La « République des lettres » - Maxicours

La « République des lettres »

Objectif
  •  Savoir ce qu'est la République des Lettres.
Points clés
  • L’expression « République des lettres », dont l’origine est floue, s’emploie de plus en plus fréquemment à partir de la fin du XVe et au XVIe siècle chez les humanistes de la Renaissance.
  • C’est un espace virtuel qui dépasse les frontières et se constitue des réseaux que tissent les lettrés européens entre eux.
  • La République des lettres repose sur une utopie, un idéal.
1. Une communauté de lettrés et de savants
a. Respublica literaria

Même si le concept de « République des lettres » est quelque peu flou et son origine difficile à situer dans le temps, l’expression Respublica literaria apparaît de plus en plus fréquemment à la Renaissance, par exemple sous la plume d’Erasme.

Le sens de cette expression est changeant d’un auteur à l’autre. On peut cependant la définir de la façon suivante :

La République des lettres désigne l’ensemble des lettrés qui forment par leurs réseaux une communauté à l’échelle européenne à l’époque moderne. On entend par lettrés les penseurs, les savants, les érudits, les philosophes, les philologues.
b. Des réseaux à travers l’Europe

Cette communauté est d’abord faite de l’ensemble des réseaux que ces lettrés tissent entre eux. Ils échangent leurs idées, leurs manuscrits. Ils entretiennent des relations épistolaires régulières. Ils se demandent des conseils, de traduction par exemple, ou demandent à être mis en relation avec tel ou tel savant.

Toute la République des lettres repose sur la communication et la circulation des idées, en grande partie grâce à une langue internationale : le latin. Mais les lettrés ne se contentent pas de s’écrire, ils voyagent. L’Italie, bien sûr, est une étape privilégiée : les jeunes lettrés de tout le continent y font au moins une partie de leur formation. Notons aussi l’importance des foires aux livres de Francfort (chaque année au printemps et à l’automne), mais aussi celles des grands imprimeurs, comme Alde Manuce à Venise, les Plantin à Anvers, les Estienne à Paris.

Les universités, les académies (au XVIIe) et les cours princières (italiennes, française, anglaise, allemande, etc.) jouent un rôle important dans ces réseaux de lettrés.

2. La République des lettres : une utopie

Alors que le genre littéraire de l’utopie se développe à partir de la Renaissance (Thomas More publie Utopia en 1516), la République des lettres apparaît comme une utopie qui dépasse les frontières.

Dans une Europe où domine la monarchie, le mot même de « République » indique que les membres y sont à égalité, seule compte la pertinence de leurs idées. La République des lettres est un espace virtuel qui permet aux savants de trouver à la fois liberté et réconfort, de fuir la réalité sombre de l’époque. Même si c’est un espace virtuel, de nombreux savants ont le sentiment d’appartenir à une même communauté. Cette communauté repose sur des valeurs communes et l’idée d’une collaboration des savants à travers les âges, au service d’un idéal du progrès.

On peut noter une continuité entre cette République des lettres et une « République des sciences » (à partir des Lumières surtout), jusqu’à notre actuelle « communauté scientifique », dans laquelle l’anglais joue le rôle du latin.

Vous avez déjà mis une note à ce cours.

Découvrez les autres cours offerts par Maxicours !

Découvrez Maxicours

Comment as-tu trouvé ce cours ?

Évalue ce cours !

 

quote blanc icon

Découvrez Maxicours

Exerce toi en t’abonnant

Des profs en ligne

  • 6j/7 de 17 h à 20 h
  • Par chat, audio, vidéo
  • Sur les matières principales

Des ressources riches

  • Fiches, vidéos de cours
  • Exercices & corrigés
  • Modules de révisions Bac et Brevet

Des outils ludiques

  • Coach virtuel
  • Quiz interactifs
  • Planning de révision

Des tableaux de bord

  • Suivi de la progression
  • Score d’assiduité
  • Un compte Parent