La Restauration- Première- Histoire - Maxicours

La Restauration

Objectif
  • Connaitre les différents événements de la Restauration qui ont menés à la Révolution de 1830.
Points clés
  • Après l'abdication de Napoléon Ier, la monarchie est restaurée en France. Louis XVIII règne selon les principes d'une monarchie constitutionnelle, fixés par une Charte.
  • Son frère, Charles X lui succède à sa mort en 1824. Autoritaire et réactionnaire, celui-ci est chassé du trône par la révolution de 1830 et remplacé par Louis-Philippe Ier.
1. Le règne de Louis XVIII (1814-1824)

Louis XVIII ǀ © Library of Congress

a. La Charte

Grâce à l'appui des souverains étrangers, Louis XVIII, frère de Louis XVI, devient roi après l'abdication de Napoléon Ier.

La France de 1815 semble renouer avec l'Ancien Régime, puisque la monarchie est restaurée, mais le roi comprend qu'il ne peut revenir à la situation d'avant 1789.

Il octroie ainsi à ses sujets une Charte qui garantit aux Français les principales libertés, reconnaît l'égalité devant la loi, et la séparation des pouvoirs : 

  • L'exécutif est confié au roi qui nomme les ministres.
  • Le législatif est partagé entre le roi, qui a l'initiative des lois, et deux assemblées : la Chambre des pairs, nommée par le roi, et la Chambre des députés, élue selon un suffrage fortement censitaire. Seuls 90 000 Français ont le droit de vote.
La Charte constitutionnelle du 4 juin 1814 est un arrêté octroyé du roi Louis XVIII qui organise les pouvoirs politiques en France de 1814 à 1830.
b. La vie politique

Après l'intermède des Cent-Jours (mars-juin 1815) où Napoléon Ier reprend le pouvoir, les élections de 1815 donnent la majorité aux ultra-royalistes, partisans du retour total à l'Ancien Régime. Lors de la Terreur blanche, ces ultras pourchassent leurs adversaires politiques républicains et bonapartistes.

Pendant la Restauration, les ultra-royalistes sont partisans extrémistes d'une monarchie absolue de droit divin et, plus particulièrement, partisan de l'Ancien Régime.

En 1816, Louis XVIII dissout la chambre et après de nouvelles élections, les modérés gouvernent. Ils prennent des mesures favorables à la liberté de la presse.

L'assassinat en 1820 du duc de Berry, héritier du trône, provoque le retour des ultras. Le ministre Villèle pratique une politique de réaction, rétablit la censure et donne aux plus riches la faculté de voter deux fois (loi du double vote).

La réaction est une politique hostile aux idées issues de la Révolution française. Elle veut rétablir l'état politique et social de l'Ancien Régime.
2. Le règne de Charles X (1824-1830)

Charles X en habits de sacre, par François Gérard (1825)

a. Un nouveau roi conservateur

En 1824, à la mort de Louis XVIII, son frère Charles X monte sur le trône. Âgé de 67 ans, il demeure très fermement attaché aux principes de l'Ancien Régime. Il choisit de se faire sacrer à Reims, et prend deux mesures impopulaires :

  • la loi dite du « milliard des émigrés » qui indemnise les nobles dont les biens avaient été vendus sous la Révolution ;
  • la loi sur le sacrilège qui punit de mort tous ceux qui profaneraient les églises et la religion.
b. Le réveil de l'opposition

Les mesures de Charles X conduisent au réveil de l'opposition libérale. Le ministère conduit par Polignac à partir de 1829 se heurte à l'hostilité de la Chambre. Charles X dissout l'Assemblée, mais les élections de 1830 sont un succès pour l'opposition.

Le roi décide alors un coup de force : il prend quatre ordonnances qui suppriment la liberté de la presse, renvoient la Chambre, établissent une nouvelle loi électorale augmentant le cens et convoquent les électeurs pour un nouveau scrutin.

c. La révolution de 1830

Les quatre ordonnances de Charles X donnent le signal de la révolution : durant les journées du 27 au 29 Juillet (les Trois Glorieuses), le peuple de Paris se soulève et oblige Charles X à s'enfuir.

Mais la bourgeoisie, craignant l'établissement d'une République démocratique, va en quelque sorte « confisquer » la révolution à son profit. Préférant une monarchie constitutionnelle, la bourgeoisie parisienne acclame le duc d'Orléans qui devient roi sous le nom de Louis-Philippe Ier. Le nouveau régime marque le triomphe de la bourgeoisie.


Les Trois Glorieuses

Vous avez déjà mis une note à ce cours.

Découvrez les autres cours offerts par Maxicours !

Découvrez Maxicours

Comment as-tu trouvé ce cours ?

Évalue ce cours !

 

Des profs en ligne

quote blanc icon

Découvrez Maxicours

Exerce toi en t’abonnant

Des profs en ligne

  • 6j/7 de 17 h à 20 h
  • Par chat, audio, vidéo
  • Sur les matières principales

Des ressources riches

  • Fiches, vidéos de cours
  • Exercices & corrigés
  • Modules de révisions Bac et Brevet

Des outils ludiques

  • Coach virtuel
  • Quiz interactifs
  • Planning de révision

Des tableaux de bord

  • Suivi de la progression
  • Score d’assiduité
  • Un compte Parent