qui représente un marché de 4 milliards de dollars pour le marché légal et 1 milliard de dollars pour le marché noir.
À la chute des régimes communistes (URSS, Roumanie, Bulgarie...), les entrepôts d'armes ont été soit dévalisés, soit démantelés ou vendus. Il s'est ainsi retrouvé sur le marché (légal et illégal) des quantités faramineuses d'armes légères. D'autant que ces nouveaux pays n'avaient pas de législation pour le contrôle des ventes d'armes, et étaient le plus souvent aux prises avec de graves problèmes de corruption. Les armes ont donc été vendues dans les zones de conflits, notamment en Afrique et en Asie.
b. Les conflits africains
Le Liberia est l'un des pays qui a le plus souffert de ce trafic. Voisin de la Sierra Leone, grande productrice de diamants, le pays est le lieu de commercialisation de ces pierres précieuses, et leur trafic alimente les caisses des différents groupes politico-militaires (plus ou moins mafieux) pour l'achat d'armes. 
Ainsi, à l'été 2003, les troupes de Charles Taylor, le dictateur au pouvoir, affrontent leurs opposants jusqu'à épuisement des stocks de balles. Mais Viktor Bout (Youri Orlov dans le film) fait parvenir des armes supplémentaires malgré l'embargo de l'ONU : le carnage reprend, tellement violent que la population locale, à bout de force, entasse les cadavres devant l'ambassade américaine pour inciter la communauté internationale à réagir...

Longtemps oubliés de la géopolitique actuelle, les conflits africains sont particulièrement meurtriers et particulièrement sauvages, utilisant notamment des enfants-soldats, drogués et maltraités.
L'essentiel
Le film Lord of war met l'accent sur un problème majeur : le trafic d'armes. Il illustre le rôle des anciens pays de l'Est comme pourvoyeurs d'armes, la place des dictateurs africains comme principaux acheteurs, et l'importance des réseaux mafieux qui organisent le marché. Mais il n'oublie pas, à la fin, le rôle central joué par les grandes puissances (États-Unis, Royaume-Uni, France) qui restent les principaux fournisseurs malgré les discours officiels sur les droits de l'Homme...

Vous avez déjà mis une note à ce cours.

Découvrez les autres cours offerts par Maxicours !

Découvrez Maxicours

Comment as-tu trouvé ce cours ?

Évalue ce cours !

 

Découvrez
Maxicours

Des profs en ligne

Géographie

Des profs en ligne

  • 6j/7 de 17h à 20h
  • Par chat, audio, vidéo
  • Sur les 10 matières principales

Des ressources riches

  • Fiches, vidéos de cours
  • Exercices & corrigés
  • Modules de révisions Bac et Brevet

Des outils ludiques

  • Coach virtuel
  • Quiz interactifs
  • Planning de révision

Des tableaux de bord

  • Suivi de la progression
  • Score d’assiduité
  • Une interface Parents

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de Cookies ou autres traceurs pour améliorer et personnaliser votre navigation sur le site, réaliser des statistiques et mesures d'audiences, vous proposer des produits et services ciblés et adaptés à vos centres d'intérêt et vous offrir des fonctionnalités relatives aux réseaux et médias sociaux.