La métropolisation et la littoralisation des espaces productifs : des dynamiques ancrées dans la mondialisation - Maxicours

La métropolisation et la littoralisation des espaces productifs : des dynamiques ancrées dans la mondialisation

Objectif
  • Comprendre et savoir expliquer les processus de concentration des systèmes productifs dans les métropoles et autour des littoraux.
Points clés
  • La concentration de la population à l’échelle mondiale est inégale. Elle se concentre autour des espaces productifs qui sont créateurs de richesse.
  • La métropolisation et la littoralisation contribuent au renforcement des inégalités.
Pour bien comprendre
  • Littoralisation
  • Métropolisation
  • Archipel métropolitain
  • Flux
  • Conteneurs
  • OMC
  • FTN
  • Valeur ajoutée

La mondialisation différencie les espaces productifs puisqu’ils doivent y être intégrés afin d’être créateurs de richesses.
Si la population vit majoritairement autour des littoraux, les métropoles concentrent les systèmes productifs créateurs de richesses.
Ces concentrations démographique et économique ont une incidence sur l’organisation spatiale à l’échelle mondiale puisque la mondialisation favorise l’interconnexion des espaces qui y sont intégrés.

1. La métropolisation et la littoralisation du monde
a. Une répartition inégale de la population

La population est très inégalement répartie à l’échelle mondiale. Les espaces qui enregistrent de fortes contraintes naturelles - relief, climat extrême - se caractérisent par de très faibles densités. En revanche, les foyers de peuplement se caractérisent par une densité de population élevée.
Ces inégalités sont en partie liées à divers facteurs dont un facteur historique. La population vit majoritairement à proximité des littoraux (points d’eau, mer, océan) puisque durant l’Antiquité cela simplifiait l’accès à l’agriculture et à la pêche. Ainsi, 60 % de la population mondiale vit autour des littoraux.
Enfin, plus de la moitié de la population vit en ville. La métropolisation a favorisé l’urbanisation. La population se concentre donc dans les métropoles puisqu’elles regroupent des systèmes productifs bien intégrés à la mondialisation et attirent par conséquent la population.
La répartition démographique du monde répond donc aux principes de métropolisation et de littoralisation.

Littoralisation : concentration des hommes et des activités sur les littoraux.

 

 

 

 

b. La métropolisation et les espaces productifs

La métropolisation renforce le rôle des métropoles puisque celles-ci concentrent de plus en plus d’activités spécifiques liées à des domaines stratégiques qui requièrent un niveau de compétence élevé. Tandis que les systèmes productifs agricoles se trouvent en périphérie des métropoles, ces dernières concentrent dans leur aire urbaine les espaces productifs de services et d’industrie de pointe.

Les métropoles possèdent une accessibilité plus importante à l’échelle locale et au réseau mondial : elles sont reliées à d’autres espaces urbains par le biais des réseaux de transports et de flux matériels (marchandises), immatériels (bourse, informations) et humains (tourisme).

Flux : déplacement d'individus, de marchandises ou de capitaux d'un point à un autre du globe ou à travers le globe.

Cette connexion au reste du monde est possible grâce à des infrastructures multiples et performantes telles que la présence d’aéroports - pour le tourisme - et de sièges sociaux de grandes FTN (firmes transnationales) - pour la finance - etc. Les métropoles doivent donc être bien intégrées à leur territoire - à l’échelle locale - et doivent rayonner à l’échelle internationale, notamment grâce à la présence de FTN, pour être compétitives et intégrées à la mondialisation.

Exemple
L’aéroport Roissy Charles de Gaulle assure la liaison entre Paris et 329 autres villes à travers le monde.

Les villes mondiales sont donc interconnectées entre elles, au détriment des espaces ruraux et des espaces en marge de la mondialisation. Cette connexion se caractérise par l’expression « archipel métropolitain mondial ».

La population et les systèmes productifs - ainsi que les espaces productifs de services et de haute technologie - se concentrent donc dans les métropoles et autour des littoraux.

2. Des systèmes productifs concentrés sur les littoraux
a. Les façades maritimes et les ports : la littoralisation des espaces productifs

Si la mondialisation a renforcé le rôle des métropoles, elle a également renforcé la littoralisation des territoires.
En effet, la multiplication des flux a conduit à la transformation de certains littoraux qui sont devenus des lieux d’échanges mondiaux de marchandises importants entre l’avant et l’arrière pays : ce sont des façades maritimes.

Façade maritime : Espace géographique dont l’activité et le développement économique sont liés à la présence de la mer ou de l’océan. On parle également d’interface maritime car il s’agit d’une zone de contact et d’échanges entre le foreland (avant-pays océanique) et l’hinterland (arrière pays continental).

Ces façades maritimes sont des lieux stratégiques de la mondialisation puisqu’elles concentrent une part importante de la population et des systèmes productifs de services et industriels de pointe liés à la présence d’une ZIP (Zone industrialo-portuaire) intégrée à la mondialisation. La ZIP est donc un espace productif.
De plus, elles permettent de transporter les marchandises et les productions de la ZIP de l’hinterland vers foreland grâce aux voies fluviales.

ZIP : espace géographique situé à proximité du littoral qui concentre des activités portuaires et industrielles.

Ainsi, quelques façades maritimes jouent un rôle majeur dans l’économie mondiale.

Exemple
Singapour est devenue un État indépendant prospère et intégré à la mondialisation grâce à son rôle d’interface maritime. Il s’agit aujourd’hui de la 4e place financière à l’échelle mondiale.

Les ports des façades maritimes sont donc en concurrence. Ils doivent alors se moderniser constamment et offrir de nouvelles prestations à couts réduits. Ils doivent également s’agrandir régulièrement - à l’aide de terre-pleins - afin d’être dans la capacité de réceptionner les nombreuses marchandises qui ne cessent d’augmenter en matière de volumes. Ainsi, un nombre importants de ports n’arrivent pas à se doter des infrastructures suffisantes et sont en marge de la mondialisation.

Exemple
Ce sont 20 ports qui polarisent à eux seuls 52 % du trafic maritime mondial.
b. L'essor du trafic maritime

Cette littoralisation est liée au fait que le transport maritime a connu un essor très important lié à la mondialisation.

Exemple
La Northern Range est la deuxième façade maritime du monde. Il y a énormément de marchandises qui transitent de l’avant pays vers l’arrière pays grâce aux transports maritimes.

En 30 ans, le trafic maritime mondial et le volume des flottes ont triplé. Ainsi, le volume des navires ne cesse de croitre et on assiste à la multiplication des porte-conteneurs.
Pour certains États, le commerce maritime devient donc une voie de spécialisation puisque la Chine, la Corée du Sud et le Japon réalisent 92 % des constructions navales.

Exemple
La Chine et l’Asie centrale sont devenues un point névralgique de la circulation maritime mondiale puisqu’ils concentrent 40 % des flux et 64 % du trafic de conteneurs.

C’est également un nombre limité de compagnies qui dominent l’organisation du transport maritime, cela favorise l’idée que la mondialisation renforce les déséquilibres à tout niveau.

Vous avez déjà mis une note à ce cours.

Découvrez les autres cours offerts par Maxicours !

Découvrez Maxicours

Comment as-tu trouvé ce cours ?

Évalue ce cours !

 

quote blanc icon

Découvrez Maxicours

Exerce toi en t’abonnant

Découvrir le reste du programme

Des profs en ligne

  • 6j/7 de 17 h à 20 h
  • Par chat, audio, vidéo
  • Sur les matières principales

Des ressources riches

  • Fiches, vidéos de cours
  • Exercices & corrigés
  • Modules de révisions Bac et Brevet

Des outils ludiques

  • Coach virtuel
  • Quiz interactifs
  • Planning de révision

Des tableaux de bord

  • Suivi de la progression
  • Score d’assiduité
  • Un compte Parent