Évolution de la structure de la population active et migrations du travail - Cours d'Histoire 3eme avec Maxicours - Collège

01 49 08 38 00 - appel gratuit de 9h à 18h (hors week-end)

Évolution de la structure de la population active et migrations du travail

Objectif :
Quelles sont les évolutions par secteur de la population active ? et comment les expliquer ?
Quelques définitions : 

La population active regroupe l'ensemble des personnes en âge de travailler, qu'elles aient ou non un emploi. Elle est divisée en trois secteurs, reprenant la partition générale de l'économie : 
- secteur primaire : agriculture ;
- secteur secondaire : industrie ;
- secteur tertiaire : le reste.

Au début du 20e siècle, une bonne partie de la population française travaille dans l'agriculture ; un siècle plus tard, ce n'est plus qu'une infime minorité.
1. Le secteur primaire connaît un déclin constant
a. Les causes sont multiples
Les progrès scientifiques et techniques de la chimie et de la mécanique au 19e siècle affectent très directement l'agriculture : c'est la découverte (puis l'utilisation massive) des insecticides et des pesticides, des engrais et des machines agricoles (tracteurs, moissonneuses-batteuses motorisées...).
Ainsi, la productivité augmente rapidement.

Doc. 1. La répartition de l'agriculture en France
b. Une population agricole qui diminue sans cesse
Cette hausse spectaculaire de la productivité permet de dégager de la main d'œuvre : il faut de moins en moins de paysans pour la même production agricole.
La part de l'agriculture dans la population active ne cesse de diminuer : elle était de 40 % en 1913, de 10 % en 1970 et de moins de 5 % aujourd'hui.

Cette population devenue sans travail quitte les campagnes : c'est l'exode rural. Elle va s'installer en ville, ce qui entraîne une forte urbanisation. Aujourd'hui, cela pose des problèmes car certaines campagnes sont très dépeuplées et connaissent un fort déclin (notamment dans le Massif central).
2. Le secteur secondaire connaît son maximum pendant les Trente Glorieuses
a. Une forte croissance jusque dans les années 1970
L'évolution du secteur secondaire est plus complexe : il connaît une croissance constante jusque dans les années 1970, sous le coup de la forte croissance industrielle des Trente Glorieuses (1945-1975), puis un déclin progressif mais net depuis. 
La croissance est due au développement de nouvelles industries comme l'automobile, et d'industries plus anciennes comme les mines. 

Il y a ainsi 32 % de la population active qui travaille dans le secondaire en 1913, contre 38 % en 1970
Cette population vient aussi bien des campagnes qui subissent l'exode rural, que des pays étrangers par le recours à l'immigration.
b. La baisse continue depuis les années 1970
Depuis les années 1970, l'industrie voit sa part diminuer dans la population active : 27 % en 1995 contre 20 % aujourd'hui. On parle ainsi de désindustrialisation.
Celle-ci s'explique par deux phénomènes : 

la robotisation, entamée dès les années 1980 ;

les délocalisations, visant à transférer les industries des pays riches vers les pays pauvres, où la main d'œuvre est moins chère. 

Le chômage et la pauvreté se sont donc répandus, notamment dans les régions anciennement industrialisées comme le Nord et l'Est de la France.
3. Le tertiaire en expansion constante
a. Une forte croissance
Alors qu'il ne représente que 28 % de la population active en 1913, il en représente 52 % en 1970 et 68 % en 1995. C'est le seul secteur qui a connu une telle explosion.

Il s'est nourri d'une bonne partie de la population issue de l'exode rural, mais surtout de l'entrée des femmes dans la vie active, phénomène massif dans les années 1960, années de l'explosion du secteur tertiaire.
Encore aujourd'hui, 3 emplois sur 4 sont créés dans ce secteur.
b. Un secteur disparate
Secteur très largement majoritaire, il ne se définit que par exclusion des deux autres : fait partie du tertiaire tout ce qui n'est ni primaire, ni secondaire. C'est donc un groupe très hétérogène, depuis la femme de ménage jusqu'à l'acteur de cinéma, au chercheur en physique nucléaire ou au conducteur de bus.
On a donc pris l'habitude de distinguer deux formes de tertiaire, en isolant le tertiaire très diplômé (journalisme, activités culturelles, etc.) appelé quaternaire.

 
Doc. 2. Un métier du secteur tertiaire : conducteur de bus

L'essentiel
Liées aux mutations scientifiques et techniques, les évolutions de la population active montrent trois phénomènes : 
- déclin du primaire ;
- essor, puis lent déclin du secondaire ;
- explosion du tertiaire.

Comment avez vous trouvé ce cours ?

Évaluez ce cours !

 

Découvrez
Maxicours

Des profs en ligne

Géographie

Aidez votre enfant à réussir en mathématiques grâce à Maxicours

Des profs en ligne

  • 6j/7 de 17h à 20h
  • Par chat, audio, vidéo
  • Sur les 10 matières principales

Des ressources riches

  • Fiches, vidéos de cours
  • Exercices & corrigés
  • Modules de révisions Bac et Brevet

Des outils ludiques

  • Coach virtuel
  • Quiz interactifs
  • Planning de révision

Des tableaux de bord

  • Suivi de la progression
  • Score d’assiduité
  • Une interface Parents