Éléments statistiques de sciences sociales et politiques - Maxicours

Éléments statistiques de sciences sociales et politiques

1. Taux de participation et de mobilisation électorale
Le taux de participation électorale mesure le rapport entre le nombre de votants et le nombre d’inscrits sur les listes électorales (ou alors la population en âge de voter). Ainsi, on peut trouver deux chiffres différents selon la base de calcul (plus généralement c’est le nombre d’inscrits qui est le plus largement utilisé car jugé plus représentatif).

Le taux de mobilisation électorale est le rapport entre le nombre de votants et la population utilisée comme référence. On peut ainsi mesurer le taux de mobilisation des 18-25 ans, des hommes ou des femmes ou encore selon la catégorie sociale. Cela permet de donner une analyse fine des comportements électoraux.

Le taux d’abstention se calcule en faisant le rapport entre le nombre d’abstentionnistes et les personnes inscrites sur les listes électorales. C’est ce calcul qui est le plus souvent médiatisé et mesure le degré d’adhésion et d’intérêt des citoyens pour le scrutin.
2. Indice de volatilité électorale
L'indice de volatilité électorale sert à mesurer les changements de comportement des électeurs d’une élection à l’autre. Il se calcule en faisant la somme de la variation absolue entre les pourcentages de voix obtenus par les différents partis divisé par deux. Par exemple :

  Élection de 2000 Élection de 2010 Variation absolue
Parti A 35 % 40 % 5
Parti B 45 % 50 % 5
Parti C 20 % 10 % 10
Total 100 % 100 % 20

L’indice sera donc de 20/2 = 10 soit une volatilité faible. L’indice peut varier de 0 à 100, allant donc d’une volatilité nulle à extrême. Il est difficile d’interpréter cet indice car d’une élection à l’autre, les enjeux sont différents, la participation plus ou moins forte, ce qui ne permet pas toujours d’en tirer des conclusions pertinentes.
3. Indice d’Alford
L'indice d'Alford mesure le vote de « classe ». Il s’obtient en soustrayant le pourcentage d’ouvriers qui votent pour la gauche (parti traditionnel pour cette catégorie sociale) à celui des non-ouvriers qui votent aussi pour la gauche. Ainsi, si 55 % des ouvriers ont voté pour la gauche alors que 40 % des non-ouvriers ont fait de même, l’indice d’Alford sera de 55-40 = 15.

Comment interpréter cet indice ?
- Si celui-ci se rapproche de 0, il n'y a aucun vote de classe puisque les ouvriers et les non-ouvriers ont voté de la même façon pour la gauche.
- Si l’indice est proche de 100, il y a un fort vote de classe, les ouvriers votant massivement à gauche alors que les non-ouvriers non.
- Si l’indice est négatif, cela indique que les non-ouvriers votent plus à gauche que les ouvriers.

Cet indice est critiquable car :
- Le groupe non-ouvriers est très hétérogène et comprend des cadres comme des agriculteurs !
- Les ouvriers ont un vote de moins en moins homogène du fait de l’éclatement de cette classe sociale.
- Le clivage gauche-droite peut paraître dépassé à certains moments ou par une majorité d’électeurs.

Vous avez déjà mis une note à ce cours.

Découvrez les autres cours offerts par Maxicours !

Découvrez Maxicours

Comment as-tu trouvé ce cours ?

Évalue ce cours !

 

Découvrez
Maxicours

Des profs en ligne

Géographie

Des profs en ligne

  • 6j/7 de 17h à 20h
  • Par chat, audio, vidéo
  • Sur les 10 matières principales

Des ressources riches

  • Fiches, vidéos de cours
  • Exercices & corrigés
  • Modules de révisions Bac et Brevet

Des outils ludiques

  • Coach virtuel
  • Quiz interactifs
  • Planning de révision

Des tableaux de bord

  • Suivi de la progression
  • Score d’assiduité
  • Une interface Parents

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de Cookies ou autres traceurs pour améliorer et personnaliser votre navigation sur le site, réaliser des statistiques et mesures d'audiences, vous proposer des produits et services ciblés et adaptés à vos centres d'intérêt et vous offrir des fonctionnalités relatives aux réseaux et médias sociaux.