La métaphysique- Terminale- Philosophie - Maxicours

La métaphysique

Objectif

Comprendre ce qu'est la métaphysique

Points clés
  • Platon élabore la première grande pensée métaphysique occidentale : le platonisme.
  • Le platonisme consiste à faire des distinctions entre des concepts contraires (mondes sensible et intelligible, âme et corps, science et opinion).
  • Aux XVIIIe et XIXe siècles, ces distinctions sont remises en cause.
1. Philosophie et métaphysique 

La philosophie occidentale prend naissance en Grèce aux VIe et Ve siècles avant J.-C. Elle se définit comme investigation du cosmos (qui désigne le monde comme totalité ordonnée). Elle prend peu à peu ses distances vis-à-vis des explications mythiques de la tradition religieuse polythéiste grecque, dont Homère et Hésiode sont les éminents représentants.
Une telle investigation rationnelle coïncide avec l'émergence du souci d'explication scientifique du monde. Science et philosophie sont à ce titre une seule et même activité, manifestant la puissance et l'autonomie de la raison humaine.

C'est dans ce sillage de la philosophie grecque des VIe et Ve siècles que se constitue la métaphysique. Platon (428-347 av. J.-C.), élève de Socrate (470-399 av. J.-C.), élabore dans ses Dialogues la première grande pensée métaphysique occidentale. Toutes les métaphysiques ultérieures peuvent y être rapportées ; elle constitue leur source originaire.

2. Le platonisme : mise en place des traits caractéristiques de la métaphysique occidentale

Platon, héritier des philosophes présocratiques (Héraclite, Parménide) d'une part, et, d'autre part, disciple de Socrate (mort en 399 av. J.-C.) est l'investigateur d'une nouvelle conception du monde.

a. La distinction de deux plans de réalité

Le monde sensible
Il désigne les existences sensibles, soumises à la naissance, à la mort, au changement, au temps.

Le monde intelligible
Il désigne les essences, c'est-à-dire des réalités immuables, intemporelles, éternelles.

b. La distinction de l'âme immortelle et du corps mortel

Dans cette perspective, il y aurait, d'une part, une réalité perçue par les sens, c'est-à-dire par le corps, et, d'autre part, une réalité perçue par l'âme, c'est-à-dire saisie par la raison seule.
Cette distinction va de pair avec la valorisation de l'activité rationnelle, autrement dit de l'activité de l'âme. La nature de l'âme et la nature du corps sont radicalement différentes ; en effet, seule l'âme est en mesure, du fait de sa nature divine, d'échapper à la mort.

Socrate, dans l'ouvrage de Platon intitulé le Phédon, explique à ses disciples que, l'âme étant immortelle, le philosophe n'a pas à redouter la mort.
Ainsi est décrit, pour les siècles à venir, le sage métaphysicien : il ne craint pas la mort physique, aspire à la liberté spirituelle, et lutte, pendant son existence d'homme, pour inscrire dans le monde humain la vérité philosophique.

c. La distinction de la science et de l'opinion

Par l'entremise du corps et des jugements liés au corps, l'homme n'accède jamais à la vérité pleine et entière. Il n'atteint que l'opinion : un savoir instable, subjectif, approximatif, bref, relatif et trompeur.

Pour constituer la science, l'être humain doit s'élever jusqu'à la connaissance des essences. Cette élévation nécessite d'exercer l'âme à se libérer des entraves du corps et des préjugés liés aux impressions sensibles. L'activité philosophique met en évidence un tel effort.

d. La distinction entre passions et raison

Le métaphysicien contrôle ses émotions et ses passions, met à distance les désirs impérieux du corps, et s'exerce, sa vie durant, à cultiver la puissance de son âme : la raison doit l'emporter sur les passions et le jugement vrai sur les préjugés.

La métaphysique implique donc non seulement une recherche de la science comme savoir vrai, mais aussi une volonté de perfectionnement moral, de maîtrise de soi. 

3. La métaphysique en question

Toutes ces distinctions métaphysiques seront mises en cause, au sein même de la culture occidentale, tant par des philosophes que par des hommes de science. Notons particulièrement quelques grandes contestations.

Emmanuel Kant (1724-1804), dans la Critique de la raison pure (1781), dénoncera l'illusion d'une connaissance humaine par « raison pure » : raison qui, selon les métaphysiciens, serait capable, sans recours à l'expérience sensible, de connaître les essences. Il conteste l'idéal métaphysique issu du platonisme et effectue l'examen critique du pouvoir de la raison humaine.

Auguste Comte (1798-1857), impressionné par la puissance des sciences et par les réalisations qu'elles permettent, déclare que la métaphysique est dépassée, révolue. Connaître ne consiste pas à saisir les essences, mais à repérer, ordonner, et systématiser les lois qui régissent les faits. La connaissance scientifique remplit cette fonction. La philosophie ne disparaît pas pour autant : au philosophe métaphysicien se substitue le philosophe épistémologue. Il porte sa réflexion sur les principes, méthodes et concepts présents dans le champ scientifique.

Friedrich Nietzsche (1844-1900), faisant le procès de la rationalité tant grecque que chrétienne, contestera avec virulence toutes les valeurs spirituelles et morales léguées par la métaphysique. Sa dénonciation de tous les idéaux métaphysiques comme autant de préjugés au service d'une volonté de puissance maladive jettera la suspicion sur l'édifice entier de la culture occidentale. Il montre l'importance du langage dans l'édification du réseau des argumentations métaphysiques. Cette philosophie marque de son empreinte la pensée contemporaine.

Vous avez déjà mis une note à ce cours.

Découvrez les autres cours offerts par Maxicours !

Découvrez Maxicours

Comment as-tu trouvé ce cours ?

Évalue ce cours !

 

Des profs en ligne

quote blanc icon

Découvrez Maxicours

Exerce toi en t’abonnant

Découvrir le reste du programme

Des profs en ligne

  • 6j/7 de 17 h à 20 h
  • Par chat, audio, vidéo
  • Sur les matières principales

Des ressources riches

  • Fiches, vidéos de cours
  • Exercices & corrigés
  • Modules de révisions Bac et Brevet

Des outils ludiques

  • Coach virtuel
  • Quiz interactifs
  • Planning de révision

Des tableaux de bord

  • Suivi de la progression
  • Score d’assiduité
  • Un compte Parent

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de Cookies ou autres traceurs pour améliorer et personnaliser votre navigation sur le site, réaliser des statistiques et mesures d'audiences, vous proposer des produits et services ciblés et adaptés à vos centres d'intérêt et vous offrir des fonctionnalités relatives aux réseaux et médias sociaux.