Fiche de cours

L'évolution de la place de l'école dans la société

Lycée   >   Terminale   >   SES   >   L'évolution de la place de l'école dans la société

  • Fiche de cours
  • Quiz et exercices
  • Vidéos et podcasts
Objectifs
  • Expliquer l’évolution de la place de l'école dans la société.
  • Caractériser et distinguer les processus de massification et de démocratisation.
Points clés
  • La démocratisation de l'enseignement désigne un accès plus large aux savoirs scolaires pour l’ensemble de la population, sans distinction de l’origine sociale.
  • La massification scolaire désigne l'accès à l'éducation et à l'enseignement supérieur pour une partie importante de la population au cours du XXe siècle, notamment en France.
Pour bien comprendre

Au sens large, l'école est institution sociale majeure qui remplit une double mission d’instruction et de socialisation afin de faciliter l’intégration des individus.

1. La massification de l'école en France

Depuis que la IIIe République a instauré l’école gratuite, laïque et obligatoire à la fin du XIXe siècle, la population scolarisée a connu une importante croissance ainsi qu’un allongement du nombre d’années d’études.

En 1881 et 1882, les lois Ferry rendent obligatoire la scolarisation de tous les enfants, garçons et filles, pour instruire une population encore largement analphabète (ne parlant pas ou mal le français).

L’objectif de l'école étant d’unifier la nation, elle adopte une double mission d’instruction et de socialisation, et va ainsi former des individus alphabétisés, des citoyens responsables et des travailleurs efficaces. Mais, pour la majorité des citoyens, la scolarisation s'arrête à la fin des études primaires. La poursuite des études secondaires et supérieures est alors réservée à une élite.

Ce sont les progrès techniques du XXe siècle qui favorisent l’enrichissement de la population et imposent ainsi un allongement de l’instruction. On observe dès lors un développement de l’enseignement secondaire (général, technique et professionnel) et supérieur (université, STS, IUT, IUP), qui élève le niveau de formation initiale. Entre 1950 et 2010, le nombre d'élèves a augmenté de 30 % dans le 1er degré, il a été multiplié par 3,8 dans le 2ème degré et par 10,6 dans le supérieur. Cette massification s’explique d’abord par le baby-boom : entre 1946 et 1960, un pic de natalité s’est installé en France, et le nombre d’individus âgés de moins de 20 ans a augmenté de 26 %. Cela a multiplié le nombre d’élèves à accueillir. Cet essor démographique est renforcé par des politiques d'allongement de la scolarité, comme, par exemple, en 1959, l’obligation de scolarisation portée à 16 ans.

Le taux de scolarisation (rapport entre le nombre d’individus scolarisés et le total des individus de la même tranche d’âge) a donc augmenté, et avec lui les taux de réussite au bac et d’entrée dans l’enseignement supérieur. Il y avait 15 fois plus de de bacheliers en 2000 qu’en 1950. Les mutations économiques de l’époque nécessitaient cette accélération de la massification scolaire, en permettant un accroissement du niveau de formation et donc de qualification de la main d’oeuvre.

Cette massification scolaire a pu se concrétiser grâce aux ressources financières de la nation. Le but était d’améliorer les conditions de vie qui répondaient aux transformations de l’économie. Cela a été rendu possible grâce à la forte croissance économique des Trente Glorieuses.

2. La démocratisation de l'école

On a coutume de distinguer les démocratisations « quantitative » et « qualitative ».

La démocratisation « quantitative » est l’élargissement de l’accès à des études de plus en plus longues, pour un nombre et une part de plus en plus importants de la jeunesse. On parle aussi de « diffusion de l’école » ou de « diffusion des diplômes » dans la population.

Cette forme de démocratisation a été spectaculaire : 5 % d’une classe d’âge accédait au bac en 1946, contre un peu plus de 60 % aujourd’hui. Le principal outil de cette démocratisation a été la mise en place de structures construisant une « école unique », ou de structures destinées à tirer un nombre plus important de jeunes vers des qualifications plus élevées. Mais dans cette perspective, on ne s’intéresse pas aux inégalités sociales de scolarisation.

La démocratisation « qualitative » est l’affaiblissement du lien entre l’origine sociale d’un élève et son parcours scolaire. Elle doit donc se traduire par moins de déterminisme social sur la réussite scolaire, moins d’inégalités sociales de scolarisation et des probabilités égales pour tous les enfants de réussir à l’école.

On en mesure généralement l’ampleur par l’évolution des écarts de réussite ou des différences de cursus selon l’origine sociale des élèves. Ici, le constat est plus nuancé : si la massification de l’école a eu un effet mécanique de démocratisation qualitative (aujourd’hui, un enfant de cadre n’a que 2 fois plus de chances d’accéder au bac qu’un enfant d’ouvrier, contre 10 fois plus il y a 20 ans), on constate néanmoins la persistance d’une « démocratisation ségrégative », puisque toutes les voies de scolarisation n’accueillent pas dans les mêmes proportions les mêmes élèves (par exemple, les classes SEGPA sont composées à 70 % d’enfants d’ouvriers, employés et chômeurs, contre 1,6 % d’enfants de cadres ; 50 % des élèves de CPGE sont des enfants d’enseignants, etc.). La massification n’est donc pas un critère suffisant pour parler de démocratisation de l’école.

 

 

En conclusion, la démocratisation et la massification scolaires sont une réponse aux transformations économiques et sociales de la société au cours du siècle dernier, mais ne signifient pas pour autant que la société évolue vers une véritable égalité des chances.

Évalue ce cours !

 

Des quiz et exercices pour mieux assimiler sa leçon

La plateforme de soutien scolaire en ligne myMaxicours propose des quiz et exercices en accompagnement de chaque fiche de cours. Les exercices permettent de vérifier si la leçon est bien comprise ou s’il reste encore des notions à revoir.

S’abonner

 

Des exercices variés pour ne pas s’ennuyer

Les exercices se déclinent sous toutes leurs formes sur myMaxicours ! Selon la matière et la classe étudiées, retrouvez des dictées, des mots à relier ou encore des phrases à compléter, mais aussi des textes à trous et bien d’autres formats !

Dans les classes de primaire, l’accent est mis sur des exercices illustrés très ludiques pour motiver les plus jeunes.

S’abonner

 

Des quiz pour une évaluation en direct

Les quiz et exercices permettent d’avoir un retour immédiat sur la bonne compréhension du cours. Une fois toutes les réponses communiquées, le résultat s’affiche à l’écran et permet à l’élève de se situer immédiatement.

myMaxicours offre des solutions efficaces de révision grâce aux fiches de cours et aux exercices associés. L’élève se rassure pour le prochain examen en testant ses connaissances au préalable.

S’abonner

Des vidéos et des podcasts pour apprendre différemment

Certains élèves ont une mémoire visuelle quand d’autres ont plutôt une mémoire auditive. myMaxicours s’adapte à tous les enfants et adolescents pour leur proposer un apprentissage serein et efficace.

Découvrez de nombreuses vidéos et podcasts en complément des fiches de cours et des exercices pour une année scolaire au top !

S’abonner

 

Des podcasts pour les révisions

La plateforme de soutien scolaire en ligne myMaxicours propose des podcasts de révision pour toutes les classes à examen : troisième, première et terminale.

Les ados peuvent écouter les différents cours afin de mieux les mémoriser en préparation de leurs examens. Des fiches de cours de différentes matières sont disponibles en podcasts ainsi qu’une préparation au grand oral avec de nombreux conseils pratiques.

S’abonner

 

Des vidéos de cours pour comprendre en image

Des vidéos de cours illustrent les notions principales à retenir et complètent les fiches de cours. De quoi réviser sa prochaine évaluation ou son prochain examen en toute confiance !

S’abonner

Découvrez le soutien scolaire en ligne avec myMaxicours

Le service propose une plateforme de contenus interactifs, ludiques et variés pour les élèves du CP à la Terminale. Nous proposons des univers adaptés aux tranches d'âge afin de favoriser la concentration, encourager et motiver quel que soit le niveau. Nous souhaitons que chacun se sente bien pour apprendre et progresser en toute sérénité ! 

Fiches de cours les plus recherchées

SES

La remise en cause de l'égalité des chances à l'école

SES

Les inégalités de réussite scolaire

SES

Les formes et critères de l'emploi

SES

L'évolution de l'organisation du travail

SES

Le rôle intégrateur du travail

SES

Les formes de l'engagement politique

SES

Le paradoxe de l'action collective

SES

Les variables explicatives de l'engagement politique

SES

La diversité et la transformation des objets de l'action collective

SES

L'action des pouvoirs publics en faveur de la justice sociale