Des pratiques culturelles différenciées - Maxicours

Des pratiques culturelles différenciées

Malgré l’apparition d’une culture de masse, de fortes différences subsistent dans les pratiques culturelles

1. Quels types de pratiques culturelles sont différents ?
a. Des différences selon le sexe et l'âge
• L’âge est un critère essentiel dans la détermination de certaines pratiques culturelles. Les jeunes fréquentent plus que les autres le cinéma (En 2008, près de 90 % des 15-25 ans sont allés au cinéma au moins une fois dans l'année, alors que dans l’ensemble de la population, ce n'est le cas que pour 57 % des individus).

Ils vont plus souvent à des spectacles, à des concerts (1 jeune sur 2 alors que ce n’est qu’un individu sur 3 dans la population totale). Ils écoutent plus souvent de la musique, utilisent plus facilement internet. En revanche, ils sont moins nombreux à aller au théâtre ou à des expositions culturelles, par exemple.

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, les jeunes sont aussi nombreux à lire des livres que dans les autres catégories d’âge.

Entre les sexes, les différences sont moins marquées, notamment à l’âge adulte. On peut toutefois noter que les femmes ont tendance à faire plus de sorties culturelles que les hommes (musées, expositions, concerts, etc.), elles lisent plus souvent (En 2008, 75 % des femmes ont lu au moins un livre dans l’année, alors que 64 % des hommes en ont fait de même).

Les femmes font plus d’activités artistiques alors que les hommes ont tendance à leur préférer les activités sportives. Chez les plus jeunes, le jeu vidéo est une pratique très masculine.
b. Des différences selon la catégorie socioprofessionnelle
Les différences les plus fortes dans les pratiques culturelles se remarquent quand on observe les différentes catégories socioprofessionnelles : 

• Si on choisit l'exemple de la lecture de livres, les cadres et professions intellectuelles supérieures sont plus de 90 % à avoir lu au moins un livre dans l’année 2008, contre 50 % des ouvriers. La fréquentation des musées est aussi très contrastée (75 % des cadres contre moins de 30 % des ouvriers ou des chômeurs) ainsi que les sorties au théâtre ou à des concerts (60 % des cadres contre 14 % chez les ouvriers).

• Ces différences se retrouvent en fonction du niveau de diplôme. En 2008, les plus diplômés sont plus de 90 % à avoir lu au moins un livre, contre 46 % pour les non-diplômés. En ce qui concerne les sorties au musée ou à des expositions, les taux sont respectivement de 72 % contre 15 %. Les différences sont donc très significatives.
2. Comment l'expliquer ?
a. Des critères économiques ?
La première explication qui vient à l’esprit est d’ordre financière : le pouvoir d’achat des individus est très différent selon leur milieu social. Ce critère peut évidement expliquer certaines différences comme les sorties au cinéma ou la fréquentation des spectacles, qui sont des loisirs assez coûteux.

Mais cela ne peut avoir une influence sur la lecture de livres par exemple (on peut s’inscrire pour un coût minime dans une bibliothèque municipale), certains musées sont aussi gratuits pour les chômeurs par exemple. La raison financière ne peut donc pas à elle seule expliquer les différences de pratiques culturelles d’autant plus en ce qui concerne l’âge et le sexe. 
b. Une culture différente
Les différences s’expliquent surtout pour des raisons sociales. La socialisation est différente entre les sexes, les garçons sont plus stimulés sur le plan moteur et les filles sur le côté artistique. Cela influence donc leurs pratiques.

Les normes et les valeurs sont différentes aussi selon l’âge : les jeunes développent une sous-culture dont les points communs sont souvent la musique, la consommation, le cinéma, les sorties entre amis, etc. ils développent donc des pratiques culturelles spécifiques. Ils sont aussi plus sensibilisés aux nouvelles technologies (internet, jeux vidéos).

Les différences entre les milieux sociaux viennent aussi de cultures spécifiques. Dans les milieux favorisés, le niveau d’étude est plus élevé et l’accès à la culture facilité. Les centres d’intérêts vont vers des sorties culturelles plus fréquentes, ces catégories sociales disposent d’un capital culturel plus élevé qu’ils transmettent à leurs enfants. Ainsi le goût de la lecture se transmet souvent entre les générations, les enfants trouvent plus facilement des livres à la maison, sont sollicités par les parents pour les lire et sont moins souvent devant la télévision.

L’accès aux études supérieures donne un goût pour une certaine culture qui va être différente de celle des catégories populaires ainsi seuls 37 % des cadres fréquentent les fêtes foraines alors que ce taux monte à 47 % chez les ouvriers.
L'essentiel
Les pratiques culturelles sont très différentes selon les groupes sociaux. Ainsi les différences les plus significatives concernent l’âge, le sexe ou encore le milieu social et le niveau d’études. Ces différences s’expliquent par des critères financiers mais aussi surtout pour des raisons sociales ; en effet la socialisation ou l’accès aux études supérieures déterminent ces différences de pratiques culturelles. 
Synthese visuelle

Vous avez déjà mis une note à ce cours.

Découvrez les autres cours offerts par Maxicours !

Découvrez Maxicours

Comment as-tu trouvé ce cours ?

Évalue ce cours !

 

Découvrez
Maxicours

Des profs en ligne

Géographie

Des profs en ligne

  • 6j/7 de 17h à 20h
  • Par chat, audio, vidéo
  • Sur les 10 matières principales

Des ressources riches

  • Fiches, vidéos de cours
  • Exercices & corrigés
  • Modules de révisions Bac et Brevet

Des outils ludiques

  • Coach virtuel
  • Quiz interactifs
  • Planning de révision

Des tableaux de bord

  • Suivi de la progression
  • Score d’assiduité
  • Une interface Parents

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de Cookies ou autres traceurs pour améliorer et personnaliser votre navigation sur le site, réaliser des statistiques et mesures d'audiences, vous proposer des produits et services ciblés et adaptés à vos centres d'intérêt et vous offrir des fonctionnalités relatives aux réseaux et médias sociaux.