Le continent américain, un espace de tensions - Maxicours

#entraideCovid19

#entraideCovid19

#entraideCovid19

#entraideCovid19

Le continent américain, un espace de tensions

Le continent américain peut être subdivisé en 4 zones géographiques :
- le Nord, qui compte le Canada et les États-Unis
- le Sud, dont font partie l'Amérique centrale,
- les États de la Caraïbe,
- l'Amérique du Sud.

Aux États-Unis, comme en Amérique centrale et en Amérique latine, des conflits urbains ont vu le jour ces dernières décennies, pour des raisons liées à la pauvreté et à des écarts de niveau de vie toujours plus importants. En ce qui concerne les tensions inter-États, seules l'Amérique centrale et l'Amérique latine sont aujourd'hui concernées. Cependant, tout au long du 20e siècle et aujourd'hui encore, les États-Unis n'ont jamais cessé de jouer un rôle dans ces conflits qui secouent régulièrement certaines régions de cette moitié du continent.

Pourquoi peut-on dire que le continent américain constitue un « espace de tensions » ? Et de quelles tensions s'agit-il précisément ? Ces tensions ont-elles la capacité de constituer un frein à l'intégration régionale ?

Doc. 1. Carte du continent américain

1. Conflits « d'hier »
a. Les conséquences de la guerre du Pacifique pour la Bolivie
La guerre du Pacifique (1879-1884) qui a vu s'affronter la Bolivie, le Pérou et le Chili, a fait non seulement 20 000 morts, mais a privé la Bolivie de sa seule province littorale au bénéfice du Chili. Ayant perdu son unique accès au Pacifique, la Bolivie s'est retrouvée enclavée dans les Andes. L'enjeu de cette région désertique, Atacama, était qu'elle était riche en minerais et qu'elle offrait un accès maritime ainsi que des réserves halieutiques (= de la pêche) parmi les plus importantes du monde.
Chaque année, la capitale bolivienne commémore sa défaite aux cris de « mort au Chili ! ».
b. 10 ans de conflits en Amérique centrale
L'Amérique centrale a été plongée dans la guerre civile dans les années 1980. Dans les années 70, le Nicaragua, dictature soumise à la famille Somoza et soutenue par les États-Unis, était l'un des pays les plus pauvres du monde. Le Front sandiniste de libération s'est opposé à la dictature qui a chuté en 1969. Les Sandinistes ont tenté de réformer la société et l'économie du pays. Sous l'influence des États-Unis, les 4 autres États d'Amérique centrale estimèrent que la révolution sandiniste était l'unique responsable des tous les maux (politiques et économiques) qui paralysaient la région. La crise en Amérique centrale prit fin en 1990 avec la défaite des Sandinistes. Cependant, des conflits locaux se prolongent encore au Salvador et au Guatemala.
c. Des conflits frontaliers nombreux : le cas du Pérou
Entre l'Équateur et le Pérou, les conflits frontaliers remontent au découpage territorial effectué lors de la colonisation espagnole. Mais depuis 1830, les choses s'étaient envenimées. Il a fallu attendre les accords de paix d'octobre 1998 pour que le conflit cesse définitivement avec la reconnaissance des revendications territoriales péruviennes.
2. Conflits « d'aujourd'hui »
a. La crise la plus aiguë
Le 1e mars 2008, une opération colombienne armée à l'intérieur des frontières de l'Équateur contre les FARC (forces armées révolutionnaires de Colombie, guérilla marxiste) a provoqué une grave crise diplomatique. L'ambassadeur d'Équateur en Colombie a été rappelé par son gouvernement qui a violemment protesté contre la violation de la souveraineté de ses frontières. De plus, le président vénézuélien, Hugo Chavez (gauche radicale) a prévenu qu'une opération similaire de l'armée colombienne dans son pays constituerait une cause de guerre et a fait fermer son ambassade à Bogota.

Doc. 2. La Colombie et ses armées

En novembre 2009, un nouveau regain de tensions dressa face à face le président Chavez et son homologue Alvaro Uribe (droite), avec une nouvelle mobilisation des troupes vénézuéliennes sur la frontière avec la Colombie. Les États-Unis, comme toujours en Amérique latine, jouent les seconds rôles dans cette histoire : c'est la signature d'un accord militaire permettant à l'armée américaine d'utiliser 7 bases en Colombie qui a mis le feu aux poudres. Le président colombien, lui, reproche au Venezuela de multiplier les contrats d'armement avec la Russie. Lorsqu'Hugo Chavez a demandé à son armée de se préparer à la guerre, il a riposté en saisissant le Conseil de sécurité de l'ONU.
b. Querelle entre le Pérou et le Chili
Depuis la perte de l'une de ses provinces lors de la Guerre du Pacifique (1879-1883), le Pérou éprouvait du ressentiment envers son vainqueur, le Chili. Lima a déposé une plainte devant la Cour pénale internationale de Justice à propos de ses frontières maritimes. Aussi, quand est survenue l'annonce d'actions d'espionnage perpétrées par des militaires péruviens au profit du Chili en 2009, la tension était à son comble.

Doc. 3. Dynamique géographique, Pérou-Chili

c. Conséquences de tous ces conflits
Tous ces conflits entraînent des comportements non-coopératifs qui entravent les possibilités de l'intégration régionale.

- Entre la Bolivie et le Chili :
 ces dernières années, des tensions liées aux hydrocarbures (pétrole et gaz naturel) ont éclaté entre certains États d'Amérique du Sud. La Bolivie ayant décidé d'augmenter ses tarifs à l'exportation de son gaz naturel et de ne pas approvisionner son voisin le Chili, certains ont pu parler de « guerre du gaz ». L'Argentine, qui servait jusqu'alors de pays intermédiaire en revendant une partie du gaz bolivien au Chili, a été amenée, du fait d'une importante augmentation de sa demande intérieure, de réduire ses exportations vers le Chili. Celui-ci, qui était très largement dépendant de ces importations, s'est retrouvé en situation très délicate.

- D'autres tensions se sont faites sentir lorsque la Bolivie a décidé de nationaliser ses ressources énergétiques en « oubliant » que l'entreprise brésilienne Pétrobras avait investi près de 3 millions d'euros dans le pays depuis 1997.
L'essentiel
L'Amérique centrale et l'Amérique latine sont des espaces de conflits anciens et récurrents. C'est la Révolution sandiniste contre la dictature en place au Nicaragua (soutenue par les États-Unis) dans les années 1970 qui entraîna 10 ans de conflit en Amérique centrale et qui toucha les 5 États de la zone géographique. En Amérique du Sud, certaines tensions remontent à la période post-coloniale, au moment où les frontières ont été tracées. La guerre du Pacifique, qui priva la Bolivie de la seule de ses provinces en lui offrant un accès à la mer au profit du Chili, n'a toujours pas été digérée par une grande partie des Boliviens. Cette rancune a des conséquences contemporaines puisque le Chili ne dispose d'aucune réserve énergétique et que la Bolivie, qui n'en n'est pas privée, refuse de lui en fournir. Depuis la fin des années 2000, la tension est grande entre la Colombie et le Venezuela.

Vous avez déjà mis une note à ce cours.

Découvrez les autres cours offerts par Maxicours !

Découvrez Maxicours

Comment as-tu trouvé ce cours ?

Évalue ce cours !

 

Découvrez
Maxicours

Des profs en ligne

Géographie

Des profs en ligne

  • 6j/7 de 17h à 20h
  • Par chat, audio, vidéo
  • Sur les 10 matières principales

Des ressources riches

  • Fiches, vidéos de cours
  • Exercices & corrigés
  • Modules de révisions Bac et Brevet

Des outils ludiques

  • Coach virtuel
  • Quiz interactifs
  • Planning de révision

Des tableaux de bord

  • Suivi de la progression
  • Score d’assiduité
  • Une interface Parents

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de Cookies ou autres traceurs pour améliorer et personnaliser votre navigation sur le site, réaliser des statistiques et mesures d'audiences, vous proposer des produits et services ciblés et adaptés à vos centres d'intérêt et vous offrir des fonctionnalités relatives aux réseaux et médias sociaux.