La population active et son évolution - Maxicours

La population active et son évolution

La France compte environ 28,3 millions d’actifs en 2014, qui sont-ils ? L’évolution de la population active depuis 30 ans détermine aussi des bouleversements importants de nos modes et conditions de vie dans les années à venir.
1. Qui sont les actifs ?
a. Les notions de travail et d'emploi
La notion de travail est large, elle est définie par l’effort que peut fournir un individu. Ainsi un élève qui fait ses devoirs travaille, il travaille aussi quand il met la table chez lui pour le repas.

Un emploi est un travail qui est rémunéré et déclaré. Le professeur qui donne des cours à ses élèves a donc un emploi. L’emploi définit aussi une position sociale, un statut. Les emplois sont classés dans les professions et catégories sociales (par exemple : ouvrier, cadre…). L’emploi peut être salarié ou indépendant (une personne qui travaille à son propre compte : artisan, commerçant…).
b. Les définitions liées à l'activité
L’activité se définit donc par le fait de posséder ou de rechercher un emploi rémunéré et déclaré. Les personnes qui n’ont pas d’emploi et qui en cherchent un activement sont donc considérés comme actifs (les chômeurs).

Les actifs possédant un emploi forment la population active occupée.

Les inactifs sont la partie de la population qui n’a pas ou ne recherche pas d’emploi, ainsi on retrouve parmi cette population les personnes au foyer, les élèves et étudiants ou encore les retraités.

Le taux d’activité représente la part des actifs dans la population en âge de travailler, on le calcule donc ainsi :
 


 

Ce taux peut être calculé selon l’âge, le sexe, ou encore la catégorie sociale. Le taux d’activité des jeunes, par exemple, est plus faible que celui des plus de 25 ans (beaucoup de jeunes prolongent leurs études aujourd’hui).
c. Des contours parfois un peu flous
Certaines situations d’emploi peuvent être difficiles à appréhender par ces définitions. Une personne occupant un emploi non déclaré par exemple sera considéré officiellement comme inactif alors qu’il a un emploi. S’il recherche un emploi déclaré, il sera alors chômeur mais en aucun cas actif occupé.

Une personne qui occupe un emploi à mi-temps, et recherchant un emploi à temps complet sera comptabilisée dans les actifs occupés, alors qu’elle recherche activement un autre emploi. C’est pour cela d’ailleurs que lorsqu’on crée un emploi, cela ne fait pas forcement un chômeur de moins. Cette population qui recherche un emploi sans être comptabilisée officiellement est appelée population de flexion.
2. L'évolution de la population active
a. Une augmentation depuis les années 1960
Le nombre d’actifs est resté relativement stable jusque dans les années 1960. À cette période, il va fortement augmenter passant d’environ 20 millions d’actifs à 28,3 millions en 2014. Cette évolution est contrastée selon les populations, le taux d’activité des hommes régresse depuis les années 1980 alors que celui des femmes a fortement progressé, passant de 40 % environ dans les années 1970 à près de 60 % en 2010.
b. Les causes
Cette augmentation est principalement due à l’arrivée sur le marché du travail des enfants du baby-boom. Mais la croissance des trente glorieuses à permis de créer de nombreux emplois qui vont permettre aux femmes et aux immigrés de rentrer sur le marché du travail. La volonté d’émancipation des femmes dans les années 1960 et la crise économique des années 1980 accentuera cette féminisation de la population active.

Certains phénomènes ont aussi freiné cette hausse de la population active, c’est notamment le recul de l’âge de départ en retraite (qui passe de 65 à 60 ans en 1982) et l’âge d’entrée dans le marché du travail qui augmente. En raison du chômage, les jeunes poursuivent leurs études plus longtemps (en moyenne l’âge d’entrée est de 23 ans).
c. Les conséquences
Ces évolutions vont avoir des conséquences sociales importantes. Le vieillissement de la population nécessite de financer des montants de retraite de plus en plus forts remettant ainsi en cause le système de répartition dans lequel les actifs cotisent pour les retraités. Dans la plupart des pays européens l’âge de départ en retraite a été relevé et la durée de cotisation augmentée (il faut cotiser 40 ans en France pour avoir droit à une retraite à taux plein et l’idée d’augmenter l’âge de départ en retraite, même si elle fait débat, semble plutôt acquise).

L’idée que les départs en retraite des générations nombreuses du baby-boom pourraient libérer des emplois et faire diminuer mécaniquement le chômage semble elle bien discutable. Dans les faits, les entreprises ou l’État ne remplacent pas systématiquement les départs en retraite, notamment en période de crise économique comme c’est le cas depuis 2009.
L'essentiel
Les actifs qui sont des personnes possédant ou recherchant activement un emploi sont de plus en plus nombreux depuis les années 1960. Cette augmentation, liée à la croissance économique des 30 glorieuses à permis l’entrée sur le marché du travail des générations nombreuses du baby-boom mais aussi des femmes et des immigrés. Mais le vieillissement actuel de la population fait augmenter le nombre d’inactifs et remet en question les systèmes de répartitions notamment des retraites en France.

Synthèse visuelle


Vous avez déjà mis une note à ce cours.

Découvrez les autres cours offerts par Maxicours !

Découvrez Maxicours

Comment as-tu trouvé ce cours ?

Évalue ce cours !

 

Découvrez
Maxicours

Des profs en ligne

Géographie

Des profs en ligne

  • 6j/7 de 17h à 20h
  • Par chat, audio, vidéo
  • Sur les 10 matières principales

Des ressources riches

  • Fiches, vidéos de cours
  • Exercices & corrigés
  • Modules de révisions Bac et Brevet

Des outils ludiques

  • Coach virtuel
  • Quiz interactifs
  • Planning de révision

Des tableaux de bord

  • Suivi de la progression
  • Score d’assiduité
  • Une interface Parents

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de Cookies ou autres traceurs pour améliorer et personnaliser votre navigation sur le site, réaliser des statistiques et mesures d'audiences, vous proposer des produits et services ciblés et adaptés à vos centres d'intérêt et vous offrir des fonctionnalités relatives aux réseaux et médias sociaux.