La mégalopole européenne, le « coeur » dynamique d'une puissance intégrée à l'échelle mondiale - Maxicours

La mégalopole européenne, le « coeur » dynamique d'une puissance intégrée à l'échelle mondiale

Objectif
  • Connaître l’ensemble des facteurs qui contribuent au rayonnement économique mondial de la mégalopole européenne.
Points clés
  • La mégalopole européenne s’étend du Sud-Est de la Grande-Bretagne jusqu’au Nord de l’Italie, de la Mer du Nord à la Méditerranée, en passant par l’Europe rhénane et en incluant la Suisse. Il s’agit de la région la plus riche et la plus peuplée, la plus urbanisée et la plus dynamique de l’Union européenne.
  • Elle constitue une grande partie de la puissance économique de cet espace avec une forte concentration de services et de centres de commandement.
  • Si la façade maritime de la Northern Range et les aéroports renforcent son intégration dans la mondialisation, la densité des réseaux de transports contribuent également à l’intégration continentale des territoires.

L’Union européenne des 26 est la 2e puissance économique du monde. Cependant, les espaces contribuent inégalement à cette production de richesses : la mégalopole européenne constitue le pôle économique de l’Union européenne.

1. La mégalopole européenne : une puissance démographique et urbaine
a. La mégalopole : un espace urbain dynamique

Il existe trois principales mégalopoles dans le monde : la mégalopole américaine, la mégalopole japonaise et la mégalopole européenne. Cette dernière peut également être appelée « dorsale européenne ».

Une mégalopole est un ensemble de plusieurs agglomérations dont les zones périurbaines finissent par se rejoindre.

Elle comporte plusieurs dizaines de millions d'habitants sur une étendue pouvant atteindre plusieurs centaines de kilomètres de long. Les différentes agglomérations de la mégalopole sont reliées entre elles par un important réseau de communications. La mégalopole européenne traverse une partie de l’Europe, depuis l’Angleterre (bassin de Londres) jusqu’au nord de l'Italie (région de Milan). Elle mesure 1 500 à 1 700 km de long environ sur 100 à 200 km de large.

Un espace dynamique qui a vu le jour au cours des siècles

Son dessin correspond aux principaux chemins d'échanges culturels et commerciaux établis entre le XIIIe et le XXIe siècle à travers l'Europe : là, ces échanges multiples ont fait que ces territoires sont devenus très riches et ont ainsi pu être novateurs du point de vue des progrès techniques, financiers et commerciaux.

Le Rhin et sa vallée, cœur de cette mégalopole

Le bassin de Londres est le point de départ de cette dorsale. Mais du point de vue terrestre, la mégalopole européenne longe un axe historique majeur, la vallée du Rhin, qui relie depuis le Moyen Âge l'ensemble industriel et portuaire néerlandais au Nord industriel de l'Italie. Cet espace urbain extrêmement dense se déploie en passant par le Benelux (Belgique, Pays-Bas et Luxembourg), l’Allemagne, l’Est de la France, la Suisse. Certains géographes incluent également la région parisienne, cœur économique français.

 

b. Un ensemble très densément peuplé

La mégalopole européenne regroupe les régions les plus peuplées de l’Union européenne : elle concentre 70 millions d’habitants, soit 15 % de la population de l’Union européenne (447,7 millions d’habitants après le Brexit). La population est inégalement répartie au sein de l’Union européenne : un peu moins de la moitié de la population se concentre en Allemagne, en France et en Italie. Ainsi, la mégalopole européenne constitue l’espace européen le plus dynamique puisqu’il concentre les plus fortes densités de population.

Exemple
La région Rhénanie du Nord-Westphalie, située au nord-ouest de l’Allemagne, est le land le plus peuplé d’Allemagne. La densité de population est de 530 habitants/km2, alors que la densité moyenne de population dans l’Union européenne est de 114 habitants/km2. Les Pays-Bas ont une densité moyenne de 512 habitants/km2, alors que l’Espagne n’en compte que 94.

Les plus fortes densités de population se trouvent dans les anciennes régions industrielles du XIXe et du début du XXe siècle (Sud de l’Angleterre, Pays-Bas, Allemagne, Alsace et Lorraine, Nord de l’Italie). Ces régions conservent leur attractivité grâce à la métropolisation des territoires.

c. Une forte concentration urbaine

La mégalopole est un espace au sein duquel se concentre le plus grand nombre de métropoles – Cologne, Stuttgart, Zurich, Amsterdam-Rotterdam – et de villes à la fois du continent et de l’Union européenne.

Elle compte une centaine de villes de plus de 100 000 habitants. Très proches les unes des autres, et en extension permanente, ces villes forment des conurbations. Leurs banlieues se rejoignent, formant un vaste ensemble urbain reposant sur une armature de métropoles : Bruxelles, Rotterdam, Francfort, Milan, Turin, etc. Elle englobe des zones urbaines immenses comme celles de Lille-Roubaix-Tourcoing en France, Randstad-Holland aux Pays-Bas, la Hollande, les villes de la Ruhr et la zone Rhin-Main.

Métropole : ensemble urbain qui concentre des fonctions de commandement, économiques et culturelles.

Elle exerce son influence sur un vaste territoire. La dorsale européenne compte quatre villes mondiales (Londres Paris, Milan et Francfort) qui sont des régions urbaines de plus d’1 million d’habitants.

Remarque
Paris et Londres sont les deux grandes métropoles mondiales de cet espace géographique. Or, Paris est considérée comme un centre isolé. Londres reste une métropole mondiale mais son rayonnement économique ne profite plus à l’Union européenne.

Les villes mondiales qui la composent sont perçues comme des centres d’impulsion de la mondialisation. Le niveau de développement de cette zone, qui concentre des États dont l’IDH est parmi les plus élevés du monde, est très élevé.

2. La mégalopole européenne : le cœur économique et culturel de l’Union européenne intégré à différentes échelles
a. Le cœur économique et financier de l’Union européenne

La mégalopole européenne, carrefour entre le Nord et le Sud de l’Europe, entre l’Est et l’Ouest du continent, concentre de très nombreuses activités commerciales et industrielles depuis des siècles. Si l'histoire explique, en grande partie, la puissance économique actuelle de cette mégalopole, il est indéniable que les territoires qui la composent ont également su s'adapter aux mutations des systèmes productifs. La mégalopole européenne est un pôle économique mondial : les métropoles qui la composent concentrent plus de 60 % des activités économiques de l’Union européenne. La métropolisation des territoires renforce leur poids économique et permet aux espaces périphériques de gagner en attractivité .

Métropolisation : concentration de la population et des activités dans des ensembles urbains de grande taille.

La tertiairisation de l'économie, et de cet espace, se caractérise par une forte concentration d'activités de service. Elles sont, entre autres, liées au tourisme, à la culture et aux prestations de haut niveau (activités de recherche, sièges de multinationales, grandes écoles, universités, etc.).

Exemple
En Lombardie, région du nord de l’Italie dont le chef-lieu est Milan, l’économie de services représente 65 % du PIB produit.

De plus, elle concentre plusieurs places financières au rayonnement européen, voire mondial. Elle comptabilise plusieurs bourses au rôle mondial à Paris, Londres, Francfort (où se trouve la Banque centrale européenne), Milan et Amsterdam. On notera également la présence de très nombreuses banques au poids international (banques suisses et luxembourgeoises) ainsi que la concentration de 200 sièges sociaux de grandes sociétés internationales.

Remarque
Depuis le Brexit, la City – quartier financier de Londres – a perdu en compétitivité suite à la migration d’un volume important de ses transactions boursières vers les territoires de l’UE. Les places boursières de Paris et Amsterdam ont bénéficié de cette migration. En janvier 2021, la capitale néerlandaise devient la première place boursière européenne en termes de volumes de transactions.

Enfin, la mégalopole se caractérise initialement par une forte concentration d’activités industrielles, notamment dans la production d’automobiles et l’électronique. Toutefois, le contexte de désindustrialisation a contribué à la multiplication des friches industrielles qui font l’objet de projets de reconversion.

Exemple
Au début des années 2000, l’arrêt des installations de production et de conditionnement des brasseries Kronenbourg (situées à Strasbourg) conduit à la désaffection d’un quartier de la ville : Cronenbourg. En 2009, un permis d’aménager est déposé pour cette fiche industrielle afin d’y aménager l’écoquartier de la Brasserie.

La perte de la part de production de richesses dans le secteur industriel est un phénomène généralisé au sein de l’Union européenne. En France, le secteur ne représente plus que 12 % du PIB. La création d’instituts de recherche cofinancés par l’Union européenne a favorisé le développement des technologies de pointe ce qui permet aux territoires de gagner en compétitivité et de lutter contre le processus de désindustrialisation.

b. Des fonctions culturelles et politiques majeures

La mégalopole concentre également des fonctions politiques majeures. Elle abrite les sièges des institutions de l’Union européenne :

  • Bruxelles accueille le siège de la plupart de ces institutions (dont la Commission européenne) ainsi que de plusieurs institutions internationales, dont l’OTAN ;
  • Strasbourg accueille le siège du Parlement européen ;
  • La Haye, aux Pays-Bas, accueille la Cour pénale internationale de justice. Elle a été créée pour contribuer à mettre fin à l’impunité des crimes les plus graves qui touchent à la communauté internationale.

Par ailleurs, les grandes métropoles de cet espace se caractérisent par leurs fonctions culturelles au rayonnement mondial. Ainsi, leur patrimoine culturel matériel et immatériel attire des millions de touristes chaque année. Londres, Paris et Milan sont des capitales de l’art et de la mode. Elles attirent talents et créateurs lors d’événements de renommée mondiale comme la Fashion Week.

c.  La mégalopole européenne : des outils qui favorisent une intégration à toutes les échelles

La mégalopole européenne constitue le cœur économique de l’Union européenne car les espaces qui la composent sont intégrés à la mondialisation.

Mondialisation : Ensemble des processus économiques, culturels, technologiques, etc., qui facilitent la mise en relation des sociétés.
La mégalopole européenne : une aire géographique ouverte sur le monde

L’Europe rhénane est l’un des espaces les plus puissants du monde puisqu’il s’est construit au cours des siècles autour d'un grand axe maritime qui se situe le long de la Mer du Nord : la Northern Range. Or, la Northern Range est une façade maritime mondiale dont Rotterdam est le 10e port mondial. Elle reçoit 80 % des importations de l’Union européenne et son hinterland contribue à l’ouverture des territoires sur le monde. Les aéroports contribuent également à cette ouverture mondiale. Parmi les 20 aéroports internationaux les plus fréquentés en 2019, la mégalopole en comptait cinq : Londres-Heathrow (7e position), Paris-Charles-de-Gaulle (10e position), Amsterdam-Schiphol (11e position) et Francfort (14e position).

Des interactions efficaces entre les métropoles

Cet espace dynamique est évidemment parcouru de flux intenses d’hommes, de marchandises et de capitaux qui permettent une meilleure intégration des espaces à l’échelle continentale. Afin que ces échanges soient possibles, des acteurs ont aménagé le territoire pour que la dorsale constitue l’espace où se concentrent les réseaux de transport et de communication les plus denses, les plus modernes et les plus rapides du continent. Elle est structurée par un dense réseau de voies de communication (voies fluviales, réseaux ferroviaire, autoroutier et aérien) qui sont interconnectées par le biais de plateformes multimodales. La plupart de celles-ci sont orientées Nord-Sud : elles suivent l'axe rhénan. Ces infrastructures sont aussi connectées au monde afin de placer la dorsale dans la mondialisation.

Des handicaps surmontés par la technologie

Les discontinuités physiques qui existaient jadis entre les différents territoires qui composent la dorsale (la Manche, par exemple, sépare l’Angleterre du continent, les Alpes forment une imposante barriè) ont été comblées par des infrastructures routières et ferroviaires (tunnel sous la Manche, tunnels alpins…) performantes.

Le Pentagone (formé par des lignes imaginaires reliant Londres, Paris, Milan, Munich et Hambourg) relie les villes les unes aux autres par TGV dans un délai maximum de trois heures.

Vous avez déjà mis une note à ce cours.

Découvrez les autres cours offerts par Maxicours !

Découvrez Maxicours

Comment as-tu trouvé ce cours ?

Évalue ce cours !

 

Des profs en ligne

quote blanc icon

Découvrez Maxicours

Exerce toi en t’abonnant

Des profs en ligne

  • 6j/7 de 17 h à 20 h
  • Par chat, audio, vidéo
  • Sur les matières principales

Des ressources riches

  • Fiches, vidéos de cours
  • Exercices & corrigés
  • Modules de révisions Bac et Brevet

Des outils ludiques

  • Coach virtuel
  • Quiz interactifs
  • Planning de révision

Des tableaux de bord

  • Suivi de la progression
  • Score d’assiduité
  • Un compte Parent