L'Ile-de-France - Cours de Géographie 3eme avec Maxicours - Collège

01 49 08 38 00 - appel gratuit de 9h à 18h (hors week-end)

L'Ile-de-France

La France compte 18 régions (13 régions métropolitaines et 5 régions d'Outre-Mer) dont le découpage date de 2016, mais ce sont les lois de décentralisation de 1982 qui en ont fait des collectivités territoriales capables de prendre un certain nombre de décisions qui affectent directement les citoyens.

Quelles sont les caractéristiques de la région Ile-de-France ?
1. Une région petite et originale
L'Ile-de-France est certes la 13e plus petite région métropolitaine, avec 12 000 km2, mais elle est surtout la plus peuplée avec 12 millions d'habitants, soit une densité de 1 000 habitants au km2.
Ce n'est pas une région comme les autres, car c'est la région-capitale. En effet, c'est la région de Paris qui exerce, à l'échelle nationale et mondiale, un pouvoir économique et politique, un rayonnement culturel et une attraction touristique de grande ampleur. Cette concentration des activités de commandement dans la capitale s'explique par un long passé de centralisation. C'est aussi une des régions européennes les plus riches qui produit à elle seule 30% de la richesse nationale et fournit 1/5e des emplois.

Malgré le poids de la ville-centre, l'agglomération parisienne, à l'image des autres métropoles françaises, connaît un desserrement des hommes et des activités, à tel point que les limites régionales sont dépassées par les migrations domicile-travail. D'ailleurs, l'identité francilienne est fondée sur un mode de vie caractérisée par la mobilité mais cette définition pose problème car l'autre particularité de l'identité francilienne est sa diversité : l'Ile-de-France, ce n'est pas uniquement la région parisienne.
2. Une région-capitale aux multiples échelles
L'organisation géographique francilienne est en grande partie liée à l'agglomération parisienne.
Deux logiques se combinent : l'une concentrique (Paris, petite et grande couronnes) et l'autre sectorielle, liée à une division socio-économique opposant un Sud-Ouest aisé (avec des activités tertiaires de pointe) et un Nord-Est populaire, de tradition industrielle, qui s'oriente vers la logistique.

Si le centre se redensifie en gardant les jeunes actifs plus longtemps, ce sont les banlieues de la petite couronne qui connaissent la croissance démographique la plus forte car elles intéressent une partie des familles en quête de plus d'espace. Mais la périurbanisation gagne les régions voisines avec des situations contrastées entre des communes de la grande couronne qui décroissent et des communes rurales plus attractives.
 
Doc.1. Paris et sa banlieue

Il ne faut pas oublier que les terres agricoles et les forêts constituent 70 % de la superficie régionale et, même si l'étalement urbain provoque un mitage de ces espaces, les paysages périphériques restent attractifs. Ce riche patrimoine est très recherché, à l'image de la forêt de Fontainebleau qui est l'espace ouvert le plus fréquenté de France.

Les inégalités socio-spatiales sont très marquées dans la région parisienne avec de nombreux quartiers dits « sensibles », touchés par le chômage et l'insécurité et dans lesquels explosent parfois des émeutes, comme en 2005. Les transports sont révélateurs de ces inégalités car Paris reste le pivot des réseaux avec des liaisons entre banlieues insuffisantes.

C'est sur l'alliance entre Paris et sa région que doit se fonder le développement de l'Ile-de-France, car la région met les atouts de la capitale au service des espaces qui l'entourent ; en retour, ces territoires font profiter Paris de leurs atouts environnementaux.
3. Les enjeux de l'aménagement du territoire
a. Un territoire au quotidien
La Région est un acteur spatial important aux compétences étendues : elle cherche à a améliorer le cadre de vie des habitants en mettant en œuvre une politique de développement et de solidarité des différents territoires à travers un document de planification, le Schéma de développement de la Région Ile-de-France (ou SDRIF). Si le 1er poste des dépenses concerne les lycées et la formation professionnelle, les transports collectifs constituent un enjeu important.
b. Des projets d'aménagement discutés
Plus que dans les autres régions, l'aménagement en Ile-de-France repose sur des rapports de force entre des acteurs multiples qui interviennent à différentes échelles avec des objectifs parfois contradictoires : l'État en premier lieu, les 8 départements, la ville de Paris, les communes et les structures intercommunales, sans oublier les associations et les entreprises qui participent au débat.
Deux logiques s'affrontent et se combinent : l'État cherche à renforcer la compétitivité internationale de Paris avec le développement de pôles comme le plateau de Saclay (industries de pointe) ou le quartier d'affaires de La Défense, alors que le Région cherche à réduire les inégalités socio-spatiales. Le débat sur les transports collectifs du « Grand Paris » a bien exprimé ces divisions.
En effet, avec le projet « Arc Express », la région souhaitait faciliter les déplacements des Franciliens, notamment de banlieue à banlieue, alors que le projet du « Grand Paris » porté par l'État, avec un métro automatique reliant 9 pôles économiques de la région, visait à rendre la capitale encore plus attractive au niveau européen et mondial. Suite à l'intervention des citoyens via une concertation publique, un compromis a été trouvé entre la cohésion et la compétitivité.
c. L'insertion dans l'espace national et européen
Paris occupe toujours une place prépondérante en France et en Europe. Cependant, la région Ile-de-France souhaite renforcer son rayonnement mondial et ses relations avec la mégalopole européenne.
Pour cette raison, elle cherche à renouer avec la vallée de la Seine en aval pour bénéficier d'une ouverture océanique et faire de Paris le centre d'une méga-région européenne s'étendant à tout le Bassin parisien, du fait de l'attractivité de la région parisienne sur les territoires qui l'entourent, et bien reliée à la mégalopole européenne.
Doc.2. L'organisation de l'espace de la région Île-de-France
L'essentiel
L'Ile-de-France n'est pas une région comme les autres car c'est la région-capitale qui tend à devenir le centre d'une méga-région qui s'étendrait sur tout le Bassin parisien par le biais de projets d'aménagement ambitieux tels que celui du « Grand Paris » ou de « Seine Aval » dans lesquels la question des transports joue un rôle primordiale.

Découvrez
Maxicours

Des profs en ligne

Géographie

Aidez votre enfant à réussir en mathématiques grâce à Maxicours

Des profs en ligne

  • 6j/7 de 17h à 20h
  • Par chat, audio, vidéo
  • Sur les 10 matières principales

Des ressources riches

  • Fiches, vidéos de cours
  • Exercices & corrigés
  • Modules de révisions Bac et Brevet

Des outils ludiques

  • Coach virtuel
  • Quiz interactifs
  • Planning de révision

Des tableaux de bord

  • Suivi de la progression
  • Score d’assiduité
  • Une interface Parents