La colonisation - Maxicours

La colonisation

Objectif
  • Comprendre les processus de colonisation et de décolonisation.
Points clés
  • La colonisation du monde par les puissances européennes est lancée par les grandes découvertes (fin XVe siècle - XVIe siècle).
  • Le processus s’amplifie au XIXe siècle, où les puissances coloniales dominent la majeure partie de la planète.
  • L’Entre-deux-guerres marque l’apogée territoriale des empires coloniaux, mais aussi la formation de mouvements contestataires qui mèneront la lutte pour l’indépendance après la Seconde guerre mondiale.
1. La colonisation du XVe siècle au XVIIIe siècle
La colonisation recouvre dans le langage courant le processus de conquêtes et d’exploitation de territoires extra-européens par les Européens entre le XVe et le XXe siècles.
 
Cette expansion européenne a connu différentes phases, différentes motivations et différentes formes.

Au cours d’une première phase, entre la fin du XVe siècle et la fin du XVIIIe siècle, les Européens s’approprient des territoires au gré de leurs découvertes. Ils constituent ainsi des empires. Ces empires sont toutefois peu structurés : il s’agit surtout d’exploiter des richesses ou d’organiser le commerce triangulaire entre l’Europe, l’Afrique et l’Asie. Les Européens se contentent souvent de contrôler les littoraux des régions découvertes, pour organiser les flux entre les continents et l’acheminement des richesses vers l’Europe.

Les premiers empires coloniaux sont ceux des puissances ibériques : Portugal et Espagne, qui se partagent le monde au traité de Tordesillas en 1494. La fin du XVIe siècle et le XVIIe siècle voient la montée en puissance des Hollandais, des Anglais et des Français, qui surclassent les puissances ibériques au XVIIIe siècle et intensifient la traite des esclaves à leur profit.

Colonisation : conquête et exploitation de territoires en dehors de son propre territoire.
2. Du XIXe au XXe siècles : l'accélération de la colonisation
a. Une colonisation plus structurée

Au cours d’une deuxième phase, au XIXe siècle et au début du XXe siècle, les Européens, lancés dans les révolutions industrielles, conquièrent par les armes ou la diplomatie de vastes territoires en Asie et en Afrique, si bien qu’une grande partie de la planète se trouve sous domination européenne, directe ou indirecte.

Le Royaume-Uni possède bientôt le plus vaste empire colonial (33 millions de km2 à son apogée). La France possède le deuxième plus grand empire colonial du monde (11 millions de km2 à son apogée). D’autres pays comme la Belgique, les Pays-Bas ou le Portugal ont des empires plus modestes. En revanche, l’empire espagnol décline — une grande partie de l’Amérique latine accédant à l’indépendance. L’Allemagne et l’Italie, pays jeunes nés dans la seconde moitié du XIXe siècle, sont très en retard dans la course aux colonies.

Les possessions coloniales en 1914 et leurs zones d'influence

Dans cette deuxième phase, cette colonisation est plus structurée (création d’une administration coloniale, implantation d’écoles, d’hôpitaux, construction de routes, etc.) et répond à d’autres objectifs : colonie de peuplement (c’est au départ le cas de l’Algérie française), débouchés économiques (l’Inde pour l’Angleterre), exploitation des richesses mais aussi rayonnement de la culture européenne, goût pour l’aventure et l’exotisme, diffusion de la « civilisation » auprès de peuples jugés inférieurs.

b. Tensions

La colonisation est source de vives tensions entre États européens. La conférence de Berlin de 1884-1885 essaie d’apporter une solution à ces tensions, mais les crises se multiplient cependant :

  • la crise de Fachoda entre la France et l’Angleterre en 1898 ;
  • les crises marocaines en 1905 et 1911 entre la France et l’Allemagne.

Pour certains historiens, les rivalités coloniales sont une des raisons du déclenchement de la Première guerre mondiale. Les métropoles mobilisent leurs colonies et y enrôlent des combattants.

Pendant l’Entre-deux-guerres, les empires européens connaissent leur apogée territoriale, mais des mouvements de contestation se développent dans les colonies et au sein même des métropoles. Ces mouvements de contestation réclament d’abord plus de droits pour les indigènes, mais devant l’immobilisme des métropoles, ils se radicalisent et réclament bientôt l’indépendance. La Seconde guerre mondiale achève le mythe de la supériorité européenne et lance le signal de la décolonisation (1945-années 1970).

Décolonisation : processus inverse de la colonisation, effondrement des empires par l’émancipation des peuples dominés qui accèdent à l’indépendance, soit par la guerre soit par la négociation (1945-années 1970).

Vous avez déjà mis une note à ce cours.

Découvrez les autres cours offerts par Maxicours !

Découvrez Maxicours

Comment as-tu trouvé ce cours ?

Évalue ce cours !

 

quote blanc icon

Découvrez Maxicours

Exerce toi en t’abonnant

Des profs en ligne

  • 6j/7 de 17 h à 20 h
  • Par chat, audio, vidéo
  • Sur les matières principales

Des ressources riches

  • Fiches, vidéos de cours
  • Exercices & corrigés
  • Modules de révisions Bac et Brevet

Des outils ludiques

  • Coach virtuel
  • Quiz interactifs
  • Planning de révision

Des tableaux de bord

  • Suivi de la progression
  • Score d’assiduité
  • Un compte Parent