L'évolution des systèmes de production et des entreprises - Cours d'Histoire 3eme avec Maxicours - Collège

01 49 08 38 00 - appel gratuit de 9h à 18h (hors week-end)

L'évolution des systèmes de production et des entreprises

Objectif :
Comment est-on passé de la production artisanale, à l'échelle de l'atelier ou de la manufacture, à la production industrielle ?
Le 19e siècle est celui des grandes découvertes scientifiques et techniques, mais celles-ci resteraient sans intérêt si elles n'avaient pas pu être produites massivement. C'est le 20e siècle qui opère cette production industrielle. Pour cela, de nouvelles formes d'organisation de la production et de nouveaux types d'entreprises vont voir le jour.
1. Les nouvelles méthodes de production
a. Le travail à la chaîne, dès les années 1910
À la fin du 19e siècle, l'américain F. Taylor étudie le travail ouvrier et cherche à le rationaliser pour augmenter la production. Il met en place une nouvelle technique d'organisation du travail, appelée organisation scientifique du travail, en : 

- décomposant les tâches à accomplir en unités simples ;
- chronométrant le temps nécessaire pour les effectuer ;
- étudiant l'agencement du poste de travail pour que l'ouvrier n'ait plus à bouger.

Les critiques du taylorisme sont nombreuses dans le monde ouvrier, car les travailleurs ne font plus que des tâches répétitives, cadencées et donc nerveusement épuisantes.

Le système est amélioré grâce à l'invention de la chaîne de travail : l'idée est d'abord appliquée dans les abattoirs de bœufs à Chicago, où les carcasses sont déplacées tandis que le boucher reste fixe.
Cette nouvelle organisation n'est possible que si tous les modèles de la chaîne sont identiques, et donc la production totalement standardisée.

Les résultats de ces deux systèmes sont tellement spectaculaires (multipliant souvent la productivité par 4), que le système est adopté par l'industriel américain Henry Ford pour ses usines automobiles dès les années 1910. Il y ajoute ce constat : les ouvriers doivent être correctement payés, car ils peuvent ainsi acheter les automobiles produites. C'est ce qu'on appelle le fordisme.

Doc. 1. Portrait de Henry Ford (1863 - 1947) industriel américain

b. Le toyotisme, dès les années 1960
Le second bond dans la hausse de la productivité se situe dans les années 1960-1970, avec l'invention du toyotisme : il s'agit de répondre aux inconvénients du taylorisme tout en continuant à amplifier la productivité et en augmentant la consommation. 

On assiste à la mise en place :

- de la robotisation, suffisamment perfectionnée pour que les robots puissent construire des modèles différents les uns des autres, et ainsi répondre à la demande ;

- des « 5 zéros » : 0 stock (production à la demande), 0 délai, 0 défaut, 0 panne, 0 papier.

Le coût social de cette nouvelle révolution technologique est lourd : beaucoup d'ouvriers sont mis au chômage et des régions entières sont sinistrées. C'est pourtant un système qui est toujours d'actualité aujourd'hui.
2. L'essor de la grande entreprise
a. Le développement des sociétés anonymes
Pour permettre la mise en place de ces révolutions dans l'organisation du travail, il faut des capitaux pour que les usines s'équipent en chaînes de montage ou, plus tard, en robots.

Doc. 2. Une chaîne de montage d'une usine automobile

Ainsi, les grandes sociétés anonymes, qui regroupent les capitaux de nombreux actionnaires, se multiplient. Après 1945, elles sont le plus souvent gérées par des managers, et non plus par les héritiers des fondateurs.
b. L'internationalisation des grandes firmes
À partir des années 1960, ces grandes firmes s'internationalisent avec deux buts : 

- côté production, bénéficier d'une main d'œuvre pas chère, en s'implantant dans les pays sous-développés ;

- côté consommation, bénéficier de marchés porteurs en s'implantant dans les pays développés.

Aujourd'hui, avec l'apparition des BRICS (Brésil, Russie, Inde, Chine, et Afrique du Sud), les deux objectifs peuvent se cumuler, ce qui explique par exemple l'implantation de Renault au Brésil ou de PSA en Chine.
L'essentiel
Le 20e siècle a connu deux révoltions majeures dans l'organisation du travail industriel : 
- le fordisme = taylorisme + chaîne + hauts salaires ;
- le toyotisme = robotisation + production à la demande.

La production industrielle a considérablement augmenté pendant tout le siècle, et caractérise la société de consommation actuelle.

Vous avez déjà mis une note à ce cours.

Découvrez les autres cours offerts par Maxicours !

Découvrez Maxicours

Comment as-tu trouvé ce cours ?

Évalue ce cours !

 

Découvrez
Maxicours

Des profs en ligne

Géographie

Aidez votre enfant à réussir en mathématiques grâce à Maxicours

Des profs en ligne

  • 6j/7 de 17h à 20h
  • Par chat, audio, vidéo
  • Sur les 10 matières principales

Des ressources riches

  • Fiches, vidéos de cours
  • Exercices & corrigés
  • Modules de révisions Bac et Brevet

Des outils ludiques

  • Coach virtuel
  • Quiz interactifs
  • Planning de révision

Des tableaux de bord

  • Suivi de la progression
  • Score d’assiduité
  • Une interface Parents