La répartition de la population en Chine - Maxicours

La répartition de la population en Chine

Objectif
  • Comprendre et être en mesure d’expliquer les caractéristiques de la répartition de la population en Chine.
Points clés
  • La Chine est le pays le plus peuplé de la planète avec 1,4 milliard d'habitants soit 18 % de l'humanité ; mais aujourd'hui, le pays maîtrise sa croissance démographique.
  • La population est fortement inégale, entre une Chine vide à l'ouest et une Chine surpeuplée à l'est. L'organisation du territoire est compliquée par la concentration des habitants sur le littoral et par l'urbanisation accélérée.

La Chine est le premier foyer de population au monde. Elle concentre près d’1,4 milliard d’habitants sur un vaste territoire.

Pourtant, la répartition de la population est très inégale. Si la densité de population moyenne est de 145 hab./km², celle-ci se concentre essentiellement autour de la Chine littorale.

L’importante urbanisation du pays, liée à son essor économique, accentue ces contrastes démographiques.

1. Le poids de la population en Chine et son contrôle
a. Une constante de l'histoire mais une transition démographique presque achevée

La Chine a toujours été un pays très peuplé avec des concentrations humaines très importantes grâce à la riziculture pratiquée très tôt dans l'histoire, mais aussi à cause de cette pratique agricole qui a besoin de beaucoup de main-d'œuvre.

Au début du XXe siècle, sous l'influence de l'Occident, puis surtout à partir de l'arrivée au pouvoir des communistes avec Mao Zedong en 1949, la mortalité générale a été divisée par 3 en 30 ans mais, par voie de conséquence, la population a doublé depuis 1960.

Aujourd'hui, la politique de l'enfant unique a fait tomber le taux de fécondité à 1,7 enfant par femme

Remarque
Ce taux est aussi bas que celui des pays développés.
La politique de l’enfant unique regroupe l'ensemble de mesures antinatalistes en vigueur entre 1979 et 2015 en Chine. Cette politique s’est notamment traduite par la réduction des droits sociaux à partir du second enfant et a conduit à certaines dérives telles que des avortements et stérilisations forcés.

Cette politique affecte le pays puisqu’on y observe un déséquilibre hommes/femmes et une prise en charge plus difficile de la population âgée.

b. Un pays très rural

41 % des Chinois sont des ruraux et ils sollicitent énormément les terres car la surface agricole est insuffisante.

La Chine doit nourrir 18 % de la population mondiale, pourtant, elle ne dispose que de 9 % de la surface cultivée au monde.

Depuis la disparition des communes populaires en 1984, le problème du surpeuplement rural est grave et génère l’exode rural.

Exode rural : la population des espaces ruraux migre vers les villes afin d’y trouver un emploi.
Exemple
Entre 2000 et 2018, la population rurale a diminué de 20 %. En 2000, on estimait que 65 % des Chinois étaient ruraux contre 41 % en 2018.

En 2018, l’agriculture représente 14 % du PIB du pays, le développement économique du pays a principalement reposé sur l’industrie et l’essor des villes, ce qui a renforcé l’exode rural.

c. Une urbanisation récente et rapide

2e puissance économique mondiale, la Chine se caractérise par une urbanisation forte.

En nombre de citadins, la Chine a les plus gros effectifs avec près de 800 millions de personnes, mais c'est un phénomène relativement récent : à partir de 1980, la libéralisation du régime politique a permis des transferts importants de population vers le littoral qui est la porte ouverte de la Chine vers le reste du monde. Shanghai, 2e ville du pays, compte 24 millions d'habitants et Pékin 21 millions ; de ce fait, le littoral nord-est est très urbanisé.

Remarque
Chongqing est la métropole la plus peuplée de Chine. Elle se situe à l’ouest de la façade maritime chinoise, vers le centre du pays. Son agglomération concentre plus de 30 millions d’habitants.
2. L'inégalité de la répartition
a. Chine vide, Chine pleine

Plusieurs dissymétries de peuplement existent : la première oppose le centre du territoire à la périphérie. 90 % des Chinois se répartissent sur 40 % du territoire, ils habitent la moitié est du pays, depuis la plaine de la Chine du Nord jusqu'aux plaines côtières de la Chine du Sud.

Les métropoles et grandes villes de plus de 8 millions d’habitants se concentrent majoritairement à l’est du pays.

Le littoral constitue également la plus grande façade maritime de l’Asie orientale, Shanghai en est le principal port : en 2017 il occupe la 1re place des ports à conteneurs dans le monde.

 

 

 

 

La production de richesses se concentre donc à l’est du pays, ce qui explique cette première dissymétrie.

La deuxième dissymétrie oppose les plaines et les vallées surpeuplées aux reliefs traditionnellement inhabités.

b. Les facteurs explicatifs

Le milieu naturel est très contraignant : les hautes chaînes de montagnes de l'Ouest, par leur altitude élevée (plus de 3 000 mètres) et leur climat subdésertique, sont un obstacle à l'occupation humaine, car les sols y sont très pauvres.

Climat subdésertique : climat qui se caractérise par une saison sèche qui s’étend sur une grande partie de l’année. La saison humide est marquée par de très faibles précipitations. Il s’agit d’un climat semi-aride.

La culture du riz, ancestrale et irriguée, exige des surfaces planes et c'est une culture intensive, elle explique donc les fortes densités rurales.

L'évolution économique actuelle de la Chine et la croissance des emplois industriels et de services entraînent les migrations vers les régions côtières.

Malgré une politique d’ouverture des régions à l’ouest, la Chine ne parvient pas à lutter contre les fortes disparités démographiques. Toutefois, certaines ville, à l’exemple d’Urumqi (la ville la plus à l’ouest du pays), se développent et connaissent un essor économique malgré leur situation géographique relativement isolée.

c. Des minorités dispersées

L'homogénéité ethnique de la population – les Hans représentent 92 % de la population – ne doit pas faire oublier les nombreuses minorités éparpillées sur le territoire :

  • les Ouïghours et les Tibétains sur la périphérie ouest ;
  • les Mongols et les Mandchous à l'est.

Ils regroupent 100 millions de personnes et vivent sur des territoires difficiles d'accès. La sinisation est cependant inexorable.

Vous avez déjà mis une note à ce cours.

Découvrez les autres cours offerts par Maxicours !

Découvrez Maxicours

Comment as-tu trouvé ce cours ?

Évalue ce cours !

 

Des profs en ligne

quote blanc icon

Découvrez Maxicours

Exerce toi en t’abonnant

Des profs en ligne

  • 6j/7 de 17 h à 20 h
  • Par chat, audio, vidéo
  • Sur les matières principales

Des ressources riches

  • Fiches, vidéos de cours
  • Exercices & corrigés
  • Modules de révisions Bac et Brevet

Des outils ludiques

  • Coach virtuel
  • Quiz interactifs
  • Planning de révision

Des tableaux de bord

  • Suivi de la progression
  • Score d’assiduité
  • Un compte Parent

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de Cookies ou autres traceurs pour améliorer et personnaliser votre navigation sur le site, réaliser des statistiques et mesures d'audiences, vous proposer des produits et services ciblés et adaptés à vos centres d'intérêt et vous offrir des fonctionnalités relatives aux réseaux et médias sociaux.