Culture et pratiques culturelles - Cours de SES Seconde avec Maxicours - Lycée

01 49 08 38 00 - appel gratuit de 9h à 18h (hors week-end)

Culture et pratiques culturelles

Lecture, cinéma, internet, tels sont quelques exemples de loisirs préférés des français. Comment caractériser ces pratiques culturelles, va-t-on vers une culture de masse et des pratiques uniformes ? 
1.  De quoi parle-t-on ?
a. La culture au sens sociologique
Au sens courant, la culture s’apparente aux connaissances. On parle d’un individu cultivé s’il possède un grand savoir, des diplômes, etc.

Au sens sociologique, la culture est considérée comme l’ensemble des traits distinctifs, spirituels et matériel, intellectuels et affectifs, qui caractérisent une société ou un groupe social (selon la définition de l’UNESCO). On va retrouver dans la culture l’ensemble des normes et des valeurs communes à la société mais aussi des traditions (religieuses par exemple, des fêtes, etc.), des symboles (drapeau ou l’hymne national) qui servent de références aux individus.

Il peut y avoir des sous-cultures dans une société avec des normes et des valeurs un peu différentes (celles de communautés religieuses par exemple, les jeunes, etc.). Ces sous-cultures respectent toutefois les règles dominantes dans la société.
b. Les pratiques culturelles
Les pratiques culturelles se résument dans nos sociétés à la consommation de biens culturels en relation avec la définition courante de la culture. Ainsi, aller au musée ou acheter un livre sont des comportements considérés comme des pratiques culturelles (qui améliorent le savoir) alors que réparer sa voiture n'en est pas une.

On considère qu’il existe 5 grandes pratiques culturelles : 

l’écrit (lire un livre par exemple) ;

le son (écouter de la musique) ;

l’image (la télévision) ;

les sorties (les musées, le cinéma) ;

les pratiques amateurs (la photographie, la pratique d'un sport, etc.).
Ces pratiques sociales sont liées à la culture de la société (les français passent du temps au restaurant, les japonais ont des bars à chats où ils peuvent aller se détendre en caressant ces animaux) mais sont aussi propres à des groupes sociaux comme par exemple en fonction de l’âge (les jeunes vont plus souvent au cinéma) ou encore le milieu social (les catégories supérieures sortent plus souvent au théâtre).
2. Vers une certaine uniformisation des pratiques culturelles ?
a. L'apparition d'une culture de masse
Le phénomène de consommation de masse s’applique aussi aux biens culturels. L’industrie culturelle s’est développée et tente d’uniformiser les pratiques culturelles.

Dans le domaine du cinéma par exemple, les différences de fréquentation sont fortes et chaque année, quelques films font énormément d’entrées et captent une bonne partie du public (c'est le cas, par exemple, de « Bienvenue chez les Ch'tis » et d'« Avatar »), poussé à aller voir ces blockbusters, par le marketing ou les innovations technologiques (généralisation de la 3D).

Ce même raisonnement peut être appliqué à la musique ou aux livres. Certains auteurs sont mis sur le devant de la scène et vendent énormément de livres (On peut par exemple citer les phénomènes Harry Potter et Twilight.). Ainsi ces biens culturels sont consommés par une grande partie du public et apparaissent comme incontournables.

La consommation de biens culturels se généralise, le taux de départ en vacances a fortement augmenté depuis 30 ans ainsi que la fréquentation des musées, des théâtres, etc. Certaines pratiques récentes sont rapidement devenues des normes de consommation culturelles (Internet par exemple).
b. Quelles en sont les raisons ?
Cette culture de masse est un mouvement de fond qui est lié à la consommation de masse. L’industrie culturelle a besoin de vendre en grand nombre certains produits pour financer les risques pris sur d’autres produits qui se vendent moins bien et qui ne sont pas rentables. L’appel à la consommation plaisir crée des besoins de loisirs, d’activités qui n’existaient pas avant. L’augmentation générale du pouvoir d’achat permet aux individus de consacrer de plus en plus de temps à leurs loisirs.

Les nouvelles technologies, les nouveaux médias (comme internet) favorisent les pratiques culturelles liées à l’image, qui prennent de plus en plus le pas sur d’autres chez les jeunes notamment.

Cette massification partielle de la culture se ressent aussi au niveau international, la culture occidentale se répand dans le monde entier et est elle-même influencée par d’autres (par exemple, la culture japonaise en France). On ne peut donc pas vraiment parler d’uniformisation mais des références communes se créent entre les cultures notamment sous l’influence de la consommation et de la diffusion des images.

La France protège sa culture en subventionnant les films français ou en imposant des quotas de chansons francophones sur les radios.
L'essentiel
La culture crée donc des références communes pour les individus appartenant à la même société ou groupe social. La consommation de biens culturels détermine des pratiques culturelles qui prennent une importance particulière dans nos sociétés de consommation centrées sur les loisirs. Une culture de masse apparait, aussi bien au niveau national qu’international basée en partie sur la consommation et l’image. 

Synthèse visuelle

Vous avez déjà mis une note à ce cours.

Découvrez les autres cours offerts par Maxicours !

Découvrez Maxicours

Comment as-tu trouvé ce cours ?

Évalue ce cours !

 

Découvrez
Maxicours

Des profs en ligne

Géographie

Aidez votre enfant à réussir en mathématiques grâce à Maxicours

Des profs en ligne

  • 6j/7 de 17h à 20h
  • Par chat, audio, vidéo
  • Sur les 10 matières principales

Des ressources riches

  • Fiches, vidéos de cours
  • Exercices & corrigés
  • Modules de révisions Bac et Brevet

Des outils ludiques

  • Coach virtuel
  • Quiz interactifs
  • Planning de révision

Des tableaux de bord

  • Suivi de la progression
  • Score d’assiduité
  • Une interface Parents