La prévention et la gestion des risques externes - Maxicours

La prévention et la gestion des risques externes

Objectifs
  • Évaluer l’incidence du risque sur la performance de l’organisation.
  • Mesurer les conséquences écologiques de la recherche de performance.
Points clés
  • Ordonner les risques (en les priorisant) permet de diriger le temps et l’argent vers les risques les plus importants.
  • La prévention des risques est vitale pour toute organisation. Cette prévention se présente sous des formes diverses : mise en place de processus, de méthodes et d’outils afin de traiter les conséquences des événements identifiés comme représentant des menaces importantes pour l’organisation.
1. La prévention des risques externes
a. Évaluer les risques
Le principe de l’évaluation des risques
L’évaluation des risques permet à une organisation de les définir et de décider d’accepter un risque spécifique ou de prendre des mesures pour le prévenir ou pour le minimiser.

Afin d’évaluer les risques, il est intéressant de les classer lorsqu’ils sont identifiés, ce qui peut être fait en envisageant les conséquences et la probabilité de chaque risque.

Un grand nombre d’entreprises estiment qu’il est approprié pour leurs besoins d’évaluer les conséquences et leur probabilité selon des critères tels que « élevée », « moyenne » ou « faible » (parfois représenté par des smileys, par exemple).

Ces critères peuvent ensuite être comparés aux objectifs de l’organisation, afin de déterminer les risques qui pourraient influer sur ces objectifs et évaluer le cout de leurs mesures. Dans certains cas, le cout pour atténuer un risque éventuel peut s'avérer si élevé que ne rien faire est plus judicieux, d’un point de vue commercial.

Les outils – exemple de la carte des risques

Il existe des outils pour aider à évaluer les risques. On peut tracer sur une carte des risques la signification et la probabilité que chaque risque se réalise.

Chaque risque est classé sur une échelle, de 1 à 5 par exemple. Si un risque obtient la note de 5, cela signifie qu’il revêt une importance majeure pour la société, tandis que 1 correspond au moins significatif.

La carte permet de visualiser les risques en relation les uns avec les autres, de juger leur étendue et de planifier les sortes de contrôles qui doivent être mis en œuvre pour atténuer les risques.


Une carte des risques
Remarque
Plus le couple « probabilité d’apparition – impact sur le chiffre d’affaires » est fort, plus le risque est prioritaire sur une carte des risques.
La priorisation des risques

La priorisation des risques, quelle que soit la façon dont elle est effectuée, permet de diriger le temps et l’argent vers les risques les plus importants.

Cela aide à mettre en place de façon prioritaire des systèmes de contrôle pour faire face aux conséquences d'un événement. Cela pourrait impliquer la rédaction d'un processus décisionnel ainsi que des procédures de recours aux échelons supérieurs que la société devrait suivre si un événement survenait.

Exemple
En cas d’incendie dans une usine, le contremaitre de permanence utilise un extincteur pour tenter d’éteindre l’incendie, le personnel stoppe les machines et évacue dans le calme, et le responsable administratif de permanence appelle les pompiers puis le dirigeant de l’usine.
b. Utiliser des mesures préventives pour la continuité des affaires
Prévenir les risques identifiés

La prévention des risques est essentielle dans le cycle de vie de toute organisation. Cette prévention se présente sous la forme d’une mise en place de processus, de méthodes et d’outils afin de traiter les conséquences des événements identifiés comme représentant des menaces importantes pour l’organisation.

Exemples
Cela pourrait consister à mettre de côté des réserves financières afin de faciliter les problèmes de trésorerie s’ils surviennent. Ou bien, pour traiter une panne du réseau de l’entreprise par exemple, de garantir une sauvegarde informatique efficace et des procédures de soutien des techniciens en informatique.

Les programmes qui traitent les menaces identifiées au cours de l’évaluation des risques sont souvent appelés les plans de continuité des opérations. Ils indiquent ce qu’il faut faire si un événement donné survient.

Il est impossible d’éviter tous les risques, mais les plans de continuité des opérations peuvent minimiser la perturbation de l’activité.

Réévaluer périodiquement les risques

Les évaluations des risques changeront en cas de croissance de l’organisation ou en raison de facteurs internes ou externes. Cela signifie que les processus mis en place pour gérer les risques doivent être revus périodiquement. De telles révisions identifieront les améliorations à apporter aux processus et peuvent également indiquer qu’un processus n’est plus nécessaire.

2. Gérer les risques
a. Les 4 manières de traiter un risque
Il existe quatre façons de traiter ou de gérer chaque risque identifié : l’accepter, le transférer, le diminuer ou l’éliminer.

On peut par exemple décider d'accepter un risque, car le cout relié à son élimination complète est trop élevé.

Exemple
Un incendie dans une usine manipulant des produits inflammables.

On peut décider de transférer le risque, ce qui est habituellement effectué au travers d’une assurance.

On peut être en mesure de diminuer le risque en introduisant de nouvelles mesures de sécurité, ou de l’éliminer complètement en changeant la façon dont on élabore le produit.

Lorsque l’évaluation et l’acceptation des mesures ainsi que des procédures visant à diminuer le risque sont réalisées, ces mesures doivent être mises en place.

b. La politique de gestion des risques
La gestion des risques n’est pas un exercice unique. L’organisation doit surveiller et réviser régulièrement ses procédures de gestion des risques.

Une telle surveillance garantit que les risques ont été identifiés et évalués correctement et que des contrôles appropriés ont été mis en place. Il s’agit également d’une façon d’apprendre à partir de l’expérience et d’apporter des améliorations de façon continue.

Tout cela peut être formalisé dans le cadre d’une politique de gestion des risques, qui indique les approches de l’entreprise en matière de risques ainsi que leur gestion. La gestion des risques sera encore plus efficace si l’organisation en affecte clairement la responsabilité à des employés choisis pour leurs compétences en la matière.

Une bonne gestion des risques peut améliorer la qualité et le rendement d’une organisation.

Vous avez déjà mis une note à ce cours.

Découvrez les autres cours offerts par Maxicours !

Découvrez Maxicours

Comment as-tu trouvé ce cours ?

Évalue ce cours !

 

quote blanc icon

Découvrez Maxicours

Exerce toi en t’abonnant

Fiches de cours les plus recherchées

Gestion et systèmes d'information

La prévention et la gestion des risques internes

Gestion et systèmes d'information

Les différents types d'organisations

Gestion et systèmes d'information

Les compétences

Gestion et systèmes d'information

L'émotion et la perception

Gestion et systèmes d'information

Le système d'information

Gestion et systèmes d'information

La performance environnementale

Gestion et systèmes d'information

Lien social et valeur sociale

Gestion et systèmes d'information

La prospection des activités : l'enquête

Gestion et systèmes d'information

Les outils de planification et de gestion du temps

Gestion et systèmes d'information

Les facteurs externes de risques

Découvrir le reste du programme

Des profs en ligne

  • 6j/7 de 17 h à 20 h
  • Par chat, audio, vidéo
  • Sur les matières principales

Des ressources riches

  • Fiches, vidéos de cours
  • Exercices & corrigés
  • Modules de révisions Bac et Brevet

Des outils ludiques

  • Coach virtuel
  • Quiz interactifs
  • Planning de révision

Des tableaux de bord

  • Suivi de la progression
  • Score d’assiduité
  • Un compte Parent