La Chine - Cours de Géographie avec Maxicours

01 49 08 38 00 - appel gratuit de 9h à 18h (hors week-end)

La Chine

Les Chinois représentent 20% de l’humanité. Puissance technologique et nucléaire émergente, c’est aussi le pays du monde qui compte le plus de paysans. Quel développement connaît la Chine d’aujourd’hui ?
1. Evolution et répartition de la population chinoise
a. Un habitant sur cinq dans le monde est un Chinois
Avec environ 1,4 milliards d’habitants, la Chine est le premier foyer de population du monde depuis deux millénaires. Entre 1949 et 1980, elle a connu une explosion démographique : sa population a doublé. Cette croissance rapide représente un abondant réservoir de main d’œuvre mais aussi une population nombreuse à éduquer et à former. Elle semble aujourd’hui maîtrisée grâce à la politique antinataliste de « l’enfant unique » instaurée par le gouvernement en 1979. Cette mesure risque d'avoir deux conséquences sur l’avenir :
- la prise en charge d’une population âgée par des adultes actifs au moment où l’espérance de vie augmente grâce aux progrés sanitaires
- un déséquilibre hommes/ femmes, puisque l’enfant choisi est souvent un garçon.
Cette politique a eu du mal à s’imposer dans les campagnes. Aujourd’hui, 60% de la population est encore rurale. 56 ethnies peuplent la Chine. L’ethnie majoritaire est le peuple Han, qui a imposé comme langue officielle le Mandarin. Les 55 minorités éthniques (les Mongols, les Tibétains, les Kazakhs…) ont du mal à faire entendre leurs différences.
b. Une population inégalement répartie sur le territoire
90% de la population se concentre à l’est du pays sur 40% du territoire, avec des densités de population de 200 à 500 hab/km2. La Chine de l’ouest est vide d’hommes avec des densités moyennes de 2 hab/km2. Cette répartition s’explique en partie par des raisons naturelles.

On estime que le taux d’urbanisation devrait passer de 36% à 50% en 2020, et 70% en 2050. Cela signifie que chaque année 10 à 12 millions de ruraux rejoignent les grandes villes du littoral oriental (Pékin, Hong Kong, Shanghai). C’est le plus grand exode rural du monde qui entraîne 100 millions de paysans pauvres vers les villes pour trouver du travail. A ces migrations internes, il faut ajouter les 30 millions de Chinois qui ont choisi de quitter leur pays, formant ainsi une diaspora active et organisée : quartier chinois de New York, Paris, Singapour …
2. Le développement économique de la Chine
a. Une croissance économique fulgurante
En 2003, la Chine était la sixième puissance économique du monde. En 2007, elle arrive à la troisième grâce notamment à une croissance économique très forte (10% par an depuis 10 ans, là où la France est à moins de 2%). Cette croissance est due à une main d’œuvre abondante et peu payée et à la création de zones franches, surtout localisées sur le littoral Est. Elle est due aussi au fait que les terres agricoles ont été remises aux communautés familiales après une période de dirigisme de l’état.

La Chine est ainsi devenue une partenaire commerciale incontournable sur le marché mondial. Elle exporte massivement : 70% des jouets, des textiles, 50 % des téléviseurs, 25% des machines à laver... Mais elle exporte aussi et de plus en plus de la haute technologie : 60% des appareils photos numériques et 50% des ordinateurs portables y sont fabriqués. Pékin et Shanghai veulent montrer une Chine moderne pour relever le défi des Jeux Olympiques de 2008 et de l’exposition universelle de 2010.

© PHOTOS.COM/Jupiterimages
Doc.  Hong Kong

b. Un développement qui renforce les inégalités
Les ruraux restent à l’écart de ce développement car les revenus des terres restent faibles, ce qui entraîne chômage et exode rural. L’inégalité au sein des villes se renforce entre les nouveaux riches et les nouveaux chômeurs. Le taux de chômage urbain s’élève à 25%. en moyenne. De plus, certaines régions connaissent une fragilisation de leur environnement : fragilisation des sols, pollution de l’atmosphère et de l’eau, dilapidation des ressources.
3. Les conséquences spatiales de ce développement
a. La Chine littorale sort renforcée par cette ouverture au monde
Berceau de la civilisation chinoise, fondée sur la culture du riz, la Chine littorale, déjà très peuplée, attire des paysans pauvres. Ses grands ensembles urbains s’étendent, se modernisent et s’industrialisent (Pékin- Tientsin, Shanghai, Hong-Kong, Canton, Shenzhen). Cette région reçoit 60% des investissements étrangers et fournit 60% de la production industrielle.
b. La Chine intérieure, cœur agricole du pays, demeure rurale et peuplée
Une politique récente vise à désenclaver la Chine intérieure en modernisant les moyens de transports (notamment les chemins de fer) et en réalisant de grands aménagements (barrage des Trois Gorges) afin de ne plus la tenir à l’écart du progrès et de limiter l’exode rural.
c. La Chine de l’ouest, à l’écart du développement
Elle reste la Chine des grands espaces vierges que veulent mettre en valeur les chinois pour ses ressources en fer et pétrole, au mépris des minorités ethniques et de leurs traditions.
L’essentiel

La Chine est devenue en peu de temps une puissance économique, dont les succès sur les marchés mondiaux impressionnent les Occidentaux. On dit pourtant souvent qu’elle est un pays riche à la population pauvre. En effet ce développement entraîne des inégalités sociales et spatiales.

Comment as-tu trouvé ce cours ?

Évalue ce cours !

 

Découvrez
Maxicours

Des profs en ligne

Géographie

Des profs en ligne

  • 6j/7 de 17h à 20h
  • Par chat, audio, vidéo
  • Sur les 10 matières principales

Des ressources riches

  • Fiches, vidéos de cours
  • Exercices & corrigés
  • Modules de révisions Bac et Brevet

Des outils ludiques

  • Coach virtuel
  • Quiz interactifs
  • Planning de révision

Des tableaux de bord

  • Suivi de la progression
  • Score d’assiduité
  • Une interface Parents